Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

jeudi, 30 avril 2009

Pour un fret compétitif

Image Fret.jpgLe Parlement européen a adopté le jeudi 23 avril dernier en session plénière une proposition de règlement relatif au réseau ferroviaire européen pour un fret compétitif.

 

Ce règlement devrait permettre d’augmenter et d’améliorer le transport des marchandises par la voie ferrée.

 

Selon Brigitte Fouré, députée européenne Nouveau Centre, "une action européenne dans ce domaine était nécessaire. Le fonctionnement actuel du transport de fret ferroviaire n’est en effet pas satisfaisant, offrant trop peu de garantie en termes de fiabilité des horaires aux entreprises souhaitant utiliser la voie ferrée pour transporter leurs marchandises".

 

Brigitte Fouré explique "qu'il faut rendre le fret ferroviaire plus attractif pour les entreprises car si une partie du transport de marchandises passe de la route à la voie ferrée, c’est autant d’émissions de gaz à effet de serre évitées et autant de camions en moins dans les bouchons sur les routes".

 

"J’espère donc maintenant que les ministres des transports des Etats membres suivront la voie ouverte par le Parlement européen vers un réseau de fret ferroviaire européen plus performant", conclut Brigitte Fouré.

 

 

 

Pour toute information:

Brigitte Fouré, Député européen, tél.:+33 3 881 75876

Service de presse du PPE-DE, Marion Jeanne, tél. +32 479 84 02 93

mercredi, 29 avril 2009

Discours de remise de l’Ordre National du Mérite à Jean-Christophe Parisot

JCP.jpg

Cahors, le 18 avril 2009

Madame le Préfet

 

 

Monsieur le secrétaire général de la Préfecture

Messieurs les sous-préfets

Monsieur le délégué ministériel chargé de l'emploi des personnes handicapées au ministère de l'Education Nationale,

 

 

Mes premiers mots iront vers vous, Madame le Préfet, pour vous remercier de nous accueillir ici, en vos salons.

 

Et je suis très heureuse que la manifestation organisée aujourd’hui ici, me permette de vous retrouver après quelques années.

 

En effet, j’ai eu le plaisir de travailler avec vous lorsque vous étiez secrétaire générale de la préfecture de la Somme à Amiens, ville de Jules Verne ou est érigée la plus vaste cathédrale gothique du monde, le poste que Jean-Christophe occupe aujourd’hui ici : alors Jean-Christophe, il te reste à suivre les traces de Marcelle Pierrot car je suis sûre que tu apprends beaucoup en travaillant aux côtés de ce grand serviteur de l’Etat !

 

Mais si je suis là aujourd’hui, ce n’est pas que pour retrouver des Amiénois ou anciens Amiénois. C’est d’abord et avant tout pour mettre à l’honneur une personne exceptionnelle à plus d’un titre.

 

Et je voulais te remercier, Jean-Christophe, de m’avoir choisie pour te remettre cette décoration que tu mérites tant !

 

Lorsque j’ai réfléchi à ce que tu représentais pour moi, plusieurs mots se sont imposés : force, modestie, profondeur, sens des responsabilités et fidélité.

 

Je ne prétends pas te réduire à ces seuls mots car ce que tu es vraiment les dépasse, mais ils résument à mes yeux ce qui est essentiel, ce qui fait ton essence.

Force d’abord. Cette force qui soulève les montagnes. Cette force intérieure qui se moque bien de la force physique.

 

On la devine quand on te regarde dans les yeux.

 

Cette force te permet de te battre tous les jours contre la maladie. Je sais bien que ce combat est difficile. Tu l’as dit, à demi-mot, pudiquement, dans ton livre Vivre même si je souffre.

 

Mais elle est là, au fond de toi. Elle te pousse. Elle te fait surmonter les défis.

C’est elle qui te permet de tenir, de surmonter ta lourde tâche de secrétaire général de la préfecture du Lot malgré les heures de kinésithérapie quotidiennes, malgré le corset qui te maintient mais parfois t’irrite, malgré la trachéotomie qui t’impose de n’être jamais seul ce qui, je le sais, te coûte souvent.

 

C’est cette force qui, déjà lorsque tu étais étudiant, le premier étudiant en fauteuil à Sciences-po Paris, t’avait permis de surmonter tous les obstacles. Je me souviens de notre première rencontre, à cette époque. J’avais été frappée par ce jeune qui exprimait des convictions si fortes.

 

Modestie ensuite. Pendant plus de quinze ans, tu as travaillé dans l’ombre sans chercher ni remerciements ni reconnaissance. Simplement, tu écrivais tous les discours de Gilles de Robien : ceux qu’il prononçait en des occasions importantes, comme lors de la traditionnelle cérémonie des vœux, mais aussi dans des circonstances plus ordinaires, comme lorsqu’il recevait les fleuristes pour le 1er mai ou encore les employées municipales  pour la fête des mères. Et chaque année, tu trouvais une anecdote, un évènement historique, une citation à mettre en valeur. Et à chaque discours, tu acceptais les modifications demandées par les autres membres du  cabinet.

 

Ce qui te pesait, je le sais, c’est de ne pas pouvoir écouter toi-même les discours que tu avais écrits.

 

Aujourd’hui, juste retour des choses, c’est toi que l’on écoute et dont on attend les paroles et les actes !

 

C’est encore la profondeur de tes convictions qui te caractérise. Dès la fac, tu t’es engagé et tes combats sont nombreux. Toujours prêt à foncer quand il s’agit de défendre des causes auxquelles tu crois. Si tes jambes ne te portent pas, elles sont remplacées par des paroles fortes, une force de conviction incroyable, sans oublier un réseau amical dont je reparlerai.

 

Et ce fut la création du Collectif des Démocrates Handicapés. Si tu n’as pas pu mener à son terme ton projet de te présenter à l’élection présidentielle, tu as réussi le tour de force de permettre l’élection dans toute la France de conseillers municipaux handicapés. Aujourd’hui, cela paraît évident mais  à l’époque, il t’a fallu lever bien des obstacles et des a priori. Mais tu l’as fait. Tu t’es même présenté dans la Somme à l’élection sénatoriale en 2004. Décidément rien ne t’arrête !

 

Plus récemment, un autre projet a surgi dans ton esprit : créer une association destinée à recueillir des fonds pour faire avancer la recherche dans le domaine des myopathies, et plus particulièrement l’alpha-sarcoglycanopathie. A vues humaines, un projet fou car comment collecter suffisamment d’argent ? Mais toi, tu fonces et tu entraînes avec toi et autour de toi des personnes qui se mobilisent.

 

A ce stade de mon propos, je veux bien sûr saluer le travail du docteur Richard qui, elle aussi, vient d’être décorée de l’Ordre National du Mérite et qui a redonné l’espoir à Jean-Christophe, à ses sœurs et à tous les patients atteints de cette maladie si envahissante dans la vie de tous les jours.

 

Bien sûr, je ne peux pas ne pas parler de l’engagement diaconal de Jean-Christophe. Sans m’étendre sur le sujet, je tiens à dire ici combien il est, là encore, un exemple et un modèle.

Tu aurais pu vivre en chrétien avec Katia. Mais cela ne te suffisait pas. Tu voulais aller plus loin, communiquer, témoigner de ta foi, être un serviteur de l’Eglise.

Sens des responsabilités aussi. Tu ne t’engages pas à la légère.

 

C’est ce trait de ton caractère qui t’a amené à mettre au second plan ta fonction diaconale car tu sais bien que, dans le monde dans lequel nous vivons, tu ne peux pas être diacre et sous-préfet sur le même territoire. Alors tu as fait un choix, en conscience…

 

Mais c’est pour la même raison que, il y a quelques années, tu as passé une thèse de doctorat en sciences politiques. J’imagine les problèmes matériels qu’il a fallu surmonter, l’emploi du temps à gérer. Rien ne t’a arrêté car tu voulais assurer la sécurité de ta famille en passant du statut de contractuel à celui de fonctionnaire, plus sécurisant…

Fidélité enfin, à Katia, ton amour de jeunesse, bien sûr, mais aussi fidélité en amitié. Tu as su, avec Katia, fédérer autour de vous une chaîne d’amitié. Des amis d'une extraordinaire diversité, des amis qui ne se seraient jamais rencontré sans vous car vous avez le don de créer du lien, d’établir des ponts entre les personnes.

 

Je pense à tous ceux qui venaient déjeuner avec toi à l’Hôtel de Ville, à ces amis venus de Valenciennes pendant les vacances de Noël pour passer une soirée, à cet autre qui habite maintenant Nice et qui est le parrain d’un de tes enfants, à tous ces autres dont je pourrais citer les prénoms…

 

Et à tous ces amis, tu fais croire avec délicatesse  qu’ils t’aident quand ils essaient maladroitement de te faire boire ou de te donner à manger, alors que c’est toi qui nous aide, nous réconforte et nous conseille…

 

Je sais bien que la vie n'est pas toujours facile pour tes proches et pour toi mais je suis très heureuse que, maintenant, tu puisses, dans ton métier, donner le meilleur de toi-même, humainement et intellectuellement.

 

J'en suis heureuse pour toi, bien sûr, mais aussi pour tes administrés. Car je dois dire que je m'en voudrais d'être la seule, ou quasiment, à bénéficier de tes conseils avisés sur les dossiers et de la justesse de tes analyses.

Tu étais notamment encore en poste au cabinet du Maire d’Amiens et du Président d’Amiens Métropole lorsque j’ai accédé au Parlement européen et, je peux le dire aujourd’hui, sans ton soutien, tes conseils et ta vision politique des dossiers européens, le début de mon mandat n’aurait pas été aussi satisfaisant. Grâce à toi, mes assistants parlementaires et moi-même étions parés pour embarquer dans la grande aventure européenne, toujours à construire, toujours en mouvement.

 

Alors Jean-Christophe, au moment de te remettre cette décoration que la République Française veut te remettre pour te remercier de tout ce que tu lui as apporté, je veux te dire moi aussi un profond merci : merci pour l’exemple que tu donnes à tous ceux que la vie n’a pas épargnée, merci pour ta force de caractère, merci pour ton humilité qui démontre qu’il ne faut pas se fier aux apparences, merci enfin et surtout pour ton amitié car il n’est de richesse que d’hommes !

 

Dans la postface du livre que j’ai publié il ya quelques mois, tu écrivais : « Il n’est pas donné à tout le monde de reconnaître les problèmes des autres et de s’investir à fond pour les résoudre. Prendre en compte les difficultés de ses concitoyens est bien une vocation. Elle ne laisse pas indemne ».

 

Saches que cette phrase, tu aurais pu l’écrire pour toi-même. Ton quotidien aurait pu être dominé par les Ténèbres et, grâce à ton énergie, ton caractère désarmant et ta force de vie incroyable, j’ai envie de dire surhumaine, tu as fait de ton existence une source de Lumière vouée aux autres, aujourd’hui en te vouant corps et âme au Service de l’Etat.

 

C’est pourquoi, cher Jean-Christophe, à l’heure où je vais te décorer, au nom du Président de la République Française, de l’Ordre National du Mérite, je voudrais avoir une pensée pour toutes les personnes qui vivent aujourd’hui l’Expérience de la Nuit et que la société a exclue. Ton parcours les honore et prouve que, quelles que soient les circonstances et les situations, tous les Hommes naissent et demeurent libres et égaux en droits, comme le rappelle notre Nation, et ont la possibilité, par leurs choix et leurs actions, de faire triompher la Vie.

 

 

 

Brigitte Fouré,

 

Députée européenne

Conseillère municipale d'Amiens

Maire d'Amiens de 2002 à 2007

08:00 Publié dans France | Lien permanent | Commentaires (1)

mardi, 28 avril 2009

"Soutenir l'innovation pour des routes plus sûres"- Brigitte Fouré (NC, PPE-DE, F)

Routes.jpgLe Parlement européen a adopté le jeudi 23 avril dernier en session plénière une proposition de directive sur le déploiement de systèmes de transports intelligents.

 

L'objectif de cette directive est de garantir l'interopérabilité des technologies de l'information et de la communication dans les transports.

 

Selon Brigitte Fouré, députée européenne Nouveau Centre, "l'innovation dans le domaine des transports doit être encouragée, en particulier lorsqu'elle peut améliorer la sécurité des véhicules. Or l'innovation perd de son utilité si nous ne garantissons pas qu'elle puisse être appliquée sur l'ensemble de l'espace européen".

 

Cette directive devrait permettre de contribuer à la réduction du nombre de morts sur les routes européennes, en réduisant à la fois le risque de collision et la gravité des accidents.

 

Brigitte Fouré rappelle que l'Union européenne s'est fixée comme objectif de diviser par deux le nombre de morts sur les routes d'ici à 2010, par rapport aux niveaux de 2000.

 

"A ce titre, je regrette que la directive sur la coopération transfrontière en matière de sécurité routière n'ait toujours pas été adoptée par les ministres des transports de l'Union européenne, car elle permettrait là encore de sauver des vies, en facilitant l'exécution des sanctions à l'encontre des automobilistes qui commettent une infraction dans un autre État membre que celui où leur véhicule est immatriculé" conclut Brigitte Fouré.

 

 

 

 

Pour toute information:

Brigitte Fouré, députée au Parlement européen, tél.:+33-3-881-75876

Service de presse du Groupe PPE-DE, Marion Jeanne, tél.: +32-479-84-02-93

lundi, 27 avril 2009

L'agenda de ma semaine

Logo Agenda.jpgLundi 27 avril : Participation à une réunion sur la sécurité à Longueau (Somme).

Mardi 28 avril: permanence sur rendez-vous à Amiens.

Mercredi 29 avril et jeudi 30 avril : Déplacement à Brest, avec visite d'une entreprise puis réunion publique sur l'Europe organisée par la fédération départementale du Nouveau Centre d'Ile-et-Villaine et les Jeunes Centristes de Bretagne.

Samedi 2 mai: participation à la manifestation organisée par l'association amiénoise Jeun'exprime sur l'Europe.

 

 

 

08:00 Publié dans Mon Agenda | Lien permanent | Commentaires (0)

vendredi, 24 avril 2009

HANDICAP ET ELECTIONS EUROPEENNES : HANDICAPES, VOTEZ !

Handidcap vote.jpg

En juin 2009, les élections du Parlement européen auront lieu simultanément dans les 27 Etats membres de l’Union européenne. Le Forum européen des personnes handicapées (FEPH)  qui représente les plus de 65 millions de citoyens handicapés dans l’Union européenne, soit 1 famille sur 4 avec une personne handicapée et 15 % de l’électorat, souhaite sensibiliser les candidats aux élections parlementaires européennes puis les politiques de l’Union Européenne aux revendications on ne peut plus légitimes des handicapés.

Tous les citoyens européens seront invités à prendre part aux élections parlementaires européennes, le processus de démocratie directe le plus important dans l’Union européenne, qui se dérouleront au mois de juin 2009.

 

Le FEPH  est la plateforme européenne qui représente les intérêts de 65 millions de citoyens handicapés au sein de l’Union européenne. Les organisations membres du FEPH incluent les plateformes nationales des personnes handicapées de tous les Etats membres de l’UE et de l’Espace économique européen, ainsi que les ONG européennes représentant les différents types de handicap. La mission du FEPH est de garantir le respect total des droits fondamentaux et humains des personnes handicapées par le biais d’une implication active dans le développement et application des politiques européennes. En amont des élections européennes, le FEPH a traduit en français son nouveau site Internet visant à garantir à tous les citoyens en situation de handicap, l’opportunité de participer aux élections européennes 2009.

 

 

L’objectif du FEPH est de pouvoir

-          inciter les handicapés à exercer leur droit de vote

-          promouvoir un accès libre et égal aux débats électoraux

-          inciter les candidats à s’engager vis-à-vis des demandes des handicapés

-          avoir accès à des sections spéciales concernant l’impact de l’UE sur la vie quotidienne des personnes handicapées

-          avoir accès au Manifeste du FEPH: «rien sur nous, sans nous»

 

Le manifeste du FEPH revendique, au nom des personnes handicapées que les droits et besoins suivants soient pris en considération :

Le droit de jouir de l’égalité d’accès pour voter, un Parlement européen pour tous, une ratification rapide et la mise en œuvre de la Convention de l’ONU relative aux droits des handicapés, un Pacte général du handicap à l’échelon de l’UE, le droit de participer au processus décisionnel de l’UE, une intégration globale du handicap dans l’ensemble des politiques nationales mais aussi,

le droit à l’égalité d’accès et l’égalité des chances en matière d’éducation, d’emploi, de protection sociale, de sécurité sociale et de revenu, d’accès aux biens, aux services, aux transports publics, aux infrastructures publiques, aux outils de communication et d’information…

Le FEPH demande donc aux dirigeants politiques d’approuver le Manifeste et d’en intégrer les principes dans les campagnes électorales de leur parti.

 

Un zoom sur la situation des handicapés en Europe en dit long : Au-delà du nombre de personnes handicapées ( 65 millions d’Européens), rappelons que deux fois d’handicapés sont susceptibles de fréquenter l’enseignement du troisième cycle en comparaison aux personnes non handicapées, que « l’égalité des chances » en matière d’éducation n’existe pas pour de nombreux enfants, que peu d’handicapés ont accès aux revenus du travail et sont réduits à la perception d’une allocation par manque d’accès à l’emploi, enfin que plus de 200.000 personnes handicapées sont contraintes de vivre dans des institutions fermées…

 

La communication du Forum européen des personnes handicapées souhaite inciter chacun de nous à garantir la pleine participation et consultation des personnes handicapées, des parents de personnes handicapées qui ne peuvent se représenter elles-mêmes et de leurs organisations représentatives sur toutes les questions les concernant en vertu du principe « Rien pour les personnes handicapées sans les personnes handicapées ».

 

 

 

 

 

Source : Aurélien Daydé | European Disability Forum aurelien.dayde@edf-feph.org

 

Accéder au site http://www.edf-feph.org

Pour voter : www.disabilityvotescount.eu

 

Accéder au Manifeste (en français) du Forum Européen des Personnes handicapées : http://www.disabilityvotescount.eu/media/cms/FR_FEPH_Mani...

15:34 Publié dans Europe | Lien permanent | Commentaires (0)

mercredi, 22 avril 2009

Des trains rapides italiens sur la LGV Paris-Lyon dès 2010

40984c12-2f5f-11de-a2d7-f1fc6af9393c.jpg

Les chemins de fer italiens vont attaquer le monopole de la SNCF sur l'une de ses lignes les plus rentables

 

(Source : Le Figaro)
On attendait la Deutsche Bahn. C'est finalement Trenitalia, la branche voyageurs des chemins de fer italiens (Ferrovie dello Stato), qui lance l'offensive en France. Dès le 14 décembre prochain, l'ouverture du transport international de voyageurs autorise des entreprises concurrentes de la SNCF à rouler sur les rails français, à condition que les trajets soient internationaux. Les nouveaux entrants avaient jusqu'au 13 avril minuit pour adresser leur demande de sillon (créneau horaire) à Réseau ferré de France (RFF), l'établissement public propriétaire du réseau.

RFF a confirmé la semaine dernière avoir reçu une demande officielle de Trenitalia. Selon nos informations, le transporteur aurait d'abord demandé des sillons entre Paris et Marseille qui lui auraient été refusés, la France n'ayant pas encore ouvert le trafic domestique à la concurrence. Pour cela, il faudra encore attendre quelques années. Il faut dire que la SNCF n'épargne pas ses efforts pour faire retarder cette échéance. Trenitalia a donc changé son fusil d'épaule et fait une demande de sillons pour un trajet Milan-Paris et Paris-Milan matin et soir en 2010… avec un arrêt à Lyon. Cette ligne internationale est une façon déguisée de faire du Paris-Lyon et du Lyon-Paris matin et soir et d'attaquer la SNCF sur l'une de ses lignes les plus rentables. «Les marges de la SNCF sur le Paris-Lyon sont de 25 %» confie un cadre de RFF.

Pour rouler sur les rails français, Trenitalia dispose de trains Pendolino construits par Alstom qui, selon le constructeur français, «n'ont besoin que de légers aménagements techniques pour rouler en France». Le trajet devrait en revanche être plus long puisque les Pendolino ont une vitesse commerciale de 250 km/h, contre 300 km/h pour les TGV de la SNCF.

 Des prix plus attractifs

 L'exploitant italien dispose également de rames TGV «Freccia Rossa» fabriquées par Fiat Ferroviaria qui, elles, roulent à 300 km/h. Pour s'imposer progressivement en France, la firme italienne devrait miser sur des services différents et surtout sur des prix plus attractifs. Au wagon-bar, les clients verront en revanche peu de différence puisque les deux concurrents sont tous les deux clients du groupe italien de restauration ferroviaire Cremonini.

Ces deux trajets par jour ne vont pas changer grand-chose dans un premier temps pour les voyageurs. Mais il ne s'agit que d'un round d'essai avec une montée en puissance dans les prochaines années. La SNCF s'attend également à voir d'autres concurrents débarquer. Virgin pourrait faire du Paris-Londres, la Deutsche Bahn du Francfort-Paris-Marseille. Pour l'instant la Deutsche Bahn n'est pas prête pour concurrencer la SNCF du fait de problèmes techniques sur ses TGV. De son côté, Virgin reste muet, tandis qu'Air France réfléchit à un projet avec Veolia qui a été ajourné du fait de la crise. Ces concurrents potentiels peuvent encore faire des demandes de sillons pour 2010, mais ils passeront après la SNCF et Trenitalia. Ils devraient donc vraisemblablement attendre avril 2010 pour se manifester et se lancer sur le marché en 2011.

 

12:08 Publié dans Europe | Lien permanent | Commentaires (0)

lundi, 20 avril 2009

L'agenda de ma semaine

bouton_agenda_bleu.jpgLundi 20 au vendredi 24 avril: Session du Parlement européen à Strasbourg.

 

Vendredi 24 avril: Visite de l'association des Amis de Brigitte Fouré au siège du Parlement européen à Strasbourg.

 

Dimanche 26 avril: Cérémonies officielles en hommage aux déportés à Amiens.

 

08:01 Publié dans Mon Agenda | Lien permanent | Commentaires (0)

samedi, 18 avril 2009

Xavier Bertrand favorable à des sanctions pour les députés invisibles

00759270-photo-xavier-bertrand.jpgLe secrétaire général de l'UMP Xavier Bertrand s'est dit mercredi favorable à des sanctions financières "pour les députés invisibles", après le rejet jeudi dernier du projet de loi Hadopi faute d'un nombre suffisant de députés de la majorité.

Les sanctions financières -prévues par le règlement de l'Assemblée- doivent s'appliquer pour "les députés invisibles", c'est-à-dire "les députés que vous ne voyez jamais", a précisé M. Bertrand sur Europe-1. "Une chose est certaine: il y en a à droite, il y en a aussi à gauche", a ajouté le député de l'Aisne.

"Je ne suis pas de ceux qui font des députés des mauvais élèves. Un député, ça travaille et ça travaille beaucoup", a-t-il tenu à souligner. "Il y a un règlement aujourd'hui qui doit être plus facilement appliqué et je pense qu'il faut s'adapter à cette nouvelle donne (...) Il faut nous adapter à cela, changer nos méthodes de travail, changer aussi le règlement intérieur", a dit M. Bertrand.

L'article 162 du règlement intérieur de l'Assemblée nationale stipule que "le fait d'avoir pris part, pendant une session, à moins des deux tiers des scrutins publics (...) entraîne une retenue du tiers de l'indemnité de fonction pour une durée égale à celle de la session; si le même député a pris part à moins de la moitié des scrutins, cette retenue est doublée". AP

 

08:00 Publié dans France | Lien permanent | Commentaires (0)

jeudi, 16 avril 2009

Michel Barnier promet 4 millions aux pêcheurs et négocie des échanges de quotas

Les quotas de pêches 2009 ne seront pas relevés, mais le gouvernement français tente d'en échanger avec d'autres pays européens. En attendant, Michel Barnier débloque 4 millions d'aides pour les pêcheurs du Nord et du Pas-de-Calais. Les pêcheurs ont levé les blocus ce jeudi, tout en restant mobilisés, ont annoncé les syndicats.

049fa0c2-2a4e-11de-ba07-52c60b88057b.jpgIl n'y aura pas de quotas supplémentaires pour les prêcheurs français. Mais le gouvernement est actuellement en train de négocier des échanges avec d'autres pays de l'Union européenne pour certaines espèces.

"Je suis en train d'obtenir des quotas de pêche supplémentaires, non pas de la Commission européenne, qui les déjà distribués, mais d'autres pays qui peuvent les échanger avec nous", a déclaré Michel Barnier, ministre de l'Agriculture et de la pêche, sur LCI. Il s'agit de la seule solution pour que les Français puissent continuer à pêcher la sole, alors qu'ils ont déjà épuisé leurs quotas annuels.

Les pêcheurs qui pourraient bénéficier du "troc" de quotas sont ceux de "Dunkerque et une toute petite minorité de pêcheurs de Calais", a précisé pour sa part Philippe Nowé, président du comité local des pêches de Dunkerque (CGT), interrogé par l'AFP.

Concernant la pêche au cabillaud, Michel Barnier a affirmé que des échanges similaires étaient "pratiquement impossibles" à réaliser, compte tenu du niveau de la ressource halieutique.

A l'issue de négociations prolongées, le ministre a promis une enveloppe de 4 millions d'euros d'ici le 30 mai pour venir en aide aux pêcheurs du Nord et du Pas-de-Calais. Jeudi, un porte-parole de la Commission européenne a annoncé qu'elle allait examiner ce plan d'aide afin de déterminer s'il était conformes aux règles européennes. Micher Barnier a par ailleurs annoncé une rencontre avec le commissaire européen à la Pêche Joe Borg, qu'il espère voir se tenir "dans une quinzaine de jours".

Jeudi matin, le blocus des ports de Boulogne-sur-mer, Calais et Dunkerque était levé. Les syndicats ont annoncé qu'ils poursuivaient leur mouvement sous d'autres formes.

Michel Barnier met en garde contre les "discours démagogiques"

Les réactions des politiques ne se sont pas fait attendre. La vice-présidente du FN, Marine a fustigé la Norvège, qui "inonde notre marché de poisson que nos pêcheurs devraient pêcher. Tandis que Philippe de Villiers a accusé la Commission européenne d'avoir "sacrifié la pêche artisanale française (...) contre le gaz norvégien et le poisson venant de Norvège. Le pays scandinave n'est pas tenu de respecter les quotas imposés par Bruxelles puisqu'il ne fait pas partie de l'Union européenne.

Michel Barnier a mis en garde les pêcheurs contre ces "discours démagogique". "Je pense que les Français et les pêcheurs sont plus intelligents que M. de Villiers ne le croient, ils savent qu'on a besoin d'une politique commune de pêche , qu'on a besoin de négocier avec les autres, sinon c'est la loi de la jungle, le chacun pour soi", a-t-il affirmé.

De son côté, Daniel Cohn-bendit, tête de liste du rassemblement Europe-Ecologie en Ile-de-France, a appelé à la création d'un "revenu de transformation" pour permettre à "tous les salariés qui perdent leur travail" d'être "payés pour qu'ils soient formés pour qu'ils puissent produire autre chose". Il a appelé au maintient des quotas de pêche afin de préserver la ressource halieutique.

latribune.fr

15:49 Publié dans France | Lien permanent | Commentaires (0)

mardi, 14 avril 2009

L'agenda de ma semaine

bouton_agenda_bleu.jpgMardi 14 avril et mercredi 15 avril: Réunions de travail du Parlement européen à Bruxelles.

 

Mercredi 15 avril: Réunion de la Conférence Permanente des Coordinations Associatives à Amiens sur le thème de l'Europe.

 

Jeudi 16 avril: Conseil municipal d'Amiens.

 

Vendredi 17 avril: Vernissage de l'exposition de Fabienne Schmitt à ma permanence d'Amiens.

 

Samedi 18 avril: Remise de l'Ordre National du Mérite à Jean-Christophe Parisot à Cahors.

 

08:00 Publié dans Mon Agenda | Lien permanent | Commentaires (0)

lundi, 13 avril 2009

Joyeuses Pâques à toutes et à tous!


08:00 Publié dans Traditions | Lien permanent | Commentaires (0)

vendredi, 10 avril 2009

Une visite à Lille 3000 très appréciée

100_0753.JPG
L'association des Amis de Brigitte Fouré a particulièrement apprécié sa sortie à Lille 3000 mercredi dernier et la visite de l'exposition "Les Frontières de l'Invisible" au Tri Postal. Ou comment voyager grâce au talent de 27 artistes issus des Etats de l'Union européenne (Ici devant une statue de la parade "Anges et Démons" face à la célèbre rue Faidherbe, qui mène à la Grand Place).

mercredi, 08 avril 2009

L'association des Amis de Brigitte Fouré se rend aujourd'hui à Lille 3000!


lundi, 06 avril 2009

L'agenda de ma semaine

bouton_agenda_bleu.jpgLundi 6 avril: Permanence sur rendez-vous à Amiens.

 

Mardi 7 avril: Réunion organisée par la fédération Nouveau Centre de l'Eure à Vernon sur l'Europe.

 

Mercredi 8 avril: Visite de l'exposition "l'Europe XXL" à Lille avec l'association des amis de Brigitte Fouré.

 

Jeudi 9 avril: Inauguration d'une manifestation sur l'Europe à Beaumesnil (Eure).

 

Vendredi 10 avril: Participation au forum organisé à Amiens par l'AFCCRE (association des communes et régions d'Europe).

 

11:05 Publié dans Mon Agenda | Lien permanent | Commentaires (0)

mercredi, 01 avril 2009

A lundi prochain!

poisson_d_avril.jpgArrêt du blog durant toute cette semaine. Reprise dès lundi prochain 6 avril!

11:06 Publié dans Mon Blog | Lien permanent | Commentaires (0)