Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

samedi, 25 mai 2013

Paroles de bénévoles : Geneviève Fouré

Geneviève Fouré.jpg

Paroles de bénévoles.jpgChaque semaine, un membre de l'équipe de Brigitte Fouré se dévoile au moyen d'un questionnaire de Proust revisité. Et en cette veille de fête des mères, donnons la parole à une bénévole toute particulière : Geneviève, la maman de Brigitte Fouré !

 

 

 


-Quelle est la date de ton anniversaire ?
 Le 9 mars.

 

-Quelle est ta profession ? Agent d'assurances et commerçante en retraite.

 

-Quelle est ta fonction au sein des bénévoles et de l’association des Amis de Brigitte Fouré – Nouvelle Energie pour Amiens ? J'assure une permanence chaque vendredi après-midi et je m'occupe du fleurissement des salles dans lesquelles l'association organise des événements. Je suis aussi membre du Conseil d'Administration de l'association.

 

-Une passion ou une pensée que tu affectionnes particulièrement ? La musique.

 .

-Un souvenir en particulier au sein de l’association ? L'élection de Brigitte au Conseil Général de la Somme, en 2010.

 

-Ta ville préférée, exceptée Amiens ? Venise (Italie).

 

-Ton sport préféré ? L'équitation et la chasse.

 

-Ton type de musique ? La musique classique et le blues.

 

-Ton plat préféré ? Le filet de chevreuil.

 

-Un souvenir d’enfance ? Avoir vu mon père pleurer lors de la déclaration de guerre en 1939.

 

-Que ferais si tu gagnais une somme d’argent importante à la loterie ? J'effectuerai un don en faveur de la recherche médicale et je ferai des cadeaux à ma famille.

 

-Un mot que tu adores dire ? "l'amour" et "humain".

 

-Une citation que tu apprécies ? "Aimez-vous les uns les autres".

 

-Quel est ton plus grand rêve ? Vivre dans une société en Paix.

 

 


Propos recueillis par Morgan Boucher.

Photo : Archives personnelles de Geneviève Fouré.

Logo : Julien Dugué.

vendredi, 24 mai 2013

Bravo aux Picardes et aux Picards qui ont fait honneur à notre région ces derniers mois !

Lauriers.jpg

Je tiens aujourd'hui à féliciter toutes les Picardes et tous les Picards qui se sont illustrés au cours des derniers mois dans divers concours ou diverses compétitions au niveau national. Ils sont de merveilleux ambassadeurs de la Picardie. Un immense bravo !

 

-Jérémy Stravius, Champion de France de natation à Rennes.

-Mélanie Hénique, Championne de France de natation à Rennes.

-Naoëlle d'Hainaut, gagnante de l'émission Top Chef (M6).

-Joffrey Boulanger, connu sous le nom de scène d'Olympe, finaliste de l'émission The Voice (TF1).

-Lucie Louette, Championne d'Europe de judo à Budapest.

-Florian Bertonnier, finaliste de l'émission Nouvelle Star (D8).

-Takayuki Kobuku, étudiant en BTS hôtellerie-restauration, finaliste du concours des directeurs de restauration, à Lyon.

-L'équipe de football de l'AC Amiens, qui a atteint les 32èmes de finale de la Coupe de France face à l'Evian TG FC.

mercredi, 22 mai 2013

L'agenda de ma semaine

HDV Amiens.jpgMardi 21 mai :

11h : rendez-vous à ma permanence

19h30 : COMEX du Nouveau Centre à Paris

 

Mercredi 22 mai :

9h : Conseil d’Administration des Assurances Mutuelles de Picardie

20h30 : réunion mensuelle de la section d’Amiens du Nouveau Centre

 

Jeudi 23 mai :

9h-12h : permanence sans rendez-vous à ma permanence

18h : Conseil Municipal de la Ville d’Amiens

 

Samedi 25 mai :

20h30 : spectacle des Chœurs de France au Zénith d'Amiens.

13:22 Publié dans Mon Agenda | Lien permanent | Commentaires (0)

lundi, 20 mai 2013

Qui travaille le lundi de Pentecôte ?

mqdu5lkb.jpg

Pour consulter l'article de linternaute.com : CLIQUEZ ICI.

dimanche, 19 mai 2013

Portes ouvertes au Parlement européen de Strasbourg toute la journée !

Portes ouvertes PE.jpg

samedi, 18 mai 2013

Finale de "The Voice" - TF1 : Ce soir, Amiens et la Picardie soutiennent Olympe !

Olympe.jpg

Afin de soutenir le candidat amiénois Olympe en finale de "The Voice" ce soir du samedi 18 mai, la mairie d'Amiens organise une diffusion sur grand écran de l'émission, à l'espace Dewailly (près du Coliseum) à partir de 20 heures. 
Le nombre des entrées est limité à 420 personnes pour des raisons de sécurité, en accord avec la préfecture.

vendredi, 17 mai 2013

Paroles de bénévoles : Joël Petit

JOEL_0001.JPG

Paroles de bénévoles.jpgChaque semaine, un bénévole de l'équipe de Brigitte Fouré se dévoile au moyen d'un questionnaire de Proust revisité.

 

 

 


-Quelle est la date de ton anniversaire ?
 Le 22 juin.

 

-Quelle est ta profession ? Fonctionnaire public territorial en retraite.

 

-Quelle est ta fonction au sein des bénévoles et de l’association des Amis de Brigitte Fouré – Nouvelle Energie pour Amiens ? J'assure une permanence chaque lundi matin sur les problématiques liées au logement.

 

-Une passion ou une pensée que tu affectionnes particulièrement ? L'ornithologie et les écrits d'Hubert Reeves.

 .

-Un souvenir en particulier au sein de l’association ? Ma première permanence car je me retrouvais à servir l'action de Brigitte Fouré bénévolement après avoir été à ses côtés en tant que fonctionnaire lorsqu'elle était Maire d'Amiens.

 

-Ta ville préférée, exceptée Amiens ? Avignon (84).

 

-Ton sport préféré ? Le tennis et aussi le footing car cela me permet de me retrouver avec moi-même.

 

-Ton type de musique ? Le piano : j'ai un faible pour Rachmaninov ! Sinon, le disco pour être plus branché ! J'ai également été bercé par les chansons de Maxime Le Forestier.

 

-Ton plat préféré ? Le canard à l'orange. J'aime aussi déguster un bon couscous.

 

-Un souvenir d’enfance ? Les promenades avec mon grand-père, dans le Ponthieu, à la découverture de la nature avec sa faune et sa flore.

 

-Que ferais si tu gagnais une somme d’argent importante à la loterie ? J'effectuerai un don à une association telle que la Fondation Abbé Pierre et j'en ferai profiter des proches.

 

-Un mot que tu adores dire ? "Cool" et "humour".

 

-Une citation que tu apprécies ? "Qui ne risque rien n'a rien et le plus grand des risques est de n'en prendre aucun".

 

-Quel est ton plus grand rêve ? Etre en lévitation : j'en rêve souvent ! J'essaie d'ailleurs parfois d'en faire l'expérience par la concentration. J'arrive à décoller par la pensée et au moins, je ne me fais pas mal quand je retombe sur la terre ferme !

 

 


Propos recueillis par Fabrice Hinschberger.

Photo : Patrick Pigout.

Logo : Julien Dugué.

jeudi, 16 mai 2013

Venez rencontrer 3 députés européens cet après-midi à la faculté de droit d'Amiens !

affiche-europe-mai-2013-v4.jpg

mercredi, 15 mai 2013

Stéphane Demilly lance une page sur Facebook pour défendre le projet de Canal Seine-Nord Europe

Demilly Facebook.jpg

Pour lire l'article sur le site de France 3 Picardie, CLIQUEZ ICI.

lundi, 13 mai 2013

L'agenda de ma semaine

1322268884.3.JPGLundi 13 mai :

8h45-11h45 : surveillance d’examen à la faculté de droit

15h : rendez-vous à ma permanence

18h : inauguration de la passerelle Léon Lamotte Avenue Georges Quarante

18h30 : Conseil départemental du Nouveau Centre

 

Mardi 14 mai :

18h30: fête du pain

 

Mercredi 15 mai :

11h : comité de liaison police nationale-ville d’Amiens pour le quartier Sud-Est

14h30 : rendez-vous à ma permanence

18h : commission des finances de la ville d’Amiens

 

Jeudi 16 mai :

9h-10h30 : permanence sans rendez-vous à ma permanence

10h30-12h : réunion du CLINO (comité de liaison pour le Nord-Ouest de la France) du Mouvement Européen à ma permanence, suivie d’un déjeuner de travail

14h30 : café-Europe à la faculté de droit en présence de trois députés européens

18h : commission « démocratie locale » de la ville d’Amiens

 

Vendredi 17 mai :

12h : déjeuner de travail

20h30 : concert en l’église Sainte-Thérèse.

 

17:10 Publié dans Mon Agenda | Lien permanent | Commentaires (0)

dimanche, 12 mai 2013

L'association des Amis de Brigitte Fouré au Portugal !

100_1693.JPG

Une quarantaine d'adhérents de l'association des Amis de Brigitte Fouré (ici devant un pont édifié par Gustave Eiffel) s'est rendu du 8 au 10 mai au Portugal. Au programme de leur périple : visite de Guimaraes (capitale européenne de la culture 2012), croisière sur le fleuve Douro et visite de la vieille ville de Porto, tout cela grâce aux commentaires avisés de Carlos Gomes, membre franco-portugais de l'association. Un moment de détente et de délassement apprécié de tous.

(Photo : @fabricehinschberger).

samedi, 11 mai 2013

"The Voice" - TF1 : Ce soir, Amiens et la Picardie soutiennent Olympe !

Olympe.jpg

vendredi, 10 mai 2013

Projet de loi relatif à la moralisation de la vie politique : Hervé MORIN dénonce une surenchère démagogique inacceptable

13e4dfe0ba_HMorin2012ok-133.jpgLe gouvernement a présenté ce matin en Conseil des ministres son projet de loi relatif à la moralisation de la vie politique. Faute d’une vraie réflexion sur le sujet et d’une véritable concertation avec la représentation politique nationale, le gouvernement souhaite s’acheter une nouvelle virginité à bon compte, après le scandale de l’affaire Cahuzac. Hervé Morin, président du Nouveau Centre et président du Conseil national de l’UDI, estime que ces pseudo-mesures chocs ne sont que le symbole d'une surenchère démagogique inacceptable, qui ne va servir qu'à stigmatiser un peu plus des élus qui ne sont que des serviteurs de la République.
 
Démagogie, parce qu'obliger les élus à étaler leurs patrimoines et ceux de leurs proches ne répondra en rien ni au choc créé dans l'opinion publique par l'affaire Cahuzac, ni aux problèmes des Français. Ce n'est qu'une immense fumisterie destinée encore une fois à masquer l'incapacité du gouvernement à s'attaquer aux vrais enjeux, avec en tête un chômage qui ne cesse de s'aggraver et une économie totalement en panne. En quoi une telle mesure serait-elle une réponse à l'affaire Cahuzac? Un fraudeur ne déclare pas ses fraudes par nature. Alors cessons de prendre les Français pour des idiots.
 
En croyant taper fort, le gouvernement ne fait que passer à côté du sujet. La moralisation de la vie politique ne doit pas être une course à la médiocrité, une course à la pauvreté pour nos élus. La compétence d'un député va-t-elle être inversement proportionnelle à son compte en banque ? Cette stigmatisation des riches et de la réussite et inacceptable, et peuvent créer des dégâts à la fois dans l'opinion, mais aussi dans la classe politique : a jouer avec le feu, ce sont des professions entières qui vont disparaître de la représentation nationale qui n'aura de représentation que le nom. 
 
Ajoutons enfin que ces mesures absurdes ont été décidées sans la moindre concertation avec la représentation nationale, contrairement à l'esprit de dialogue et au respect du Parlement que François Hollande avait soi-disant érigés comme principes fondamentaux de sa façon de gouverner.  
 
Mettre en place des mesures efficaces et nécessaires :

A rebours de l’antiparlementarisme ambiant, Hervé Morin propose quelques mesures de moralisation beaucoup plus sérieuses qu’une simple déclaration de patrimoine : il faut d’abord « rendre inéligible toute personne condamnée pour un scandale financier, quelle que soit la gravité de la faute ». Ensuite, à l’instar de ce qui est exigé des fonctionnaires, « il est urgent d’interdire de candidature toute personne dont le casier judicaire n’est pas vierge ». Et enfin, aucun progrès ne sera possible sans un véritable renforcement des moyens de contrôle et d'investigation de la Commission pour la transparence financière de la vie politique. Par ailleurs, il serait temps qu'une véritable réflexion s'ouvre pour interdire aux groupes vivant des commandes de l'Etat de détenir des titres de presse. Ceci constituerait un gage de vrai courage politique.


(Communiqué de presse en date du 24 avril 2013).
 

jeudi, 09 mai 2013

Journée de l'Europe

Europe.jpg

Les Jeunes centristes appellent de leurs vœux un engagement sincère et déterminé des politiques sur la question européenne.

Alors que les symboles de paix que sont la réconciliation franco-allemande et la déclaration Schumann, vont être célébrés respectivement le 8 et 9 mai, les Jeunes centristes invitent les hommes politiques à se saisir de la question européenne sans démagogie.

Les Jeunes centristes déplorent la position ambigüe que la classe politique dans sa grande majorité entretient vis-à-vis de l’Europe. Ils ne veulent pas se contenter d’un discours sur l’Europe prononcé à la hâte avant les échéances électorales.

 

En effet, les responsables politiques doivent prendre conscience du danger que constitue l’utilisation opportune de l’’Europe comme bouc émissaire. Si le prix Nobel de la Paix a été décerné à l’Union Européenne pour l’année 2012, ce n’est certainement pas grâce à notre personnel politique actuel.

Les associations pro-européennes passent le plus clair de leur temps à lutter contre les inepties faites à l’encontre de l’Union Européenne. Où sont les Schuman, les Veil et les Monnet de notre temps ? Quel nouvel horizon proposent aujourd’hui nos politiques ?

Mouvement de Jeunesse présidé par Thomas Elexhauser, rattaché au Nouveau centre et à l’UDI, les Jeunes centristes rappellent que l’UDI est la seule formation politique à s’engager clairement en faveur de la construction d’une Europe fédérale.

Mais cela n’est pas suffisant. Les responsables politiques doivent prendre conscience que l’Europe est l’unique bonne réponse aux problématiques du XXIème siècle. C’est une construction ambitieuse et porteuse d’avenir pour porter la voix de la paix à travers le Monde, pour protéger les peuples européens, pour faire entendre nos intérêts au niveau mondial, pour imaginer une nouvelle façon de faire de la politique.

Aujourd’hui les exigences des Jeunes centristes sont les suivantes :

  • Nous appelons le Président de la République à un discours courageux et engagé sur l’Union Européenne, faisant du mois de mai, le mois de l’Europe.
  • Dès les prochaines élections européennes, nous souhaitons que la Commission européenne envisage une campagne menée directement par les partis politiques européens plutôt qu’au nom de leurs équivalents nationaux.
  • Nous exhortons les medias d’adopter une véritable attitude pédagogique sur les enjeux actuels de l’Union européenne.

La France doit se mobiliser massivement pour relever le défi européen qui nous permettra de proposer un nouvel espoir aux Français.


(Communiqué des Jeunes Centristes en date du 7 mai 2013).

Résultat des récentes élections européennes en Croatie

246649_10151208736799510_1663109289_n.jpg

Les résultats des Européennes en Croatie: le groupe PPE comptera 6 députés de plus comme le groupe S&D au 1er juillet, lorsque la Croatie deviendra le 28ème Etat-membre de l'UE.

Pour voir les résultats, CLIQUEZ ICI.

 

07:45 Publié dans Europe | Lien permanent | Commentaires (0)

mercredi, 08 mai 2013

Armistice 1945 : Souviens-toi...

drapeau-france-europe.jpg

lundi, 06 mai 2013

L'agenda de ma semaine

Mairie.jpgLundi 6 mai :

9h-12h : permanence sans rendez-vous à ma permanence

16h : rendez-vous à ma permanence

 

Mardi 7 mai :

11h : cérémonie à l’Hôtel de police

18h : réunion avec une association

 

Mercredi 8 mai :

11h : cérémonies officielles à Cagny

Soir : départ pour Porto (Portugal)  avec mon association

 

Jeudi 9 mai :

Ascension

Visite de Porto avec mon association

 

Vendredi 10 mai :

Visite de Porto avec mon association puis retour en France

 

Dimanche 12 mai :

10h30 : rèderie du Comité de Quartier Faubourg de Hem

11h : rèderie du Comité de Quartier Guynemer

11h30 : rèderie du Comité de Quartier Saint-Acheul.

 

 

16:27 Publié dans Mon Agenda | Lien permanent | Commentaires (0)

dimanche, 05 mai 2013

L'action de Brigitte Fouré au quotidien (7)

100_1541.JPG

Comme chaque année, en hommage au monde du Travail, j'ai déposé une gerbe vendredi dernier au monument du Mutilé du Travail, non loin de la place Joffre, à Amiens. Une oeuvre que l'on doit à mon ami Léon Lamotte, décédé en 2011. (Photos : Fabrice Hinschberger).

100_1543.JPG

samedi, 04 mai 2013

"The Voice" - TF1 : Ce soir, Amiens et la Picardie soutiennent Olympe !

Olympe.jpg

vendredi, 03 mai 2013

Le nouveau billet de 5 euros donne un visage à l'Europe

New 5 euros.jpgPour lire l'article du quotidien national Le Figaro, CLIQUEZ ICI.

mercredi, 01 mai 2013

Fête du Travail

F_te_du_Travail1.jpg

Bon 1er mai à toutes et à tous !

08:00 Publié dans Traditions | Lien permanent | Commentaires (0)

mardi, 30 avril 2013

Canal Seine-Nord : Les requêtes de Brigitte Fouré et d'Hubert de Jenlis auprès de Barbara Pompili

CSNE.jpg

COMMUNIQUE DE PRESSE

Mardi, 30 avril 2013

Les conseillers généraux Brigitte FOURE et Hubert de JENLIS ont rencontré hier lundi la députée Barbara POMPILI afin de faire connaître leur mécontentement au sujet du Canal Seine-Nord-Europe

 

Brigitte FOURE, Conseillère générale d’Amiens V Sud-Est, et Hubert de JENLIS, Conseiller général d’Amiens VI Sud, ont tous deux rencontré hier la députée de leur circonscription Barbara POMPILI (EELV) afin de leur faire part de leur mécontentement au sujet du projet de Canal Seine-Nord-Europe, malmené par l’actuel gouvernement. En effet, le Canal Seine-Nord, long de 106 kms entre Janville au nord de Compiègne et Oisy-le-Verger au nord de Cambrai,est le chaînon manquant indispensable pour assurer la continuité du transport fluvial entre la France, la Belgique, les Pays-Bas et l’Allemagne et promouvoir un nouveau système durable de transport de marchandises à l’échelle européenne, alternatif à la route. Le projet prévoyait quatre ports intérieurs, dont deux proches de Saint-Quentin, Nesle et Péronne, devant générer à eux seuls plus de 4 000 emplois, en supplément des 5 000 directs pour la construction du canal, perspectives soulageantes qui ne manqueraient pas de rejaillir sur le bassin d’emplois amiénois.

Pour Brigitte FOURE et Hubert de JENLIS « Ce projet, qui a fait jour en 1985 est un atout sur le plan économique mais aussi environnemental. Nous ne pouvons pas passer à côté d’une telle chance pour la Picardie, qui a trop souvent été oubliée des grands schémas d’aménagement du territoire ! De très nombreux parlementaires de l’actuelle Majorité présidentielle soutiennent le projet, notamment dans le Nord Pas de Calais, y compris la Sénatrice EELV Marie-Christine BLANDIN. En tant que co-présidente du groupe EELV à l’Assemblée Nationale et Députée de la Somme, Barbara POMPILI doit soutenir ce projet auprès du gouvernement, Il en va de sa responsabilité. Nous  lui demandons d’agir avant tout auprès du Gouvernement. Il est inconcevable qu’un tel impact sur la lutte contre le réchauffement climatique n’intéresse pas une députée écologiste ! Mme POMPILI doit penser aux intérêts de son territoire qui s’inscrivent parfaitement dans l’objectif de baisse du chômage prôné par le Gouvernement qu’elle soutient »

 

CONTACTS PRESSE : 06 47 54 95 47 (Brigitte FOURE) – 06 78 93 93 97 (Hubert de JENLIS).

lundi, 29 avril 2013

L'agenda de ma semaine

CG2.JPGLundi 29 avril :

9h : commission économie au Conseil Général

9h30 : session puis commission permanente au Conseil Général

16h30 : rendez-vous avec Barbara Pompili, députée de la 2° circonscription

19h : pot d’accueil des nouveaux adhérents à l’UDI

 

Mardi 30 avril :

12h30 : déjeuner de travail avec un élu local

17h45 : conseil d’administration du collège Guy Mareschal

 

Mercredi 1 mai :

Fête du travail

12h : inauguration de la rèderie du Comité de Quartier Saint-Maurice

 

Jeudi 2 mai :

9h-12h : permanence sans rendez-vous à ma permanence

18h : rencontre police nationale-habitants du quartier Amiens-Nord

 

Vendredi 3 mai :

9h30 : réunion avec mes bénévoles

12h30 : déjeuner de travail avec un élu local

18h : inauguration d’une exposition à l’église Saint-Pierre.

 

08:56 Publié dans Mon Agenda | Lien permanent | Commentaires (0)

dimanche, 28 avril 2013

Natation : Retour sur les performances du Picard Jérémy Stravius, sacré Roi de Rennes

Jérémy Stravius à Rennes.jpgPour lire l'article du quotidien national Le Monde, CLIQUEZ ICI.

samedi, 27 avril 2013

Brigitte Fouré aujourd'hui sur France 3 Picardie

F3.jpgBrigitte Fouré sera l'invitée de l'émission "La voix est libre" ce samedi à 11 heures sur France 3 Picardie.

"The Voice" - TF1 : Ce soir, Amiens et la Picardie soutiennent Olympe !

Olympe.jpg

vendredi, 26 avril 2013

Paroles de bénévoles : Patrick Pigout

photo.JPG

2797904589.jpgChaque semaine, un bénévole de l'équipe de Brigitte Fouré se dévoile au moyen d'un questionnaire de Proust revisité.

 

 

 


-Quelle est la date de ton anniversaire ?
 Le 12 avril.

 

-Quelle est ta profession ? Responsable informatique multi-magasins en retraite.

 

-Quelle est ta fonction au sein des bénévoles et de l’association des Amis de Brigitte Fouré – Nouvelle Energie pour Amiens ? Délégué cantonal de l'association pour le canton Ouest, photographe lors de nos événements et j'assure aussi une permanence chaque jeudi matin.

 

-Une passion ou une pensée que tu affectionnes particulièrement ? L'informatique.

 .

-Un souvenir en particulier au sein de l’association ? La convivialité et l'entraide qui existent au quotidien au sein de l'équipe de bénévoles de Brigitte.

 

-Ta ville préférée, exceptée Amiens ? Prague (République Tchèque).

 

-Ton sport préféré ? La natation.

 

-Ton type de musique ? Tout sauf le jazz moderne.

 

-Ton plat préféré ? Le potjevleesch.

 

-Un souvenir d’enfance ? La route des vacances.

 

-Que ferais si tu gagnais une somme d’argent importante à la loterie ? J'achèterai un logement.

 

-Un mot que tu adores dire ? "Convivial".

 

-Une citation que tu apprécies ? "Qu'il est dur de ne rien faire quand tout s'agite autour de soi!".

 

-Quel est ton plus grand rêve ? Faire le tour du monde.

 

 


Propos recueillis par Morgan Boucher.

Photo : Archives personnelles de Patrick Pigout.

Logo : Julien Dugué.

jeudi, 25 avril 2013

Suppression des internats d’excellence : Brigitte Fouré écrit au Président du Conseil Général et réclame une table ronde

(Communiqué de presse en date de ce jour)

 

brigitte-foure_090504.jpg


Brigitte Fouré, Conseillère Générale de la Somme, a récemment écrit au Président Christian Manable à propos de la suppression annoncée des internats d’excellence. 

  En effet, Le 11 avril dernier, la presse s’est fait l’écho de la décision du Ministre de l’Education Nationale de supprimer les internats d’excellence en raison de leur coût estimé excessif et de les maintenir en internat « classique ».

  Or, selon Brigitte Fouré,  « un internat d’excellence de quarante places a été ouvert au Collège Guy Mareschal d’Amiens en septembre 2011 dans le quartier Sud-Est de la ville d’Amiens. Ce collège avait été choisi car il avait peu de temps auparavant défrayé  la chronique en raison d’actes de violence particulièrement graves accomplis par des élèves ».

  Et d’ajouter : « Le Conseil Général de la Somme a largement contribué à la réussite du projet puisque près de trois millions d’euros ont été investis dans des délais très contraints,  dont les deux tiers par le Conseil Général, pour transformer d’anciens ateliers en internat. Depuis et grâce à l’investissement de tous : professeurs, parents, équipe administrative, on ne peut que constater et se réjouir du calme qui règne dans l’établissement et aux abords de celui-ci. Il est donc essentiel que ce climat se maintienne ».

  L’ancienne Maire d’Amiens, candidate à l’investiture de la tête de liste de l’Union du centre et de la droite  aux prochaines élections municipales, demande « d’alerter Monsieur le Ministre de l’Education Nationale sur les spécificités du Collège Guy Mareschal [..], [et] d’organiser une table ronde avec tous les partenaires concernés et notamment la Préfecture et le Rectorat,  afin d’examiner comment maintenir l’attractivité du Collège Guy Mareschal et de son internat ».

 

CONTACT PRESSE - 06 47 54 95 47

mardi, 23 avril 2013

Intervention d'Hervé Morin à l'Assemblée Nationale sur la situation au Mali

13e4dfe0ba_HMorin2012ok-133.jpg

Intervention d’Hervé MORIN

Dans le cadre de la Déclaration du Gouvernement sur l'autorisation

de la prolongation de l'intervention des forces françaises au Mali

Assemblée nationale

Lundi 22 avril 2013

Seul le prononcé fait foi

 

Monsieur le Président,

Monsieur le Premier Ministre,

Mes chers collègues,

 

Le Président de la République a décidé le 11 janvier dernier de répondre à l’appel au secours des autorités maliennes en engageant nos troupes sur le continent africain. Nous avons ici même le 16 janvier 2013 approuvé sa décision et nous n’avons pas changé d’avis. Voilà pourquoi nous approuverons le maintien du déploiement français.

Comme disent les Américains, «  the job has been done ». Oui, le travail a été fait, et il a même été bien fait par l’armée française. Notre armée a une fois de plus démontré l’étendue de son savoir-faire et je ne parle pas seulement du militaire stricto sensu mais aussi de sa capacité à fédérer respectueusement  les troupes africaines alliées, à gérer  les populations civiles, à éviter les dommages collatéraux, en définitive en réussissant à ne pas apparaître en quelques semaines comme une armée d’occupation au service d’une politique néocoloniale.

Permettez aussi à l’ancien ministre de la Défense d’avoir une pensée particulière pour les soldats qui ont combattu au Mali et y ont perdu la vie, je pense au  Chef de bataillon Damien Boiteux, à l’Adjudant Harold Vormezeele, au Caporal-chef Cédric Charenton, au Maréchal des Logis Wilfried Pingaud, au Caporal-chef Alexandre Van Dooren. Nous saluons leurs mémoires et pensons à leurs familles.

L’essentiel militaire a donc été fait au Mali. Bamako ne sera pas un faubourg de Kaboul et Tombouctou ne l’est plus depuis sa libération. Je continue néanmoins à regretter que nous soyons intervenus seuls et je continue à penser que la faiblesse de notre action diplomatique à la suite du discours de François Hollande à la tribune des Nations unies y est pour beaucoup. Nous n’avons pas fait de la question malienne une priorité diplomatique et nous l’avons payé en janvier. C’est maintenant de l’histoire ancienne, mais je crois qu’il était bon de le rappeler afin d’en tirer des leçons pour le futur.

La bataille pour l’intégrité du Mali est gagnée ou quasi ; mais la guerre, elle, n’est pas terminée, et ceux qui voudraient nous faire croire à un retrait massif et rapide des troupes françaises nous racontent une fois de plus des histoires et se prennent pour des griots africains au pied de leur palmier-dattier.

D’abord parce que les forces africaines de la Misma ne sont pas prêtes à prendre le relais, si tant est qu’elles le soient un jour. Il y a des questions de formation, de logistique, de nombre mais aussi des questions politiques ; l’engagement, pour quelques Etats faibles voisins de la zone, représente un danger pour eux-mêmes en cas d’investissement militaire trop marqué. On voit d’ailleurs avec la Centrafrique l’extrême fragilité de toute cette grande zone où l’on additionne plutôt les maillons faibles que les noyaux durs.

Dans mon intervention de janvier ici même je disais : « nous devons être en soutien à une opération africaine et non l’inverse ». Et bien clairement, ce qui s’est passé depuis 4 mois nous montre – ce que nous savions d’ailleurs – qu’à l’exception du Tchad, du Sénégal et du Nigeria, il n’existe pas de pays capable de mener une opération militaire structurée car tout simplement leur armée n’existe pas ou presque.

Qui d’autre pourrait donc prendre le relais de l’armée française ?

Les Américains ? Ils ont fait ce qu’il fallait pour nous aider, mais d’une part ils n’ont pas envie de porter sans arrêt l’uniforme de gendarme du monde, et d’autre part leurs priorités sont ailleurs et notamment dans la zone Pacifique.

L’Europe ? Elle a montré une fois de plus son incapacité à avoir un rôle militaire et donc politique.

A quoi bon d’ailleurs continuer à construire des forces européennes diverses et variées et de les annoncer à grand renfort de communication pour in fine ne jamais s’en servir .

L’Otan ? Ce n’est ni son rôle ni son théâtre d’action.

L’ONU ? Elle sera présente pour occuper le terrain mais pas pour faire le coup de feu. Nos forces seront donc nécessaires pour être la force de réaction rapide des troupes de l’ONU et de la Misma, un peu à l’identique de la situation que nous avions connue en Côte d’Ivoire avec la Licorne et l’ONUCI.

Non clairement il n’y a personne à qui passer la main ;  il faut voir la réalité en face. Le seul élan est français, et il le restera, et donc nous serons là aussi longtemps que le Mali ne sera pas capable d’assurer par lui-même sa sécurité. Pour tous ceux qui ont oublié, nous sommes arrivés au Tchad en 1984, et nous y sommes toujours.

La priorité, si un jour nous voulons réduire notre engagement doit donc être à la reconstruction de l’Etat malien, car comme toujours il y a les succès militaires mais il n’y a de victoire pérenne que politique. Et rappelons-le, si les djihadistes sont intervenus au Mali ce n’est pas par hasard, c’est parce qu’ils avaient en face d’eux un Etat failli avec un Président sans légitimité, un Etat à l’abandon sous le contrôle d’un capitaine putschiste. Cette reconstruction passe par le dialogue et notamment le dialogue entre l’Etat central et les Touaregs – Touaregs qui nous ont apporté leur concours durant les premières semaines d’intervention.

Rien ne serait pire qu’ils se sentent roulés dans la farine en étant les grands absents du processus de reconstruction démocratique,

Cette tâche politique sera aussi compliquée sinon plus que notre mission militaire parce qu’évidemment nous ne pouvons rien faire qui apparaisse comme une résurgence de colonialisme ou de tutelle. Et en même temps, nous devons avoir l’assurance que le Mali puisse redevenir un Etat démocratique, qu’il retrouve une croissance économique durable, qu’il ne soit plus le paradis des terroristes et des narco trafiquants.

Du point de vue économique avec 80% de la population sous le seuil de pauvreté, la politique d’aide au développement de l’Europe doit faire du Mali et de la région la priorité des priorités : si les Européens n’ont pas été là malheureusement dans la phase militaire, qu’ils soient au moins là pour la reconstruction économique du pays, et beaucoup plus qu’avec quelques formateurs et quelques millions d’Euros. Il faut un plan d’aide massif, c’est pourquoi j’appelle, au nom de l’UDI, à une vaste conférence européenne, voire internationale à Paris, pour la reconstruction du Mali.

Si nous ne faisons pas cela l’histoire se répètera. Le terrorisme repousse comme du chiendent quels que soient les coups mortels qui ont été portés à quelques centaines de djihadistes. Ne nous leurrons pas, la mort supposée des chefs terroristes est un non sujet car ces groupes se moquent des frontières et évoluent sur la totalité de l’arc sahélien. Ils se font et se défont, se recomposent à l’infini et se retrouvent des chefs à chaque fois que l’un d’eux disparaît.

Enfin, je voudrais pour terminer vous dire que ce qui s’est passé au Mali, et l’engagement à venir qui nous est demandé, pose évidemment la question du budget de notre défense.

Nous connaissons nos faiblesses en transports, en drones, en renseignements, en ravitaillement. Tout seuls, sans les Américains, sans une Europe de la défense, nous ne pouvons plus grand-chose.

La restructuration militaire à venir ne saurait s’accompagner d’une purge budgétaire. Elle devra aussi tenir compte de ce que les expériences présentes ou récentes nous ont enseigné : le caractère stratégique de nos forces pré-positionnées, l’importance de l’aéromobilité et plus largement du conventionnel.

Il y aura des arbitrages vitaux dans les mois qui viennent si tout simplement nous voulons encore exister comme puissance, et éviter que notre siège à l’ONU ne devienne plus que le simple témoignage d’un passé glorieux.

Je vous remercie.

lundi, 22 avril 2013

L'agenda de ma semaine

Mairie.jpgLundi 22 avril :

11h : rendez-vous avec un commerçant

 

Mardi 23 avril :

19h30 : COMEX du Nouveau Centre à Paris

 

Mercredi 24 avril :

17h : remise de la Légion d’Honneur à une amie

20h30 : réunion de la section d’Amiens du Nouveau Centre

 

Jeudi 25 avril :

Funérailles de la mère d'une amie.

 

Vendredi 26 avril :

14h30 : enregistrement d’une émission sur France 3 Picardie.

 

15:38 Publié dans Mon Agenda | Lien permanent | Commentaires (0)