Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

dimanche, 16 octobre 2011

Jean-Christophe Parisot sur Canal +

JCP.jpg

Logo C+.gifJean-Christophe Parisot était l'invité de l'émission Salut les Terriens, présentée par Thierry Ardisson sur Canal + le samedi 1er octobre, dans le cadre de la promotion de son livre, Préfet des autres (Desclée de Brouwer).

Pour regarder cette émission, CLIQUEZ ICI.

mercredi, 12 octobre 2011

La Conseillère Générale Brigitte Fouré alerte le Maire Gilles Demailly sur l’insécurité croissante dans les rues Verlaine et Rimbaud ainsi qu’au stade Condorcet d'Amiens

Brigitte.jpgPeu avant les vacances d’été (le 24 juin NDLR), Brigitte Fouré, Conseillère Générale du canton d’Amiens V Sud-Est Cagny, avait écrit au Maire Gilles Demailly, afin de l’alerter sur les problèmes d’insécurité rencontrés par les habitants des rues Paul Verlaine et Arthur Rimbaud (circulation de motos et de quads sans casque sur le terrain de football Condorcet et surtout incendies de haies, incendies de voitures, cambriolages à répétition…).

 

Et Brigitte Fouré de souligner dans sa lettre : « Avec la proximité des vacances d’été, les riverains sont inquiets. (…) Je souhaitais (…) vous demander une attention particulière de la police municipale sur ce quartier.

 

Par ailleurs, il semble bien que ces actes délictueux soient rendus plus faciles grâce au passage le long du terrain Condorcet. Aussi, les riverains suggèrent-ils de fermer le stade Condorcet en fin de journée afin d’éviter les traversées intempestives ».

 

Dans un courrier en date du 8 septembre, soit après la fin des vacances scolaires et deux mois après l’envoi du courrier ( !) de Mme Fouré, le Maire répond à la Conseillère Générale de la Somme.

 

 

Pour consulter ce courrier : CLIQUEZ ICI. 

 

 

POUR CONTACTER BRIGITTE FOURE :

06 47 54 95 47

samedi, 01 octobre 2011

Jean-Christophe Parisot ce soir sur Canal +

parisot-prefet-des-autres-9782220063447_Small.jpgJean-Christophe Parisot, Sous-Préfet chargé de la Cohésion sociale et de l'Egalité des chances auprès du Préfet de Languedoc-Roussillon et Président de l'association des Amis de Brigitte Fouré - Nouvelle Energie pour Amiens, sera l'invité ce soir de Thierry Ardisson dans l'émission Salut les Terriens, à partir de 19 heures sur Canal +.

Il évoquera pour les téléspectateurs son dernier livre intitulé Préfet des autres (Desclée de Brouwer), disponible actuellement en librairie ainsi qu'à la permanence de Brigitte Fouré.

mercredi, 21 septembre 2011

Bilan de mi-mandat municipal à Amiens : la liste "Unis et Solidaires" de 2008 a laissé place au Maire "Honni et Solitaire" en 2011 !

Après trois ans et demi de mandat, le Maire d'Amiens a (enfin!) publié son bilan...

Le document de trente-huit pages, distribué dans toutes les boites aux lettres, est fort bien fait en terme de communication: un format carré, des pages lisibles, de belles photos... Mais quand on lit le texte, c'est une autre histoire...

Sans rentrer dans le détail, on observera que la majorité municipale s'approprie des dossiers impulsés par ses prédécesseurs comme par exemple l'antenne santé à Amiens Nord (p19) ou encore les immeubles Oxygène et Terralia dans la ZAC Gare-La Vallée (p32).

index.jpgElle reprend des programmes existants, en changeant le nom, afin de tenter de faire croire qu'il s'agit d'actions nouvelles ainsi d'Amiens-les-Bains au lieu de "Amiens, les couleurs de l'été" ou encore "Parfums d'hiver" au lieu du Marché de Noël (p30).

Bien mieux elle cite des opérations dans lesquelles la Ville n'intervient même pas. Tel est le cas de la création de crèches privées (p24) ou encore le laboratoire du Professeur Tarascon et l'Institut Faire Face du Professeur Devauchelle (p35).

Elle se gargarise de ses innovations en matière de démocratie locale. Quel progrès, en effet, qui consiste à saborder les Comités de Quartier qui drainaient des centaines de personnes, pour les remplacer par quatre conseils d'habitants regroupant cent douze Amiénois!!! 

Quant aux objectifs, certes ambitieux, qu'elle s'était fixé en matière de logements, on est loin du compte... On est ainsi passé de la construction de 8 à 10 000 logements sur la durée du mandat, dont 30% de logements sociaux, soit 4 à 500 par an, à la construction de 1 000 logements sociaux depuis mars 2008 soit environ 240 par an...

On pourrait trouver bien d'autres incohérences ou insuffisances dans ce bilan mais les Amiénois le jugent surtout creux...

Le document se termine par la phrase suivante : "Les Amiénois ont de l'ambition pour leur ville". Une chose est sûre en tout cas: ce n'est pas grâce à cette majorité municipale!


jeudi, 15 septembre 2011

Brigitte Fouré pas candidate aux législatives « que ce soit en tant que titulaire ou même en tant que suppléante »

logo-nouvelle-energie-amien.jpgA l'occasion de la réouverture de sa permanence cantonale (Le 29 août NDLR), la Conseillère générale Brigitte Fouré a confié à son équipe, réunie pour la rentrée, qu'elle ne serait pas candidate aux élections législatives de juin 2012, que ce soit en tant que titulaire ou même en tant que suppléante.

Elle a en effet déclaré : « J'ai été candidate aux élections municipales de 2008 sur la liste de Gilles de Robien. En 2009, j'ai mené campagne pour les élections européennes en tant que Députée européenne sortante, même si je ne figurais sur aucune liste. Puis, j'ai consacré toutes mes forces aux élections régionales de mars 2010 avant de me présenter deux fois avec succès aux élections cantonales à Amiens V Sud-Est Cagny. Aujourd'hui, j'entends me consacrer pleinement à mes mandats de Conseillère générale de la Somme et de Conseillère municipale d'Amiens. La Ville et le Département sont en effet le bon niveau et les bonnes instances pour résoudre les problèmes des Amiénoises et des Amiénois ».

« A l'heure où le Gouvernement reporte le projet de loi sur la dépendance des personnes âgées, je souhaite plus que jamais être au côtés des Amiénoises et des Amiénois et ne pas être tenue de relayer des décisions que j'estime injuste. Je ne veux plus être amenée à me déplacer pour exercer un mandat à Paris ou dans une autre ville, et ce pour être Amiénoise à 100%. Récemment, j'ai lu dans la presse que Gilles Demailly ne serait pas candidat à ces législatives pour être Maire d'Amiens à plein temps ! Eh bien, il aura aussi une opposante à plein temps ! » a ajouté l'ancien Maire d'Amiens sur un ton amusé.

 

(Communiqué en date du 2 septembre)

 

CONTACT PRESSE

06 47 54 95 47

vendredi, 09 septembre 2011

Bravo à Mélanie Hénique et Jérémy Stravius, nos champions picards !

 

Photo 3.JPG

Avec la nageuse amiénoise Mélanie Hénique, médaillée de bronze aux championnats du monde de Shanghaï sur 50m papillon, lors de la réception donnée en son honneur (et celle de Jérémy Stravius) au Conseil Général de la Somme.

 Mélanie Hénique sur 50m papillon

Le Sommois Jérémy Stravius et Camille Lacourt sur 100m dos

 

(Source : France Télévisions).

 

Pour les personnes qui lisent mon blog via Facebook, les vidéos sont consultables uniquement sur www.brigittefoure.eu

 

dimanche, 10 juillet 2011

"Honni et Solitaire" remis à Fabienne Keller !

100_2043.JPG

J'ai remis vendredi matin, lors du colloque "Femmes au Centre" à Strasbourg, le livret "Honni et Solitaire" qui dresse un bilan sur le mode satirique de la municipalité d'Amiens à mi-mandat, à Fabienne Keller.

Sénatrice du Bas-Rhin et ancien Maire de Strasbourg, elle préside désormais le groupe d'opposition municipale "Strasbourg au Centre" et réalise depuis 2009 ce même type de livret. Merci à cette grande dame, qui est l'une de mes amies, pour cette excellente idée.

mercredi, 06 juillet 2011

3 ans - "Honni et Solitaire" : la brochure qui détonne !

3ans-24p.jpg

Pour lire et télécharger, CLIQUEZ ICI.

dimanche, 19 juin 2011

C'est la Fête dans la Ville à Amiens !

C'est la Fête dans la Ville ce week-end à Amiens, célèbre festival des arts de rue. Afin de vous donner un aperçu de cette manifestation, retour en images sur l'édition 2008.

mercredi, 01 juin 2011

Pour Brigitte Fouré, « Léon Lamotte nous laisse une œuvre au message impressionnant »

100_0333.JPG

Brigitte Fouré, Conseillère Générale de la Somme et ancien Maire d’Amiens, fait part de sa très grande tristesse suite au décès de l’artiste Léon Lamotte, survenu le 22 mai dernier dans sa 100ème année.

 

« J’ai eu la chance de le revoir deux jours avant son décès. Malgré la souffrance de la maladie, il avait gardé toute sa lucidité et était très préoccupé par la situation économique et sociale de notre pays. Ses dernières paroles à mon encontre résonnent en moi comme un testament pour la femme publique que je suis » a déclaré Brigitte Fouré.

 

L’œuvre de Léon Lamotte se matérialise dans des collections particulières et aussi sur des édifices et places publiques. Beaucoup de rues de notre ville d’Amiens et de lieux du Nord de la France abritent à jamais ses créations. Rappelons aussi que Léon Lamotte a notamment, au cours de sa longue carrière artistique, restauré les dosserets des stalles de la Cathédrale Notre-Dame d’Amiens, plusieurs façades de la Grand-Place d’Arras ou la statue de Napoléon Ier à Boulogne-sur-Mer.

 

Citons enfin, à Amiens, la statue de Saint-Antoine que l’on peut apercevoir dans la rue de Noyon ou celle en hommage aux mutilés du travail, dans un square situé Place Joffre, qui est une œuvre d’une force incroyable et que l’association des Amis de Brigitte Fouré fleurit chaque 1er Mai, jour de la fête du Travail.

 

Brigitte Fouré tient à ajouter : « Par son œuvre foisonnante, Léon Lamotte aura permis de faire se  rapprocher les hommes et les femmes de bonne volonté.

En 2007, animé du souci de transmettre son savoir et son savoir-faire, il avait fait donation de sa maison à Amiens Métropole afin que celle-ci soit comme le reflet vivant de son œuvre pour les générations futures.

Puissions-nous désormais être à la hauteur de l’impressionnant message qu’il nous laisse ».

 

Léon Lamotte était membre de l’association des Amis de Brigitte Fouré et avait participé, entre 2007 et 2009, au conseil « Amiens Horizon Europe », instance composée d’une quinzaine de membres issus de la société civile et chargée de rédiger un livre bleu « Amiens à l’horizon 2050 », lorsque Brigitte Fouré exerçait le mandat de députée européenne. Ce livre bleu avait été remis le 25 mars 2009 à Hans-Gert Pöttering, alors Président du Parlement européen. Dans ce livre bleu, il écrivait notamment : « Récemment, une dame m’a dit : « L’Europe, on s’en fiche ! » J’ai vécu les deux guerres mondiales. Je lui ai répondu : « Madame, grâce à l’Europe, cela fait soixante ans que nous sommes en paix ! »

 

Les obsèques de Léon Lamotte ont eu lieu dans la plus stricte intimité.

Un hommage public lui sera rendu ultérieurement en la Cathédrale Notre-Dame d’Amiens.

 

 

CONTACT PRESSE

06 47 54 95 47

mercredi, 25 mai 2011

Marcelle Chevalier, Doyenne des Amiénois, est décédée à 108 ans

Marcelle-Chevalier-a-108-ans-et-alors_medium.jpgMarcelle Chevallier, la Doyenne des Amiénois, qui vit dans mon canton, est décédée dimanche dernier 22 mai, à l'âge de 108 ans.

J'avais eu la chance de la rencontrer à l'occasion de son anniversaire en septembre dernier. Sa bonne humeur était communicative.

Ses obsèques ont lieu demain matin en l'église catholique Saint-Acheul d'Amiens, suivie de l'inhumation au cimetière Saint-Acheul nouveau.

Olivier Mira et moi-même tenons à présenter nos plus sincères condoléances à sa famille et à ses proches.

samedi, 14 mai 2011

Amiens remonte en ligue 2 : Bravo à tous les joueurs !!!

LOGO_AMIENS.jpg

 

mercredi, 11 mai 2011

Hommage à Nisso Pelosof

Nisso Pelosof, Père des hortillonnages d'Amiens et rescapé de la Shoah, nous a quittés samedi dernier à l'âge de 90 ans.

Ce Grand Homme laissera une très grande trace dans notre ville d'Amiens.

jeudi, 17 février 2011

Brigitte Fouré propose ironiquement à Gilles Demailly d'être son suppléant !

2cv-bf-no-logo.jpg« Je m’interroge sur le moment choisi par le Conseil Général pour accuser ce recul, d’autant plus mal venu, que les populations de ces quartiers sont en souffrance, et que ce n’est certes pas le moment de les abandonner ».

Non, ce n’est pas Brigitte Fouré qui s’exprime ainsi, Conseillère Générale d’Amiens V Sud-Est Cagny, mais bel et bien Gilles Demailly.

Dans une lettre adressée aux Conseillers Généraux de la Somme, le Maire d’Amiens réagit vertement à la délibération ayant trait au programme « Sport pour tous », votée par le conseil Général le 15 décembre dernier. Gilles Demailly aurait découvert en lisant cette délibération que le seuil de plafonnement des aides apportées aux associations sportives a été modifié, mais surtout la réserve faite à ce soutien financier – laquelle consiste à n’accorder ces aides que dans la mesure où les communes y participent.

Et de poursuivre : « Au moment où notre action est de plus en plus nécessaire sur ces quartiers, je m’étonne que vous n’ayez pas jugé opportun de m’alerter sur la teneur de cette décision qui touche, non seulement Amiens, mais aussi les communes regroupées au sein de la communauté d’agglomération que vous représentez ».

Brigitte Fouré tient à dire à Gilles Demailly qu’il est encore temps pour lui de se présenter aux élections cantonales pour faire barrage avec elle à la politique de Christian Manable et de sa majorité sortante « Somme à Gauche » ! (Brigitte Fouré a voté contre cette délibération NDLR). Tout comme il est encore temps pour lui d’adhérer au Nouveau Centre et d’être son suppléant dans le canton d’Amiens V Sud-Est Cagny !

 

 

CONTACT PRESSE

06 47 54 95 47

mercredi, 02 février 2011

Hervé Morin à Amiens et dans la Somme aujourd'hui

herve-morin-defense-cout.jpgHervé Morin, ex-ministre de la Défense et président du Nouveau Centre est dans la Somme aujourd'hui. Tour d'horizon avec un probable candidat à l'élection présidentielle.

Hervé Morin, quelle est la place du Nouveau Centre dans le paysage politique français?

Je défends l'idée d'une formation politique qui a les yeux ouverts sur le monde et qui propose des réponses à la fois nationales et européennes. Sur le pan national, il faut réduire les prélèvements sociaux, les cotisations sur le travail qui affaiblissent la compétitivité de nos entreprises. Il faut transformer en profondeur notre fiscalité.

Deuxième idée; il faut construire une Europe qui devienne une puissance pour porter une politique économique commune, avec une convergence fiscale, une politique industrielle. Il faut que nous soyons capables aussi de porter une politique étrangère, une politique de défense pour que le monde ne se fasse pas sans nous.

Ce discours, d'autres le tiennent. Où est votre spécificité ?

Un des malaises de notre société, c'est ce sentiment qu'ont nos compatriotes de ne pas être reconnus. Je veux donc porter une nouvelle idée de la fraternité, une société de la reconnaissance.

Vous avez choisi de ne plus jouer les supplétifs de l'UMP. Quoi qu'il arrive, il y aura un candidat centriste en2012 ?

Toute ma mission en tant que président du Nouveau Centre, c'est cela.

Vous ne redoutez pas un manque de lisibilité, avec une multiplication des candidatures centristes issues de l'ex-UDF?

L'année 2011 sera une période de décantation, de clarification. À l'automne nous verrons qui sera sur la ligne de départ. L'idée c'est que nous soyons assez forts et audibles pour porter certains messages. Il faut regarder la situation avec lucidité; notre pays est très endetté et c'est un facteur d'atteinte à notre souveraineté. Que fait-on pour se remettre à l'équilibre?

Vous avez, vous aussi, le sentiment que le gouvernement s'est nettement droitisé?

Pas plus qu'avant. Sa composition est très RPR mais la politique reste la même.

Vous ne pensez pas qu'il chasse sur les terres du FN, notamment sur le créneau sécuritaire?

La demande de sécurité est très forte, il ne faut pas la négliger. Or on voit bien que nous avons des failles dans nos dispositifs.

Vous pensez que c'est en légiférant à tour de bras qu'on règle la question?

Non. Le meilleur moyen de lutter contre l'insécurité c'est d'abord l'éducation, et malheureusement notre système éducatif produit 20% d'illettrés. Il y a là un gros danger pour notre société. L'éducation doit être une priorité absolue.

On y arrivera en supprimant 16000 postes dans l'Éducation nationale?

Ce n'est pas seulement une question quantitative, il y avait 20% d'illettrés avant. Mais au-delà de cette question, il faut un système judiciaire qui marche mieux avec plus de moyens. Un système dans lequel les sanctions sont appliquées mais dans lequel on donne une deuxième chance, avec des mécanismes de réadaptation et de réinsertion efficaces.
Les élections cantonales seront un test national ou juste une élection locale comme le dit l'UMP?

 

Lisez la suite sur le site du quotidien régional Le Courrier Picard : CLIQUEZ ICI !

mercredi, 19 janvier 2011

Brigitte Fouré et Olivier Mira : « Il faut geler le réaménagement de la rue Jules-Barni avant toute décision concernant la caserne Dejean »

tourisme-ancien-grand-seminaire--caserne-dejean--amiens-20689.jpgSuite au rejet par la Préfecture du droit de priorité municipal quant au devenir de la caserne Dejean, Brigitte Fouré, Conseillère Générale du canton Amiens Sud-Est (où se situe la caserne Dejean) et son suppléant Olivier Mira, tiennent à éclaircir quelques points du dossier :

 « La caserne Dejean appartient à l’Etat, qui a décidé la mise en vente de l’édifice au cours de l’été dernier. Or, la Ville n’a pas souhaité alors exercer son droit de priorité, malgré notre demande.

 Les acquéreurs potentiels ont déposé leur offre en octobre 2010. L’Etat a retenu la proposition du cabinet Simencourt le 21 octobre.

Il aura fallu attendre le 20 décembre, au dernier jour du délai, pour que la Ville émette le désir d’exercer (enfin !) son droit de priorité, pour un million d’euros de moins que la proposition Simencourt.

 La majorité municipale savait alors très bien que l’Etat refuserait son offre.

 Pourquoi alors exercer un droit de priorité ? Nous soupçonnons le Maire d’avoir déposé son offre en vue de geler un projet privé, peut-être même de le remettre en cause…

 La proximité avec les élections cantonales est aussi à souligner. En acceptant un projet privé, le Maire se serait porté en faux face au programme des candidats de gauche au Conseil Général. Une fois de plus, il faut donner des gages à une majorité municipale et départementale en décalage avec les attentes des Amiénois.

 Quoi qu’il en soit, nous estimons désormais qu’il faut geler le projet d’aménagement de la rue Jules-Barni jusqu’à ce que l’on connaisse définitivement celui de la  caserne Dejean et les besoins qui en découleront en termes de voirie et de plan de circulation. »

 

CONTACT PRESSE – 06 47 54 95 47.

mercredi, 12 janvier 2011

Brigitte Fouré et Olivier Mira : "Nous avons testé les bus dans notre canton d'Amiens V Sud-Est Cagny !"

jpg_mercedes_citarog_ametis302-2.jpgLa mairie d’Amiens a décidé d’aménager la rue Jules Barni et la chaussée Jules Ferry avec deux voies spécifiques pour les bus, un peu sur le modèle de l’aménagement de la route d’Abbeville.
La raison avancée pour justifier ces coûteux travaux de plus de quatre millions d’euros : faciliter la circulation des bus « actuellement englués dans la circulation », selon l’élu en charge des transports en commun, et doubler leur vitesse commerciale.
Or, nous avons voulu vérifier.
Nous avons donc demandé à des membres de « Ensemble, pensons l’avenir », un groupe qui participe aux travaux de notre association, de tester la situation actuelle.
Le résultat, simple et clair, apparaît dans les tableaux ci-joint : quelle que soit la densité de la circulation, quel que soit le jour, quelle que soit l’heure, les autobus mettent strictement le même temps pour franchir la rue Jules Barni.
Les riverains comme les chauffeurs de bus le confirment.
Alors pourquoi réaliser de si coûteux aménagements ? Ne serait-ce pas pour supprimer des places de stationnement en interdisant le stationnement en épis, et pour ralentir et rendre plus compliquée la circulation des véhicules automobiles comme cela a déjà été fait dans le centre ville ? L’objectif serait alors de chasser les véhicules automobiles du quartier. Les commerçants et les riverains apprécieront…

Pour lire l'intégralité de ce test : CLIQUEZ ICI.

Brigitte Fouré
Conseillère Générale de la Somme (Amiens V Sud-Est Cagny)
Conseillère municipale d’Amiens

Olivier Mira
Conseiller Général-suppléant

samedi, 01 janvier 2011

Belle année à toutes et à tous !

carte-voeux-2011.jpg

Liberté, Egalité, Fraternité - Unis dans la Diversité

 Au seuil de cette nouvelle année, Brigitte Fouré, conseillère générale de la Somme, et son suppléant Olivier Mira, souhaitent que 2011 soit l’occasion de redécouvrir la force du message délivré par les devises de la République Française et de l’Union européenne.

Dans nos foyers, rues, quartiers, villes et villages, mettons-nous en situation d’accueillir les légitimes diversités humaines en ayant à cœur de rassembler hommes et femmes de toutes nations et de toutes langues.

 Bonne année 2011 !

 

La cérémonie des voeux de Brigitte Fouré, Conseillère générale de la Somme et Conseillère municipale d'Amiens, et de son suppléant Olivier Mira,  aura lieu le samedi 15 janvier à 15 heures à la salle Dewailly d'Amiens (non loin de la piscine-patinoire "le Coliséum") autour de la traditionnelle galette des Rois.

 

*Illustration : Portrait, par Fabienne Schmitt (11, rue du Poirier. 57800 Cocheren). 06 82 15 82 07. fibuleart@gmail.comwww.fibule-art.fr

jeudi, 23 décembre 2010

Brigitte Fouré demande au maire d’Amiens de déneiger la ville

deneigement1.jpgBrigitte Fouré, Conseillère générale de la Somme et Conseillère municipale d'Amiens déplore le manque de prise en charge de la municipalité concernant le déneigement de la ville.

"Nous vivons dans une capitale régionale. Or, on se sent plus en sécurité dans certaines communes rurales, dont le déneigement est assuré par le Conseil Général de la Somme, qu'à Amiens. Le maire devrait être sur le pont pour remettre la situation à la normale. Les services de la ville d'Amiens sont composés de personnes extrêmement compétentes mais qui se retrouvent actuellement désorientées par un maire qui ne sait même pas gérer les affaires courantes de sa ville".

Et l'ancienne Maire d'Amiens d'ajouter : "De nombreuses personnes âgées n'osent plus sortir de chez elle, de peur de glisser. Avec mon suppléant Olivier Mira, nous le constatons notamment dans notre canton du Sud-Est. Gilles Demailly, par son attitude, assigne nos anciens à résidence et les isolent encore plus. Où est la proximité ? Est-ce cela être unis et solidaires ?"

En conséquence, Brigitte Fouré et Olivier Mira demandent au maire de « se ressaisir » car les fêtes de fin d’année vont voir un grand nombre de personnes arriver pour passer ce temps fort dans leurs familles. « Il en va de l’image de notre ville ».

 

CONTACT PRESSE

06 47 54 95 47

jeudi, 02 décembre 2010

Conférence de presse de Brigitte Fouré et Olivier Mira à 12h

bus.jpgBrigitte Fouré et Olivier Mira donneront une conférence de presse aujourd'hui jeudi à 12 heures au sein de leur permanence cantonale sur le thème : "Bus et voies de circulations dans Amiens : Pourquoi la Mairie se trompe !"

mercredi, 13 octobre 2010

Brigitte Fouré propose au Maire d'Amiens le stationnement résidentiel à 1 euro par an !

80_amiens_eglise-ste-anne_inv05_058000332pa_p.jpg

Dans une lettre adressée à Gilles Demailly, Maire d'Amiens, Brigitte Fouré, Conseillère Générale du canton Amiens V Sud-Est Cagny, propose d’instaurer le stationnement résidentiel payant à 1 euro par an.

1euro.jpgSuite à deux courriers adressés au Maire, demandant de lancer une concertation citoyenne sur la gratuité du stationnement résidentiel dans le quartier Sainte-Anne (photo ci-dessus), Brigitte Fouré avait obtenu une réponse de Valérie Wadlow, Adjointe au Maire en charge de l’urbanisme, qui lui avait écrit « Le stationnement résidentiel avait été mis en place dans le quartier Sainte-Anne à titre expérimental pour résoudre les phénomènes de saturation et de voitures « ventouses » que subissaient les habitants. Cette expérimentation s’est révélée positive et la municipalité a décidé de la poursuivre en mettant ce dispositif en conformité avec la loi (le stationnement gratuit pour les habitants d’une zone à stationnement payant est illégal) ».
 
Brigitte Fouré a ainsi tenu à répondre au Maire d’Amiens : « Si tel est le cas, je vous suggère d’appliquer un tarif de 1 euro par an pour les habitants concernés. Ainsi, vous serez en conformité avec la loi ! »
 
 
CONTACT PRESSE
06 47 54 95 47

mercredi, 22 septembre 2010

Rentrée politique de Brigitte Fouré : "Oeuvrer à une société apaisée"

brigitte-foure_090504.jpg

(Communiqué de presse en date de ce jour)

Après avoir participé samedi dernier à l’émission La voix est libre, sur France 3 Picardie, Brigitte Fouré, Conseillère Générale de la Somme et Conseillère municipale d’Amiens, revient sur les dossiers forts de cette rentrée politique, au niveau local comme à l’échelle nationale.

Election au Conseil Général

 Je me sens désormais « responsable d’une partie importante de la population d’Amiens et ancrée sur un territoire.

De plus, ma permanence, située en centre-ville et ouverte au public, est un lieu de vie et désormais aussi le seul lieu de contre-pouvoir dans la capitale picarde, avec un conseil général, un conseil régional et une mairie 100% à gauche !

Dossiers du canton

La Démocratie locale. J’aimerais obtenir de la mairie des réunions régulières de concertation avec les habitants sur tous les sujets forts qui les concernent, tels le stationnement résidentiel ou le devenir de la caserne Dejean.

Politiques du Conseil Général

Ma priorité première concerne la formation des jeunes. Mon canton d’Amiens V Sud-Est Cagny comprend 3 collèges publics et 2 collèges privés. C’est très important.

Action du Maire d’Amiens et de sa majorité

Ils reprennent à leur compte des actions qui ont été menées avec succès et sans éprouver le besoin de les valider. Simplement en les changeant de nom !

Ainsi, le Marché de Noël devient « Parfums d’hiver » ou les Rencontres d’automne sont rebaptisées « Rencontres d’octobre « !

Le problème des crèches n’est pas réglé.

Tout comme le problème des parkings-relais : il faut les réhabiliter. Des gens se désintéressent de notre centre-ville et préfèrent aller faire leurs courses dans les grandes zones commerciales comme celle d’Hénin-Beaumont (62).

L’accessibilité au centre-ville devient un casse-tête. Cela change tellement souvent que les GPS ne sont pas mis à jour et les automobilistes qui ne connaissent pas Amiens et entrent dans notre ville commettent des infractions au code de la route et se font verbaliser. Il y a mieux comme comité d’accueil !

Il faut également rénover la démocratie locale à tout prix. Les comités de quartiers sont sur le terrain, contrairement aux personnes qui constituent les « conseils d’habitants », dont la démarche est louable mais inappropriée à notre ville.

Opposition municipale

L’opposition est forcément groggy car, après 19 ans d’action, il y a forcément un temps d’abattement et de recul sur les choses, qui est nécessaire dans ce que nous vivons dans nos vies personnelles. Je ne vois pas pourquoi il en serait différent dans la vie publique.

Il ya un club, Imagine Amiens, autour d’Olivier Jardé, Alain Gest, Benoît Mercuzot et moi-même, qui travaille et qui a rencontré récemment Guillaume Pépy, Président de la SNCF, à propos de la question du TGV.

Il ya aussi une association, Présence pour Amiens, qui rassemble autour de Claudine Alexandre des colistiers de 2008 qui ont voulu continuer à réfléchir sur l’avenir de leur ville.

Le groupe d’opposition est en fait là pour sanctionner et contrôler la politique de l’équipe en place. Il gère davantage le quotidien.

Après ces différents constats, je considère qu’il est temps que nous changions de braquet, à l’approche de la mi-mandat.

Mon association, l’association des Amis de Brigitte Fouré, propose différentes activités  (Café Europe, sorties…). Nous avons crée en son sein un espace de réflexion intitulé « Ensemble, pensons l’avenir ! ». Mon association aura donc à cœur de démontrer, dans les mois et les années qui viennent, l’inefficacité de la politique du maire et de son équipe.

Quel leader pour 2014 ?

La question est prématurée. Il y a encore des échéances électorales en 2012 qui peuvent changer la donne.

D’un point de vue personnel, je peux d’ores et déjà vous dire que je serai candidate aux élections cantonales en mars 2011 et que je ne serai pas candidate aux élections législatives de 2012, que ce soit en tant que titulaire tout comme en tant que suppléante.

Car il ya un temps pour les élections et un autre pour le terrain. Après les élections cantonales, je ne serai candidate à rien jusqu’en 2014.

Candidature aux élections municipales

Je prendrai ma décision le moment venu. Nous sommes un peu dans le même cas de figure que le PS au niveau national : nous avons beaucoup de personnes compétentes dans l’opposition amiénoise, ce qui est normal car, lorsque l’on travaille avec une personnalité comme celle de Gilles de Robien pendant près de 20 ans, cela développe forcément une expertise particulière chez de nombreuses personnes.

Pour ma part, je reste persuadée que le prochain leader sera celui ou celle que la population reconnaîtra le moment venu pour l’incarner et défendre ses intérêts.

Roms

Nous devons œuvrer à une société apaisée et non diviser les Français. Il est du devoir des hommes et femmes politiques de voir les problèmes en face, mais aussi de notre responsabilité de rechercher les voies de l’apaisement, de trouver des solutions concrètes et efficaces plutôt que de se livrer à de vaines surenchères. Pour moi, comme pour Le Nouveau Centre, la lutte contre la délinquance ne peut se résoudre à une simple politique de sanction, décidée après l’émotion des événements et du  discours de Grenoble.

Roms : Crise avec l’Europe

Arrêtons les polémiques franco-françaises inutiles, parlons en Européens d'une question européenne appelant une réponse européenne.

Comme le rappelait récemment mon amie la députée européenne NC Sophie Auconie (qui sera à Amiens le 25 octobre dans le cadre d’un Café-Europe) : « La construction européenne est d'abord la mise en commun de certaines valeurs, desquelles découlent certaines libertés, dont la liberté de circulation, et certains devoirs, dont celui de respecter les conditions applicables à l'exercice du droit de séjour. Aujourd'hui, nous devons répondre à la détresse d'une population, qui est en mal d'intégration. Une détresse exploitée par certains réseaux mafieux et qui ne laisse comme moyen de subsistance que la mendicité, le vol et la prostitution. Telle est la question principale à régler aujourd'hui ».

J’ajoute que, si j’ai regretté l’amalgame de la commissaire à la Justice Viviane Reding avec la Shoah, je dois dire que sa colère résidait dans le fait que le Gouvernement lui avait menti sur l’existence de la circulaire sur les Roms, maladroite et indigne. Car Viviane Reding était Commissaire en charge de la Communication lorsque j’étais au Parlement européen et elle est une femme très mesurée. L’Union européenne ne reconnaît pas les expulsions collectives, il faut faire du cas par cas.

Je tiens aussi à dire que les Roms sont pourchassés pour le seul fait de leur appartenance à cette communauté. C’est en cela que cela rappelle la condition des Juifs en 1940 même si, et la différence est de taille, les Roms ne sont pas exterminés au bout de leur voyage, mais rentrent tout simplement dans leur pays, où le pouvoir en place les discrimine.

Ce qui m’inquiète aussi de plus en plus est l’image de la France à l’étranger. Notre pays prend la Présidence du G20 en novembre pour 18 mois. Dans un tel climat d’agitation, on peut se demander si nous sommes prêts.

Les retraites

Il faut dire la vérité aux Français. Je suis pour le relèvement de l’âge légal de départ à la retraite, pour l’alignement des systèmes privé et public, et l’évolution vers un régime par répartition individualisé grâce au principe de compte notionnel. Il n’est pas normal qu’il soit si difficile pour un Français de connaître avec exactitude à tout âge de sa vie active, ce qu’il percevra au moment de sa retraite. En parallèle, rappelons l’importance de la réflexion sur la pénibilité qui doit dépasser le seul cadre de la réforme des retraites.

 ------------------------------------------------------------------

CONTACT PRESSE

 06 47 54 95 47 

jeudi, 08 juillet 2010

Une cathédrale superstar !

2do43b53.jpgSur le site Gigapixel, qui nous présente la nouvelle technologie des gigapixels (Photos de 3,55 gigapixel !), on peut y voir par exemple une vue de Manathan, mais on y trouve... Notre Dame d'Amiens.

Je vous invite à aller y faire un tour.

Cliquez sur la photo de la Cathédrale et ensuite sur le +, et encore sur le +, et encore et encore....
On y découvre jusqu'au détail de la pierre ou le pigeon caché derrière une statue. MAGNIFIQUE !

Belle prouesse technologique et félicitations à notre Grande Dame de s'afficher en première devant tant de lieux prestigieux...

Merci à Nathalie Lavallard pour cette belle découverte.

CLIQUEZ ICI

samedi, 28 novembre 2009

Ouverture du marché de Noël d'Amiens

marchedenoel2009001_460.jpg

15:14 Publié dans Amiens | Lien permanent | Commentaires (0)