Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

samedi, 07 décembre 2013

Au Conseil Général, Brigitte Fouré s’est abstenue sur le vote du SDACR

pompierParis.jpgAu moment où l’on s’apprête à inaugurer l’école départementale du SDIS à Villers-Bocage, dans le canton de Christian Manable (!), Brigitte Fouré tient à rappeler qu’elle s’est abstenue lundi dernier au Conseil Général de la Somme lors du vote sur le Schéma Départemental d’Analyse et de Couverture des Risques. En effet, selon la Conseillère Générale d’Amiens V Sud-Est Cagny, la défense amiénoise est mal assurée avec ce schéma courant de 2013 à 2018 :


« Le choix retenu par le SDACR est aujourd’hui de garantir l’accès aux secours en 10 minutes maximum en zone de forte densité urbaine. Afin de garantir cet accès, il a été décidé d’implanter de nouvelles casernes en déplaçant les anciennes,au détriment par exemple du site de Catelas, certes vieillissant, mais qui demeure tout de même le Centre de Secours le plus important de la région en terme d'activité, totalisant près de 10.000 sorties par an.


Or, si l’on quitte le centre-ville d’Amiens, on va ériger plusieurs casernes en périphérie. Ce critère géographique serait un effort tout à fait louable si l’on n’ignorait pas la réalité suivante : Aujourd’hui, l'immense majorité des interventions des sapeurs-pompiers à Amiens ont lieu dans le centre historique de la capitale picarde. Je m’inquiète donc du fait que les secours risquent d’arriver tard sur des interventions de type « arrêt cardio-respiratoire » dans le centre-ville. En vérifiant les statistiques, il me semble qu'environ 90% des interventions de secours à personne d’Amiens se réalisent dans l'hypercentre. L'approche géographique du SDACR est donc aujourd’hui en antagonisme avec le nombre d’interventions réellement pratiquées.


Oui, cette approche géographique est totalement inappropriée pour la ville d’Amiens. On ne peut pas en effet considérer l’hypercentre comme une zone avec des habitants car il s’agit d’un territoire de vie sur lequel les Samariens et les habitants des régions voisines viennent travailler, rencontrer leurs amis, se détendre dans les commerces ou se divertir dans les salles de spectacles. Je suggère donc que l’on maintienne les centres de secours Catelas et Jules Ferry, qui constituent de véritables points de repères dans la vie quotidienne de toutes les Amiénoises et tous les Amiénois.


Je tiens à rappeler en outre que, sur les 37000 interventions pratiquées dans la Somme, la ville d’Amiens concentre pas moins de 15000 d’entre elles, soit près de 40%. J’ajoute à cela que le nombre d’interventions des secours à victimes a littéralement explosé en 5 ans. Elle représente aujourd’hui 75% de l’activité opérationnelle contre 60% auparavant. Par rapport à 2008, on comptabilise ainsi 4800 interventions de secours à personnes de plus. Tout cela à un coût et il faut donc y mettre les moyens, et ce n’est pas avec ce projet de SDACR que l’on y parviendra.


De plus, la délimitation du territoire en différentes zones définie par le SDACR ne garantit pas le même accès aux secours si l’on se trouve en zone à dominante urbaine ou en zone rurale. En dehors du fait que les délais fixés ne respectent pas l'égalité des secours selon qu'on habite en ville ou campagne, on a du mal à trouver dans les textes les éléments qui ont pu conduire à ces choix de délais. D'autant qu'actuellement, les communes de Cagny, située dans mon canton, mais aussi de Pont-de-Metz, Rivery et Salouël sont hors de ces délais, et que les objectifs annoncés nous laissent dans l'incertitude quant à l'avenir sur ce point.


Dans les propositions formulées par le SDACR, je constate aussi que l’on va abaisser le nombre d’ambulances en centre-ville d’Amiens pour les ramener à 4. A Poulainville, on passe à 3. On déplace ainsi insidieusement les ambulances vers la périphérie.


La question que je me pose est la suivante : en quoi consiste aujourd’hui la meilleure défense de l’agglomération amiénoise en terme de distribution des secours ? Est-il plus important de raisonner en terme de délai moyen d'arrivées de véhicules comme ici, ou en terme de nombres de victimes sauvées ? Le SDACR de 2008 proposait 4 centres de secours. Aujourd’hui, la couverture de l’agglomération est assurée par trois centres et je constate notamment que la partie Sud d’Amiens est très en retard.


La desserte du centre-ville d’Amiens nécessite de prendre en compte les critères inhérents à chaque départ. A ce titre, le positionnement Sud-Ouest est capital. Quid du centre d’intervention non-permanent ? Un centre ouvert uniquement en journée, pour une ville où il sera souhaitable de ne pas faire un arrêt cardiaque la nuit ? En réalité, les études ne sont pas terminées et on a fait valider aux élus un schéma sans savoir si la zone de couverture de cette unité non permanente ou celle prévue en périphérie Sud-Ouest sont les bonnes ou pas. Pour être complet, quid également des effectifs de ces unités, lorsque les modalités précises de la réforme du temps de travail des sapeurs-pompiers professionnels ne sont pas encore connues dans notre département. En tant qu’élue d’Amiens, je suis donc très interrogative sur le choix de créer trois centres et de, je le répète, fermer la caserne Catelas.


En passant de 4 centres à trois + 1 centre non-permanent, on va entrer dans une phase transitoire floue qui ne correspond pas aux attentes d'un tel document, à savoir que l’objectif clair de défense n’étant pas fixé, il semble prématuré d'avoir déjà validé des outils pour y parvenir. C’est comme si l’on construisait un hôpital neuf et que, pendant ce temps, 50% des services de l’ancien hôpital fermait ».

 


CONTACT PRESSE

06 47 54 95 47

mercredi, 09 octobre 2013

Café-Europe ce qoir au Bowling Mont-Blanc (BMB) à Amiens de 20 à 22 heures !

affiche-kfe-europe-octobre-.jpg

Attention, changement d'horaires : ce Café-Europe a finalement lieu de 20 à 22 heures.

mercredi, 25 septembre 2013

Deux mois de travaux sur la ligne SNCF Amiens-Paris, deux mois de retards

France_Bleu_Picardie.gifPour lire l'article sur le site de France Bleu Picardie, CLIQUEZ ICI.

vendredi, 20 septembre 2013

Prochain Café-Europe le 9 octobre avec Alain Gest

affiche-kfe-europe-octobre-.jpg

lundi, 05 août 2013

Championnats du monde de Natation à Barcelone : Bilan exceptionnel pour la France

camille-lacourt-jeremy-stravius-fabien-gilot-et-giacomo_333924_800x600.jpgPour lire l'article sur le site de Sport.fr, CLIQUEZ ICI.

Un bravo tout particulier à Jérémy Stravius (2ème en partant de la gauche sur la photo), originaire de Friville-Escarbotin et licencié à Amiens Natation !

vendredi, 24 mai 2013

Bravo aux Picardes et aux Picards qui ont fait honneur à notre région ces derniers mois !

Lauriers.jpg

Je tiens aujourd'hui à féliciter toutes les Picardes et tous les Picards qui se sont illustrés au cours des derniers mois dans divers concours ou diverses compétitions au niveau national. Ils sont de merveilleux ambassadeurs de la Picardie. Un immense bravo !

 

-Jérémy Stravius, Champion de France de natation à Rennes.

-Mélanie Hénique, Championne de France de natation à Rennes.

-Naoëlle d'Hainaut, gagnante de l'émission Top Chef (M6).

-Joffrey Boulanger, connu sous le nom de scène d'Olympe, finaliste de l'émission The Voice (TF1).

-Lucie Louette, Championne d'Europe de judo à Budapest.

-Florian Bertonnier, finaliste de l'émission Nouvelle Star (D8).

-Takayuki Kobuku, étudiant en BTS hôtellerie-restauration, finaliste du concours des directeurs de restauration, à Lyon.

-L'équipe de football de l'AC Amiens, qui a atteint les 32èmes de finale de la Coupe de France face à l'Evian TG FC.

samedi, 18 mai 2013

Finale de "The Voice" - TF1 : Ce soir, Amiens et la Picardie soutiennent Olympe !

Olympe.jpg

Afin de soutenir le candidat amiénois Olympe en finale de "The Voice" ce soir du samedi 18 mai, la mairie d'Amiens organise une diffusion sur grand écran de l'émission, à l'espace Dewailly (près du Coliseum) à partir de 20 heures. 
Le nombre des entrées est limité à 420 personnes pour des raisons de sécurité, en accord avec la préfecture.

mercredi, 15 mai 2013

Stéphane Demilly lance une page sur Facebook pour défendre le projet de Canal Seine-Nord Europe

Demilly Facebook.jpg

Pour lire l'article sur le site de France 3 Picardie, CLIQUEZ ICI.

samedi, 11 mai 2013

"The Voice" - TF1 : Ce soir, Amiens et la Picardie soutiennent Olympe !

Olympe.jpg

samedi, 04 mai 2013

"The Voice" - TF1 : Ce soir, Amiens et la Picardie soutiennent Olympe !

Olympe.jpg

mardi, 30 avril 2013

Canal Seine-Nord : Les requêtes de Brigitte Fouré et d'Hubert de Jenlis auprès de Barbara Pompili

CSNE.jpg

COMMUNIQUE DE PRESSE

Mardi, 30 avril 2013

Les conseillers généraux Brigitte FOURE et Hubert de JENLIS ont rencontré hier lundi la députée Barbara POMPILI afin de faire connaître leur mécontentement au sujet du Canal Seine-Nord-Europe

 

Brigitte FOURE, Conseillère générale d’Amiens V Sud-Est, et Hubert de JENLIS, Conseiller général d’Amiens VI Sud, ont tous deux rencontré hier la députée de leur circonscription Barbara POMPILI (EELV) afin de leur faire part de leur mécontentement au sujet du projet de Canal Seine-Nord-Europe, malmené par l’actuel gouvernement. En effet, le Canal Seine-Nord, long de 106 kms entre Janville au nord de Compiègne et Oisy-le-Verger au nord de Cambrai,est le chaînon manquant indispensable pour assurer la continuité du transport fluvial entre la France, la Belgique, les Pays-Bas et l’Allemagne et promouvoir un nouveau système durable de transport de marchandises à l’échelle européenne, alternatif à la route. Le projet prévoyait quatre ports intérieurs, dont deux proches de Saint-Quentin, Nesle et Péronne, devant générer à eux seuls plus de 4 000 emplois, en supplément des 5 000 directs pour la construction du canal, perspectives soulageantes qui ne manqueraient pas de rejaillir sur le bassin d’emplois amiénois.

Pour Brigitte FOURE et Hubert de JENLIS « Ce projet, qui a fait jour en 1985 est un atout sur le plan économique mais aussi environnemental. Nous ne pouvons pas passer à côté d’une telle chance pour la Picardie, qui a trop souvent été oubliée des grands schémas d’aménagement du territoire ! De très nombreux parlementaires de l’actuelle Majorité présidentielle soutiennent le projet, notamment dans le Nord Pas de Calais, y compris la Sénatrice EELV Marie-Christine BLANDIN. En tant que co-présidente du groupe EELV à l’Assemblée Nationale et Députée de la Somme, Barbara POMPILI doit soutenir ce projet auprès du gouvernement, Il en va de sa responsabilité. Nous  lui demandons d’agir avant tout auprès du Gouvernement. Il est inconcevable qu’un tel impact sur la lutte contre le réchauffement climatique n’intéresse pas une députée écologiste ! Mme POMPILI doit penser aux intérêts de son territoire qui s’inscrivent parfaitement dans l’objectif de baisse du chômage prôné par le Gouvernement qu’elle soutient »

 

CONTACTS PRESSE : 06 47 54 95 47 (Brigitte FOURE) – 06 78 93 93 97 (Hubert de JENLIS).

dimanche, 28 avril 2013

Natation : Retour sur les performances du Picard Jérémy Stravius, sacré Roi de Rennes

Jérémy Stravius à Rennes.jpgPour lire l'article du quotidien national Le Monde, CLIQUEZ ICI.

samedi, 27 avril 2013

Brigitte Fouré aujourd'hui sur France 3 Picardie

F3.jpgBrigitte Fouré sera l'invitée de l'émission "La voix est libre" ce samedi à 11 heures sur France 3 Picardie.

jeudi, 25 avril 2013

Suppression des internats d’excellence : Brigitte Fouré écrit au Président du Conseil Général et réclame une table ronde

(Communiqué de presse en date de ce jour)

 

brigitte-foure_090504.jpg


Brigitte Fouré, Conseillère Générale de la Somme, a récemment écrit au Président Christian Manable à propos de la suppression annoncée des internats d’excellence. 

  En effet, Le 11 avril dernier, la presse s’est fait l’écho de la décision du Ministre de l’Education Nationale de supprimer les internats d’excellence en raison de leur coût estimé excessif et de les maintenir en internat « classique ».

  Or, selon Brigitte Fouré,  « un internat d’excellence de quarante places a été ouvert au Collège Guy Mareschal d’Amiens en septembre 2011 dans le quartier Sud-Est de la ville d’Amiens. Ce collège avait été choisi car il avait peu de temps auparavant défrayé  la chronique en raison d’actes de violence particulièrement graves accomplis par des élèves ».

  Et d’ajouter : « Le Conseil Général de la Somme a largement contribué à la réussite du projet puisque près de trois millions d’euros ont été investis dans des délais très contraints,  dont les deux tiers par le Conseil Général, pour transformer d’anciens ateliers en internat. Depuis et grâce à l’investissement de tous : professeurs, parents, équipe administrative, on ne peut que constater et se réjouir du calme qui règne dans l’établissement et aux abords de celui-ci. Il est donc essentiel que ce climat se maintienne ».

  L’ancienne Maire d’Amiens, candidate à l’investiture de la tête de liste de l’Union du centre et de la droite  aux prochaines élections municipales, demande « d’alerter Monsieur le Ministre de l’Education Nationale sur les spécificités du Collège Guy Mareschal [..], [et] d’organiser une table ronde avec tous les partenaires concernés et notamment la Préfecture et le Rectorat,  afin d’examiner comment maintenir l’attractivité du Collège Guy Mareschal et de son internat ».

 

CONTACT PRESSE - 06 47 54 95 47

jeudi, 04 avril 2013

Cette semaine, dans la Somme, les cars du réseau Trans'80 sont à 1 euro !

Cars.jpg

mercredi, 27 mars 2013

Les conseillers généraux Brigitte Fouré et Hubert de Jenlis interpellent le Président Manable sur la bonne gestion du nouveau réseau de bus Amétis (communiqué de presse commun)

        BF.jpgHDJ.jpg

         Brigitte Fouré, Conseillère générale d’Amiens V Sud-Est, et Hubert de Jenlis, Conseiller général d’Amiens VI Sud, ont tous deux récemment alerté les responsables des collectivités sur les conséquences, concernant le transport des collégiens, des profondes modifications qu’a connues le réseau de transport urbain de la Métropole amiénoise.

Après avoir effectué individuellement des démarches auprès de différents représentants des autorités d’Amiens Métropole et du département, les deux élus ont décidé de saisir ensemble Christian Manable, Président du Conseil Général de la Somme, sur cette question de plus en plus urgente, au vu des retours dont les citoyens leur font part sur le terrain.

Pour Brigitte Fouré et Hubert de Jenlis «si le Conseil Général ne saurait être compétent dans les zones urbaines, il nous semble néanmoins que la délégation d’une mission d’une collectivité à une autre, et le transfert de crédits que celle-ci implique, autorise l’interrogation et l’assurance que les missions soient correctement remplies.

Or, s’il va de soi que l’ensemble du réseau de transports d’Amiens Métropole ne saurait être tributaire de la seule obligation de transport des collégiens, nous ne pouvons accepter que cette dernière mission soit considérée comme une « option » de « flexibilité » n’en déplaise aux crédits annuellement alloués qui semblent aujourd’hui être d’avantage considérés  comme une manne financière fort opportune plutôt que comme la juste compensation d’une mission menée comme il se doit et dans les termes de la convention qui la régit ».

 

 

CONTACTS PRESSE

06 47 54 95 47 (Brigitte Fouré) – 06 78 93 93 97 (Hubert de Jenlis)

mercredi, 13 mars 2013

INFO INTEMPERIES SOMME


logo_fd_rouge-3787b.jpgLes transports scolaires sont supprimés dans la Somme jusqu'à dimanche inclus.

mercredi, 05 septembre 2012

Un été mouvementé

Peu après la rentrée des classes, je voudrais revenir sur les évènements de cet été.

378144_le-sprinteur-francais-christophe-lemaitre-c-en-series-du-200-m-des-jeux-olympiques-de-londres-le-7-aout-2012.jpg-Tout d'abord les Jeux Olympiques de Londres ont marqué les esprits. La cérémonie d'ouverture, montrant la multiplicité des facettes du savoir-faire et de la créativité britanniques et l'organisation impeccable y ont été pour beaucoup. Mais je voudrais aussi souligner le sens de l'hospitalité des Britanniques que j'ai pu constater moi-même lors de mon séjour à Brighton, quelques jours avant les JO.

Mais bien sûr, ce sont les performances des athlètes qui sont impressionnantes: celles d'Usain Bolt ou encore de Mickaël Phelps méritent particulièrement d'être soulignées. Mais j'avoue que, plus encore,  j'ai été touchée par la personnalité et la maturité de Yannick Agnel,  la détermination de Camille Muffat,  l'humilité de Renaud Lavillenie, la concentration de la picarde Céline Goberville, qui a été la première médaillée française de ces JO et je pourrais en citer bien d'autres... Les sports collectifs ont aussi été à l'honneur avec des matchs de basket-ball ou de handball où les joueurs se donnaient à fond et offraient aux spectateurs un spectacle formidable!

J'ai été également marquée par l'esprit d'équipe de tous nos athlètes qui se soutenaient mutuellement: tous ces jeunes qui s'entrainent pendant des années pour arriver à leur meilleur niveau donnent une belle image de ce qu'est cette génération!

Assemblée Nationale.jpg-Pour les députés et sénateurs, la période estivale a été studieuse puisque la session parlementaire s'est poursuivie jusqu'à l'adoption de la loi du 6 août 2012 sur le harcèlement sexuel, présentée par Najat Vallaud-Belkacem en tant que ministre des droits des femmes. Il faut rappeler que Najat Belkacem, que j'ai connue lorsqu'elle était étudiante en droit, a passé son enfance et sa jeunesse à Amiens-Nord. J'espère que cette loi permettra de sanctionner efficacement les comportements inadmissibles qu'elle vise...

Amiens-Nord.jpg-Mais malheureusement Amiens-Nord a connu un épisode de violences qui s'est produit en plein milieu du week-end du 15 août et qui a, de ce fait, été très médiatisé...

Déjà dans le passé, des violences tournant à l'émeute avaient eu lieu mais les évènements  qui se sont déroulés dans la nuit du 12 au 13 août ont atteint un degré de gravité inégalé et inquiétant. Inégalé quant au territoire concerné car cette fois les violences ne se sont pas cantonnées au boulevard de Roubaix mais se sont étendues à l'avenue de la paix. Inégalé quant à l'organisation puisque manifestement les incendies avaient été prémédités et les candélabres mis hors d'usage à l'avance. Inégalé quant aux dégats constatés puisque deux équipements publics utiles aux habitants du quartier ont été détruits:une école maternelle ainsi que le bâtiment accueillant une association de musculation. 

Bien entendu la justice doit passer et sanctionner ces comportements qui ne peuvent en aucun cas être justifiés. Néanmoins une réponse exclusivement répressive est inefficace. C'est d'une présence constante, quotidienne des pouvoirs publics dont ce quartier a besoin: la police nationale bien sûr mais aussi la police municipale, les élus municipaux, les assistantes sociales, les éducateurs, les enseignants, les animateurs, les associations, les communautés religieuses, chacun oeuvrant dans son domaine et fonctionnant en réseau avec les autres.

D'aucuns prétendent que l'Etat ou encore leurs prédécesseurs sont responsables de ces violences, sans se remettre eux-mêmes en cause et  sans  rien proposer... 

Pour ma part, j'aurai bientôt l'occasion de revenir sur les solutions, ou au moins les pistes que je suggère afin d'améliorer la vie des habitants de ce quartier qui méritent beaucoup mieux que le traitement médiatique qui leur a été réservé ces dernières semaines... Car il est urgent de réagir et de proposer des remèdes dans l'intérêt de tous les Amiénois.

 

Brigitte Fouré

samedi, 07 juillet 2012

"Beauvais, La Cathédrale infinie"

J'ai assisté samedi dernier au spectacle de colorisation de la Cathédrale Saint-Pierre de Beauvais intitulé Beauvais, la Cathédrale infinie. La municipalité d'Amiens à laquelle je faisais partie a mis en place il y a une quinzaine d'années un spectacle similaire - Amiens, la Cathédrale en couleurs -  mettant en valeur les polychromies de la Cathédrale Notre-Dame.

A Beauvais, c'est davantage l'histoire de la Cathédrale qui est mis en valeur car cette construction, qui aurait dù être le plus grand édifice gothique du monde, a connu un passé tourmenté malgré la majestuosité du bâtiment qui est arrivé jusqu'à nous.

Je ne peux que vous encourager à aller voir ce spectacle, très fort en émotions, notamment en raison de sa bande-son superbe. Une prouesse technique et artistique que l'on doit à la société Skertzo (la même qu'à Amiens) et à la volonté de Caroline Cayeux, Sénatrice-Maire de Beauvais.

Plus de renseignements sur Beauvais, la Cathédrale infinie : CLIQUEZ ICI.

Pour des renseignements sur Amiens, la Cathédrale en couleurs : CLIQUEZ ICI.

jeudi, 05 juillet 2012

Tour de France : Les résultats de l'étape Rouen - Saint-Quentin

 3-p.jpg

tour2012.jpg

3-pi.jpg

Le Tour de France quitte à présent la Picardie. Merci à la Société du Tour de France et à France Télévisions pour ces deux superbes journées qui auront sublimé l'image de notre région ! 

 

Le Top 5 de l'étape

1. Andre Greipel - Vainqueur, qui signe un doublé à Rouen hier et à Saint-Quentin aujourd'hui !

2. Matt Goss

3. Juan-Jose Haedo

4. Samuel Dumoulin

5. Mark Cavendish

 

Tous les classements : CLIQUEZ ICI.

 

Pensez toujours à votre sécurité

-En groupe ou en famille, tout le monde reste sur le bas-côté et du même côté de la route.

-Tenez vos enfants par la main.

-Inutile de traverser ! La Caravane distribue ses cadeaux des deux côtés de la chaussée.

www.letour.fr

Tour de France : Analyse de l'étape Rouen - Saint-Quentin par Bernard Hinault

mercredi, 04 juillet 2012

Tour de France : Les résultats de l'étape Abbeville - Rouen

2-p.jpg

tour2012.jpg

 PhotoRouen.jpg

 

Le Top 5 de l'étape

1. Andre Greipel - Vainqueur

2. Alessandro Petacchi

3. Tom Veelers

4. Matt Goss

5. Peter Sagan

 

Tous les classements : CLIQUEZ ICI

 

Pensez toujours à votre sécurité

-En groupe ou en famille, tout le monde reste sur le bas-côté et du même côté de la route.

-Tenez vos enfants par la main.

-Inutile de traverser ! La Caravane distribue ses cadeaux des deux côtés de la chaussée.

www.letour.fr

Tour de France : Analyse de l'étape Abbeville-Rouen par Bernard Hinault

mardi, 03 juillet 2012

Le Tour de France en Picardie !

tour2012.jpgLe Tour de France cycliste sera demain et après-demain en Picardie au moyen des étapes Abbeville - Rouen et Rouen - Saint-Quentin.

L'arrivée de la "Grande Boucle" dans ma région me rappelle avec beaucoup d'émotion que, le 8 juillet 2004, j'avais donné le départ d'Amiens - Chartres, 5ème étape du Tour de France, en tant que Maire d'Amiens et aux côtés de Bernard Hinault, quintuple vainqueur du Tour, et de Jean-Marie Leblanc, alors Directeur de la Société du Tour de France.

Les deux étapes picardes du cru 2012 sont une belle manière de découvrir ou de redécouvrir notre belle région grâce aux superbes images de France Télévisions.

dimanche, 27 mai 2012

Bon week-end prolongé de la Pentecôte. Profitons-en pour visiter Amiens !

dimanche, 13 mai 2012

C'est la Transbaie !

La Transbaie a lieu aujourd'hui au Crotoy et à Saint-Valery-sur-Somme (80). Il s'agit d'une course mythique qui consiste à relier les deux rives de la Baie de Somme à marée basse.

Bonne chance à tous les participants !

mercredi, 29 février 2012

Brigitte Fouré dans "Vivre en Somme"

20120213210001vv.jpgLe mensuel du Conseil Général de la Somme du mois de février, Vivre en Somme, a consacré une page au canton d'Amiens V Sud-Est Cagny, dont Brigitte Fouré est la Conseillère Générale (avec Olivier Mira pour suppléant).

La page 20 du magazine présente en effet le canton et zoome sur le Foyer Educatif Picard, en charge de la protection de l'enfance.

Pour lire Vivre en Somme du mois de février : CLIQUEZ ICI.

mercredi, 15 février 2012

Perte du Triple A : Brigitte Fouré s’inquiète des conséquences sur les collectivités territoriales

1b1ca91ad3.jpg

 

(Communiqué de presse en date de ce jour)

 

Suite à la dégradation de la note AAA de la France par l’agence Standard & Poor’s et à la menace du déclassement par l’agence Moody’s, la conseillère générale Brigitte Fouré, membre du conseil municipal d’Amiens, s’inquiète : « la dégradation de cette note aura des répercussions non-négligeables sur les collectivités territoriales, qui vont devoir emprunter à des taux plus élevés. Je m’inquiète aussi d’une augmentation éventuelle des impôts locaux. »

                                        

Et d’ajouter : « le transfert de l’université vers la citadelle (voir photo) doit rester notre priorité absolue pour les années à venir car celui-ci permettra d’offrir aux jeunes Picards des formations de qualité afin qu’ils puissent s’insérer dans la vie professionnelle. Nous devrons toutefois rester vigilants face à ce projet architectural colossal afin que sa réalisation ne dépasse pas les coûts annoncés ».

 

 

 

 

CONTACT PRESSE

 

06 47 54 95 47

 

vendredi, 09 septembre 2011

Bravo à Mélanie Hénique et Jérémy Stravius, nos champions picards !

 

Photo 3.JPG

Avec la nageuse amiénoise Mélanie Hénique, médaillée de bronze aux championnats du monde de Shanghaï sur 50m papillon, lors de la réception donnée en son honneur (et celle de Jérémy Stravius) au Conseil Général de la Somme.

 Mélanie Hénique sur 50m papillon

Le Sommois Jérémy Stravius et Camille Lacourt sur 100m dos

 

(Source : France Télévisions).

 

Pour les personnes qui lisent mon blog via Facebook, les vidéos sont consultables uniquement sur www.brigittefoure.eu

 

jeudi, 08 septembre 2011

Découvrez la Baie de Somme en 2 CV !

Photo 5.JPG

J'ai eu la chance de rencontrer cet été Martine et Alain Roll, qui proposent des balades-découvertes de la Baie de Somme à bord de la mythique 2CV Citroën. Plus d'infos au 06 72 49 57 53 ou sur le site www.labaiecomposee.com

Vous ne serez pas déçus par ces passionnés qui méritent un coup de chapeau !