Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

mardi, 23 mars 2010

Les élus de la liste "Envie de Picardie" au Conseil régional de Picardie

  • Visuel-Merci-de-votre-confiance.jpg
  • Vos élus « Envie de Picardie » dans l’Aisne
- Christophe Coulon, Conseiller municipal d’Aulnois-sous-Laon, Directeur de cabinet du maire de Laon, 36 ans
- Monique Ryo,Adjointe au Maire de Saint-Quentin, Professeur des écoles, 60 ans
- Frédéric Meura, Conseiller général de La Capelle (Thiérache), Adjoint de direction d’un centre de formation, 49 ans
- Isabelle Letrillart, Soissonnais, Co-gérante d’entreprise, 39 ans
 
  • Vos élus « Envie de Picardie » dans la Somme

- Olivier Jardé, Conseiller général de Boves (Amiénois), Chirurgien orthopédiste, 56 ans

- Brigitte Lhomme, Conseillère générale d’Ailly-sur-Noye, Fonctionnaire territoriale, 49 ans

- Jean Pilniak, Grand amiénois, Pré-retraité, 58 ans
- Maryse Fagot, Maire de Vraignes en Vermandois, Conseiller financier, 51 ans
 
  • Vos élus « Envie de Picardie » dans l’Oise
Edouard Courtial, Député-Maire d’Agnetz,36 ans
- Manoëlle Martin, Adjointe au Maire de Gouvieux, Chargée de mission, 39 ans
- Noureddine Nachite, Conseiller municipal de Creil, Gérant de Sociétés, 51 ans
- Anne-Marie Vivé, Adjointe au Maire de Compiègne, Retraitée de la Fonction publique, 62 ans
- Caroline Cayeux, Maire de Beauvais et Présidente de la Communauté d’Agglomération du Beauvaisis, Enseignante, 61 ans.

11:59 Publié dans Région | Lien permanent | Commentaires (0)

jeudi, 25 septembre 2008

Je demande la convocation d'un "Perret" du Rail

TGV.jpg

 

COMMUNIQUE DE PRESSE

 

 -Pour diffusion immédiate-

Jeudi, 25 septembre 2008

 

Brigitte Fouré pour un « Perret » du rail

 

La députée européenne Brigitte Fouré a écrit aujourd'hui à Guillaume Pépy, Président de la SNCF, en vue de lui demander la mise en service rapide de Corails Teoz entre Paris et Calais via Amiens, dans l’attente d’une nouvelle Ligne à grande vitesse (LGV) entre Paris et Londres par Amiens.  

Pour Brigitte Fouré, il n’est pas acceptable de voir la préfecture de la Région Picardie mise peu à peu au ban du réseau ferroviaire national le plus performant du monde. Corail Teoz pourrait ainsi venir en renfort de la prochaine mise en service des TER bi-modes, trains pouvant circuler à la fois sur des voies électrifiées ou non, dont les Picards ne sauraient se satisfaire.

Brigitte Fouré demande donc instamment, plutôt qu’un Grenelle, la convocation d'un « Perret » du rail qui aurait lieu dans la capitale picarde. Il s’agirait d’une concertation en forme de table ronde entre la SNCF et les collectivités territoriales situées au nord de Paris.

Pour l’ancien maire d’Amiens, de cette concertation pourrait émerger l’électrification de la ligne Amiens-Boulogne, un engagement clair pour le TGV Paris-Londres par Amiens et, enfin, la mise en service rapide du Corail Teoz entre Paris et Calais.

« Corail Teoz a fait ses preuves sur les lignes Paris – Clermont-Ferrand, Paris-Limoges-Toulouse et Bordeaux-Marseille-Nice. Et surtout sur Paris-Nancy-Strasbourg où, de 2003 à 2007, Corail Teoz a permis de pallier l’absence du TGV Est-européen » explique Brigitte Fouré.

Actuellement, les dessertes entre Paris et Boulogne-sur-Mer se font par Corail Intercités, qui est la marque crée par la SNCF pour désigner les rames Corail utilisées sur les lignes de moyennes distances.

« Le seul inconvénient de Corail Téoz est qu’il faut y réserver ses places, comme au sein du TGV. C’est pourquoi nous devons créer un binôme entre le TER bi-modes, qui assurerait la liaison entre Paris et Boulogne, et Corail Teoz qui permettrait de recréer une grande ligne entre Paris et Calais, utile notamment pour les personnes se rendant sur le littoral de la Côte d’Opale. C’est une des pistes que je suggère dans le cadre d’un « Perret » du rail » note encore l’élue Nouveau Centre (groupe parlementaire PPE-DE au Parlement européen).

La députée européenne, membre titulaire de la commission Transports et Tourisme au Parlement européen, entend suivre ce dossier de très près afin que « plus jamais la Picardie ne soit oubliée dans les tracés ferroviaires. »

 

Corail Teoz.jpg

 

CONTACT PRESSE :

Fabrice Hinschberger

Assistant parlementaire

06 75 16 46 87

 

N.B. : Brigitte Fouré a fait copie de son courrier, adressé au Président de la SNCF, au Ministre d’Etat, ministre de l’Ecologie, du Développement durable et de l'Aménagement durables, aux secrétaires d’Etat aux Transports, à l'Aménagement du Territoire et au Développement de la Région Capitale, aux maires d’Amiens, d’Abbeville, Boulogne-sur-Mer et Calais, aux présidents du Conseil général de la Somme, du Pas-de-Calais et du Nord ainsi qu’aux présidents des conseils régionaux de Picardie, du Nord-Pas-de-Calais et d’Ile-de-France.

 

10:13 Publié dans Région | Lien permanent | Commentaires (0)

mercredi, 05 mars 2008

Béatrice de Villeneuve, nouvelle Conseillère Régionale de Picardie

565187090.jpg

Instant d'émotion vendredi dernier que de voir mon amie Béatrice de Villeneuve me succéder dans l'hémicycle du Conseil régional de Picardie, où j'ai siégé pendant près de 21 ans. 

Députée européenne, je sais que je pourrais compter sur Béatrice et les nombreux liens amicaux que j'ai noués au sein de l'institution régionale pour défendre et promouvoir la Picardie au Parlement européen. 

 

Voici le communiqué de presse rédigé par le groupe "Aimer la Picardie" pour faire part de l'arrivée de Béatrice :

 "Depuis le 1er février 2008, Madame Béatrice de Villeneuve est élue Conseillère régionale de Picardie. Sans étiquette, elle siégera au sein du Groupe « Aimer la Picardie » UMP-UDF et Indépendants et au sein de la Commission 3 « Formation tout au long de la vie, Apprentissage, Lycées, Insertion, Lutte contre les discriminations, Enseignement supérieur et Recherche ».

Son installation officielle se fera vendredi 29 février 2008 lors de la session matinale du Conseil régional de Picardie.

Madame Béatrice de Villeneuve a 50 ans. Originaire de Châlons-sur-Saône, elle habite Davenescourt dans la Somme. Mère de trois enfants, elle est mariée à un agriculteur.

Madame Béatrice de Villeneuve est Chevalier de l’Ordre National du Mérite.

Son parcours professionnel montre tout l’attachement qu’elle accorde à améliorer le quotidien de ses concitoyens et à se mettre au service des autres :

Elle arrive en 1983 à Amiens en tant que chargée de missions auprès du Président du Conseil Economique et Social Régional de Picardie.

De 1986 à 1993, elle sera l’assistante parlementaire de Monsieur Gilles de Robien, Député de la deuxième circonscription de la Somme, à l’Assemblée nationale.

En 1989, elle est responsable de l’équipe de campagne de Monsieur Gilles de Robien pour les élections municipales d’Amiens.

De 1989 à 1992, elle est Chef de cabinet de Monsieur Gilles de Robien à la Mairie d’Amiens.

En 1993, elle crée puis dirige la cellule d’accueil des cadres mise en place à l’initiative conjointe de la Chambre de Commerce et d’Industrie d’Amiens et d’Amiens Métropole.

Madame Béatrice de Villeneuve se dit ravie de rejoindre le Groupe « Aimer la Picardie ». Elle est prête à mettre toute son énergie à disposition de l’institution régionale, lors des Sessions, des Commissions permanentes mais aussi au sein de la commission « Formation tout au long de la vie », pour améliorer de manière visible le quotidien de ses concitoyens."


 

Contact presse :

Sébastien Colombel
Attaché du groupe « Aimer la Picardie »
colombel@cr-picardie.fr Cet e-mail est protégé contre les robots collecteurs de mails, votre navigateur doit accepter le Javascript pour le voir

11:31 Publié dans Région | Lien permanent | Commentaires (0)

mercredi, 26 décembre 2007

Mes Au-Revoirs au Conseil Régional de Picardie

fc744ed4ec443344c1249cb7574b7560.jpg

"Monsieur le Président, Mes chers collègues,

 

Comme vous le savez, je vais devenir Députée au Parlement européen à compter du 1er janvier et, atteinte par le cumul des mandats, j’ai choisi de remettre celui de Conseillère régionale de Picardie à cette date.

A l’heure où je m’apprête à quitter le Conseil régional de Picardie où j’ai eu l’honneur de siéger de 1986 à 1992 et de 1993 à aujourd’hui, je voudrais dire à quel point j’ai été heureuse de participer durant toutes ces années à la naissance d’une collectivité territoriale comme la Région , désormais prestigieuse, respectée et incontournable sur la scène politique.

Je tiens à remercier l’ensemble des personnels de cette Maison pour leur professionnalisme et la qualité avec laquelle ils nous permettent de travailler et de remplir notre mission au service de la Picardie.

Je salue tous les conseillers régionaux républicains qui ont siégé en même temps que moi dans cette enceinte au-delà des clivages politiques qui peuvent parfois nous diviser.

Je tiens également à vous remercier, Monsieur le Président, pour le respect que vous témoignez envers l’opposition depuis le début de votre mandat, en mars 2004.

Je me dois aussi d’avoir une pensée pour le Président Charles Baur, qui a su, avec nous, développer notre région même si je condamnerai toujours sans relâche son attitude anti-démocratique de 1998.

Merci aussi à tous mes co-listiers du groupe « Aimer la Picardie  » que je quitte à regret tout en souhaitant « Bonne Chance » à la personne qui prendra ma suite parmi eux dans quelques semaines.

Monsieur le Président, Mes chers collègues, durant toutes ces années, j’ai eu le sentiment d’œuvrer à l’amélioration de la vie des Picardes et des Picards.

Avec ma collègue Anne Ferreira, dans nos groupes parlementaires respectifs du PSE et du PPE, malgré nos divergences politiques, je m’engage à porter encore plus loin, à Strasbourg et Bruxelles, les projets que vous mettrez ici en œuvre.

Députée européenne, je serai ainsi toujours plus au service de la Région.

Car, de la Thiérache au Vexin et du Marquenterre au Valois, nous sommes tous unis par une même passion : l’amour de la Picardie."

 

 

(Discours prononcé le vendredi 13 décembre lors de la session plénière du Conseil Régional de Picardie. Je remercie le Président Claude Gewerc pour la magnifique bouquet de fleurs qu'il m'a offert ainsi que Caroline Cayeux, ma Présidente de groupe, pour les mots sensibles qu'elle a eu à mon égard).

08:00 Publié dans Région | Lien permanent | Commentaires (0)