Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

dimanche, 24 juillet 2022

Prévention routière : sur la route des vacances, faisons les bons gestes

Code-de-la-route-soiree-prevention-routiere-nov2019.jpg

Avant de prendre la route des vacances, pensons aux bons gestes à faire en matière de prévention routière : CLIQUEZ ICI.

samedi, 23 juillet 2022

Profitez des animations "Un été à Amiens" dans toute la ville !

Un été à Amiens.png

Retrouvez toute la programmation sur amiens.fr/ete2022 

mercredi, 20 juillet 2022

Chroma : Entre tradition, modernité et nouveauté

Chroma2022.jpg

Mesdames et Messieurs, Chers amis,

 

Véritable prouesse technique, la cathédrale Notre-Dame d’Amiens est l’un des plus beaux fleurons de l’architecture gothique classique. Inscrite au patrimoine mondial de l’Unesco depuis 1981, elle s’impose depuis sa restauration comme la principale référence dans l’étude et la découverte de la polychromie des portails gothiques...

Au Moyen-Âge, le décor sculpté des églises, ainsi que certains éléments d’architecture, étaient peints de couleurs éclatantes. Les polychromies, retrouvées sur les portails de la cathédrale Notre- Dame d’Amiens à l’occasion de restaurations, révèlent l’utilisation dès le XIIIe siècle de couleurs vives sur l’ensemble des sculptures.

Cette révélation a fait l’objet, depuis 1999, du spectacle “Amiens, la cathédrale en couleurs », porté par le service patrimoine d’Amiens Métropole “Amiens, Métropole d’art et d’histoire”.

À la tombée de la nuit, ce spectacle grandiose, admiré par plus 2 314 044 visiteurs, redonnait vie aux saints, apôtres et autres figures qui peuplent la cathédrale Notre-Dame d’Amiens, grâce à une mise en couleurs par projections d’images numériques de haute définition. Par la magie de la lumière, “Amiens, la cathédrale en couleurs” était une invitation à remonter le temps, à se plonger dans un univers proche de celui des fidèles du Moyen-Âge...

Forte de cette expérience, Amiens Métropole a souhaité proposer aux publics un nouveau spectacle « Chroma » et placer la couleur, qui faisait autrefois l’identité et la singularité du spectacle amiénois, comme fil rouge d’une expérience immersive, au cœur d’une mise en scène contemporaine.

L’identité et la singularité amiénoises, vous les retrouverez aussi dans la beauté du Parc St Pierre, à l’intérieur des rues de St Leu, le quartier traditionnel et festif, ou encore en visitant la maison où a vécu pendant 18 ans Jules Verne, rehaussé depuis le mois de mars par le parcours Aronnax, qui vous permet de sillonner la ville sur les pas de l’écrivain le plus traduit au monde.

Amiens reste la ville de plus de 100 000 habitants la plus jeune de France grâce à sa grande concentration d’étudiants. Avec l’Université de Picardie Jules-Verne et ses laboratoires de recherche, ainsi que ses écoles supérieures de commerce et d’ingénieurs, notre ville revêt un caractère très animé et festif tout au long de l’année.

L’attractivité résidentielle et culturelle d’Amiens constitue pour nous un enjeu majeur, tant pour la diversification de notre tissu économique, que pour la création d’emploi.

 Enfin, Amiens est aussi connue pour être une ville qui a de l’ambition. Après avoir été Capitale Européenne de la Jeunesse en 2020, nous sommes candidats au label « Capitale européenne de la Culture 2028 », année du bicentenaire de la naissance de Jules Verne, année où nous accueillerons aussi une extension de la Bibliothèque Nationale de France.

Pour toutes ces raisons, je vous invite à découvrir ce soir les nouveautés du spectacle Chroma, avec des projections féériques qui s’étendent pour la première fois au bâtiment de l’ancien évêché, attenant à la cathédrale.

 

Entrez dans l’expérience inoubliable de la polyphonie des couleurs !

Bienvenue à Amiens !

 

 

(Discours prononcé le 7 juillet 2022 à l'Office de Tourisme d'Amiens pour les influenceurs et Instagrameurs mettant  régulièrement en valeur les atouts de la capitale picarde).

mardi, 19 juillet 2022

Feux de forêts : soyons vigilants

Feux forêts.jpgL'été est là, soyez prudents sur vos lieux de vacances, ,de villégiature ou lors de vos promenades.

Adoptez les bons gestes : CLIQUEZ ICI.

lundi, 18 juillet 2022

Canicule : Les recommandations des Sapeurs-Pompiers de la Somme

Logo SDIS Somme.png-Mouiller son corps et se ventiler.

-Donner et prendre des nouvelles de ses proches.

-Ne pas boire d'alcool.

-Boire régulièrement de l'eau.

-Maintenir sa maison au frais : Fermer les volets le jour.

-Manger en quantité suffisante.

-Eviter les efforts physiques.

samedi, 16 juillet 2022

Le spectacle Chroma est de retour !

Chroma.jpg

Rendez-vous tous les jours sur le parvis de la Cathédrale Notre-Dame d'Amiens : 
Du 8 juillet au 18 septembre 2022 et du 1er au 31 décembre 2022 

Horaires :
de 22h30 à 23h20 du 8 au 31 juillet

de 22h00 à 22h50 du 1er au 31 août 

de 21h45 à 22h35 du 1er au 18 septembre

de 19h00 à 19h50 du 1er au 31 décembre 

Durée : 50 minutes
(20mn de spectacle + 30mn d'illumination)

GRATUIT.

mercredi, 13 juillet 2022

Les festivités de la Fête Nationale dans notre ville

IMG_6646.JPG

lundi, 11 juillet 2022

ALERTE CANICULE

a9ec5fba73116adec5fba731161fc5v-960x640.jpgPour connaître toutes les informations et conseils liés à cette alerte canicule : CLIQUEZ ICI.

samedi, 09 juillet 2022

Festival International de Jardins Hortillonnages Amiens : jusqu'au 16 octobre !

festival-internation-klv8y5.jpg

Plus d'infos : CLIQUEZ ICI.

 

mercredi, 06 juillet 2022

Médiathèque du secteur Ouest : la première pierre est posée !

Mediatheque-Etouvie-2_format_original.png

Monsieur le Président d’Amiens Métropole, cher Alain,

Monsieur le Vice-président délégué à la Culture et au Patrimoine, cher Pierre,

Monsieur l’Adjoint au Maire délégué au secteur Ouest, cher Clément,

Mesdames et messieurs,

Chers amis,

 

Je suis très heureuse d’être parmi vous à l’occasion de la pose de la première pierre de la future médiathèque du quartier Etouvie.

La communauté d'agglomération Amiens Métropole et la Ville d’Amiens souhaitent mettre en place un véritable réseau de bibliothèques sur l'ensemble de l'agglomération dans le cadre du développement de la lecture publique. Pour cela, il est nécessaire de pouvoir s'appuyer dans chaque secteur géographique (Nord, Sud, Est et Ouest) sur une structure d'appui forte et moderne.

Le secteur Ouest dont le quartier Etouvie fait partie disposait d'une bibliothèque au rez-de-chaussée et 1er étage de la galerie des Coursives. Ces locaux appartiennent au bailleur et représentent une surface totale d'environ 285 m2. Ils ne sont plus adaptés aux pratiques actuelles et présentait un niveau de vétusté élevé ayant amené à sa fermeture : non accessibilité aux personnes à mobilité réduite, exiguïté du lieu, locaux non fonctionnels, problèmes de fuites d'eau liées à la vétusté de l'immeuble... A l'extrémité Sud de la galerie et un peu en retrait, la bibliothèque n'avait que très peu de visibilité et n'est pas située sur une zone de flux.

Le projet comprend la construction d'une médiathèque dont la superficie sera d'environ 930 m² (surface de plancher) ainsi que l'aménagement des espaces extérieurs (superficie totale du site de l'ordre de 1 800 m²). Cette médiathèque du XXIe siècle vient remplacer l’ancienne bibliothèque.

La volonté est de construire une médiathèque contemporaine, conviviale et durable, adaptée à l'évolution des usages des publics et dotée notamment d'une offre numérique ambitieuse. Cette médiathèque devra être autant un lieu de vie que de lecture. Elle permettra de développer de nouveaux services de proximité, d'accueillir le Point Info Jeunesse du secteur Ouest et d'être exemplaire sur l'utilisation du numérique.

Les espaces suivants seront inclus dans l'équipement :

- un salon de la médiathèque (accueil, espace presse et actualités, bornes de prêt/retour automatique, salle d'action culturelle d'une capacité de 50 personnes) ;

- un espace de l'enfance ;

- un pôle loisirs ;

 - un pôle travail et formation ;

 - des services internes ;

- le Point Info Jeunesse (situé actuellement dans les Coursives) ;

- un parvis avec quelques places de stationnement.

Cette future médiathèque va ainsi contribuer au rayonnement culturel d’Amiens et de sa métropole. J’y vois pour ma part un heureux présage à l’heure où la ville d’Amiens est candidate au titre de Capitale européenne de la Culture pour l’année 2028.

La capitale européenne de la culture est en effet un label né en 1985, à l’initiative de Mélina Mercouri, alors Ministre Grecque de la Culture. Deux ans plus tard, Athènes devient la première « Ville européenne de la culture », appellation transformée en 1999 par « Capitale européenne de la culture». Le but de ce label est, selon la Commission européenne, de « mettre en valeur la diversité de la richesse culturelle en Europe et les liens qui nous unissent en tant qu’Européens ». Plus précisément, il s’agit de préserver et promouvoir la diversité des cultures européennes, en mettant en exergue leurs points communs, améliorer le sentiment d’appartenance des Européens à un espace culturel partagé et faire de la culture un moteur du développement à long terme des villes. Depuis sa création, sur plus de 60 villes labellisées, seul 5 territoires français ont reçu ce titre : Paris en 1989, Avignon en 2000, Lille en 2004, l’ex-région Lorraine en 2007 et Marseille en 2013. En 2028, aux côtés d’une ville tchèque, une autre ville française sera de nouveau à l’honneur. Amiens est candidate et espère rayonner dans toute l’Europe ! Riche de son héritage humaniste, de son patrimoine historique et naturel, de ses équipements et événements culturels emblématiques, Amiens a pour ambition de faire de la culture le levier de sa revitalisation post-Covid 19 et du développement économique et touristique de son territoire.

A l’heure où les canons de la guerre frappent en Ukraine, où l’obscurantisme sévit en Afghanistan, cette future médiathèque est un heureux présage pour rendre la culture accessible à tous. Le jour où elle sera inaugurée, Amiens sera en fête ! Car, comme le disait l’Académicien Jean d’Ormesson : «La culture est proche d'une façon d'être, d'un coup de foudre, d'une fête toujours inachevée du bonheur.»

 

(Discours prononcé le samedi 2 juillet 2022 lors de la pose de la première pierre de la future médiathèque du secteur Ouest).

lundi, 04 juillet 2022

Partez en vacances l'esprit tranquille grâce à la police municipale d'Amiens !

Maison dessin.jpgUne au moins, trois au plus : à Amiens, c'est le nombre de semaines pendant lesquelles la police municipale peut surveiller vote logement alors que vous êtes en vacances. Après déclaration au moins quarante-huit heures en amont, les patrouilleurs viennent régulièrement voir si tout va bien. Rassurant... et gratuit.

Formulaire disponible sur amiens.fr/police (CLIQUEZ ICI) et/ou à la police municipale (square Friant) ou en mairie de secteur.  Contact : 03 22 22 25 70.

(Source : Le Journal des Amiénois - JDA n°1019)

samedi, 02 juillet 2022

Festival "Voyage au Coeur de l'Eté", du 1er au 30 juillet

affiche-vacde-2022-p-m91l0b.png

mercredi, 29 juin 2022

Un buste de Jules Verne devant l'Hôtel de Ville d'Amiens !

JV.jpg

Mesdames et Messieurs,

 

Je suis très heureuse d’être parmi vous pour inaugurer ce magnifique buste de Jules Verne et je salue particulièrement M. Jean-Michel Verne, arrière-arrière petit-fils de notre illustre Amiénois. En ces temps troublés, c’est en effet un rendez-vous que, je pense, nous apprécierons toutes et tous à sa juste valeur.

La vie de Jules Verne, c'est vingt ans à Nantes, vingt-trois ans à Paris, et trente-quatre ans à Amiens, 61 063 habitants à l’époque, comme il l'écrit dans sa Géographie de la France.

Marié en 1857 à l'Amiénoise Honorine de Viane, il s'installe en 1871 dans la ville d'origine de son épouse, avec leur fils Michel et les deux filles nées du premier mariage d'Honorine. Il mène une vie de bourgeois bien rangé et reçoit la bonne société pour faire plaisir à sa femme, mais préfère aux mondanités du salon la solitude laborieuse de son cabinet de travail.

Couronnement de sa vie de notable, il est élu conseiller municipal en 1888. Il est chargé du théâtre, qu'il fréquente assidûment ; il prononce des discours pour la distribution des prix au lycée et inaugure notre Cirque, en 1889, qui porte depuis son nom.

Accablé de travail par Hetzel, Jules Verne, fraîchement installé en Picardie, signait plaisamment une lettre à son éditeur : Votre bête de Somme. Comme Balzac avec La comédie humaine ou Zola, son contemporain, avec Les Rougon-Macquart, il a conçu avec Les voyages extraordinaires, un vaste cycle romanesque qui ne représente toutefois, malgré ses dimensions impressionnantes, qu'une partie de sa production.

Non content de corriger sans cesse et de réécrire de nombreuses fois chaque œuvre, Jules Verne correspondait plusieurs fois par semaine avec son éditeur et terminait souvent ses lettres en réclamant avec insistance de nouveaux jeux d'épreuves qui n'arrivaient jamais assez vite !

Oui, chers amis, l’image d’Amiens est à la fois liée à celle de Saint-Martin, dont nous avons hérité les valeurs de solidarité ; d’entraide et de partage et à l’univers de Jules Verne qui nous a transmis le goût de l’innovation, de l’excellence et de la modernité.

Nous inaugurons ce soir ce superbe buste en bronze, créé par le sculpteur Philippe Arnault dans le cadre du projet Jules Verne, visant à valoriser le patrimoine Vernien, autour des lieux emblématiques consacrés à Jules Verne à Amiens. Il est composé d'un piédestal de 1,20 mètre et de 700 kg en granit bouchardé, sur lequel est posé le buste de 80 cm de haut et de 73 kg en bronze, qui représente Jules Verne âgé d'une cinquantaine d'année. Il a été réalisé à partir d'une photo de Félix Nadar. Ce buste vient couronner le parcours Aronnax, que nous avons inauguré le 24 mars dernier.

C’est pourquoi je remercie tous les partenaires qui ont rendu possible cette réalisation et  le temps fort que nous vivons ce soir : Merci à Paul-Eric Dècle, Vice-président d’Amiens Métropole délégué au Tourisme, merci également à Pierre Savreux, Vice-président d’Amiens Métropole délégué à la Culture et au Patrimoine ainsi qu’à Sébastien Auchart, directeur de l’action culturelle et du patrimoine, à Flore Jubert, Directrice de la communication  et à l’ensemble des services de la Ville, de la Métropole et du Cirque Jules-Verne, pour leur précieuse aide technique et logistique.

J’ajoute des remerciements tout particuliers à Frédéric Desfeuillet, Chargé de mission Jules Verne auprès de la direction Générale, qui s’est littéralement démené sur ce projet.

Les multiples voyages qu’il a effectué font de Jules Verne l'auteur français le plus traduit au monde, et l'imposent comme père de la science-fiction auprès de tous les écrivains en mal d'aventures plus ou moins probables ou improbables et amateurs d'hypothèses scientifiques des plus réalistes aux plus folles. Si Jules Verne jouit encore d'une telle popularité, c'est parce que ses romans sont avant tout de grands voyages initiatiques où le lecteur, autant que le héros, apprend à côtoyer un univers toujours nouveau. Si la Lune a depuis été conquise et que les terra incognita se font de plus en plus rares, lecteurs et écrivains du monde entier ont quelque chose à apprendre des textes de Jules Verne et de sa vision profondément humaine du monde et de sa constante évolution.

Citoyenne, Citoyen, quand tu passeras devant ce buste de Jules Verne, ouvre ton cœur à l’émerveillement, à la curiosité et à la tolérance !

 

(Discours prononcé par Brigitte Fouré, Maire d'Amiens, lors de l'inauguration du buste le jeudi 23 juin).

lundi, 27 juin 2022

Résultats officiels des élections législatives dans les 1ère et 2ème circonscriptions de la Somme (qui contiennent Amiens)

Dépouillement.jpgRésultats du 1er tour :

1ère circonscription de la Somme. Inscrits : 84040. Abstentions : 45452 (54,08% des inscrits). Votants : 38588 (45,92% des inscrits). Blancs : 675 (1,75%). Nuls : 292 (0,76%). Exprimés : 37621. Mathilde Roy (LR-UDI-LC) : 2636 voix (7,01%). Pascal Rifflart (Ensemble, Renaissance) : 7640 voix (20,31%). Pascal Fradcourt (DVC) : 1222 voix (3,25%). Noé Boxoen (DLF) : 332 voix (0,88%). Pascal Scribe (Reconquête !) : 1025 voix (2,72%). Nathalie Ribeiro-Billet (RN) : 8495 voix (22,58%). Jean-Patrick Baudry (LO) : 432 voix (1,15%). Thierry Vandeplassche (PA) : 758 voix (2,01%). François Ruffin (NUPES, LFI) : 15081 voix (40,09%).

2ème circonscription de la Somme. Inscrits : 77978. Abstentions : 40693 (52,19% des inscrits). Votants : 37285 (47,81% des inscrits). Blancs : 586 (1,57%). Nuls : 192 (0,51%). Exprimés : 36507. Dominique Reitzman (POID) : 344 voix (0,94%). Aurélien Caron (DVD) : 2278 voix (6,24%). Bernard Borel (MR) : 483 voix (1,32%). Aurélie Soyer (Reconquête !) : 1337 voix (3,66%). Sandrine L'Aminot (PA) : 782 voix (2,14%). Nadia Hermans (RN) : 5780 voix (15,83%). Valérie Devaux (LR-UDI-LC) : 3217 voix (8,81%). Bruno Paleni (LO) : 445 voix (1,22%). Barbara Pompili (Ensemble, Renaissance) : 10895 voix (29,84%). Zahia Hamdane (NUPES, LFI) : 10946 voix (29,98%).

 

Dépouillement.jpgRésultats du 2nd tour

1ère circonscription de la Somme.  Inscrits : 84051. Abstentions : 46401 (55,21% des inscrits). Votants : 37650 (44,79% des inscrits). Blancs : 4039 (10,73%).  Nuls : 1271 (3,38%). Exprimés : 32340.  Nathalie Ribeiro-Billet (RN) : 12609 voix (38,99%). François Ruffin (NUPES, LFI) : 19731 voix (61,01%). 

2ème circonscription de la Somme. Inscrits : 77992. Abstentions : 40967 (52,23% des inscrits). Votants : 37025 (47,47% des inscrits). Blancs : 2017 (5,45%). Nuls : 821 (2,22%). Exprimés : 34187. Barbara Pompili (Ensemble, Renaissance) : 18162 voix (53,13%). Zahia Hamdane (NUPES, LFI) : 16025 voix (46,87%).

 

 

Lexique des abréviations, par ordre alphabétique : 

DVC : Divers Centre. DVD : Divers Droite. DLF : Debout La France. LFI : La France Insoumise. LC : Les Centristes.  LO : Lutte Ouvrière. LR : Les Républicains. MR : Mouvement de la Ruralité. NUPES : Nouvelle Union Populaire Ecologique et Sociale. PA : Parti Animaliste. POID : Parti Ouvrier Indépendant et Démocratique. RN : Rassemblement National. UDI : Union des Démocrates et Indépendants.

samedi, 25 juin 2022

Aquapôle Amiens a 3 ans !

Aquapole.jpg

Mesdames, Messieurs,

 

Je ne résiste pas au plaisir de commencer en ayant une pensée chaleureuse pour Jérémy Stravius, multiple Champion, qui s’entraîne dans notre ville. J’espère que cette vocation en appellera beaucoup d’autres pour tous ces petits qui apprendront bientôt à nager dans ce futur centre aquatique.

Bâtir à Amiens, un Centre Aquatique Intercommunal, c’est la démonstration du travail collectif que nous avons entrepris au niveau intercommunal. Nous avons mutualisé nos compétences, parce qu’ensemble et réunis, nous sommes plus forts. Et c’est précisément cette force qui nous permet de rendre un meilleur service public aux usagers.

Chers concitoyens, chers élus, cette première pierre a la saveur d’une victoire dans un contexte particulier. Tout d’abord sur le plan national et international, on me parle de crise, de précarité, de montée des idées haineuses et stigmatisantes. Je ne veux pas rentrer dans une série d’explications à rallonge, probablement toutes aussi vraies les unes que les autres, mais ce complexe aquatique, c’est la preuve que nous pouvons investir dans l’avenir, que notre espoir se concrétise et que le service public répond présent pour favoriser la cohésion du territoire. Ce complexe aquatique, c’est la promesse d’un avenir meilleur qui se réalise.

Et pour tout vous dire, quand je parle d’avenir meilleur, j’imagine des choses simples et concrètes, telles que l’apprentissage de la natation pour nos enfants à l’école, telles que le goût des loisirs aquatiques en famille lors des longs weekends d’hiver.

Chers amis, il n’y a pas de vérité plus forte que notre détermination à conduire une action publique volontariste afin de résoudre, l’un après l’autre, les problèmes que nous rencontrons jour après jour. L’idéal républicain que je défends en tant que Maire, aux côtés d’Alain Gest, Président d’Amiens Métropole, en tant que citoyenne engagée, c’est celui de ne jamais me résigner face à l’adversité. Nous pouvons toujours trouver les mots justes, et bien évidemment les actes qui vont avec, afin de conduire les citoyens qui nous ont fait confiance dans le camp du changement, vers des horizons meilleurs.

Et parce que l’idéal de fraternité véhiculé par le sport a toujours su se traduire en actes dans l’histoire d’Amiens, agissons pour que le respect, la tolérance et le dialogue prévalent systématiquement sur le mépris, la hiérarchie sociale, la haine et le fanatisme. Car, construire une piscine, c’est établir du lien social et agir pour la vitalité de la ville et de la métropole.

 

(Discours prononcé lors de la pose de la première pierre d'Aquapôle le 13 octobre 2017).

mercredi, 22 juin 2022

Ouverture du congrès d'Amnesty International France

AI France.jpgMesdames et Messieurs, Chers amis de la Paix,

 

« Un jour viendra où les armes vous tomberont des mains. Un jour viendra où la guerre paraîtra aussi absurde […] entre Paris et Londres, entre Saint-Pétersbourg et Berlin, entre Vienne et Turin, qu’elle paraîtrait absurde aujourd’hui entre Rouen et Amiens.

Un jour viendra où l’on verra […] les États-Unis d’Amérique et les États-Unis d’Europe, […] se tendant la main par-dessus les mers, échangeant leurs produits, leur commerce, leur industrie, leurs arts, leurs génies.

Et Français, Anglais, Belges, Allemands, Russes, Slaves, Européens, qu’avons-nous à faire pour arriver le plus tôt possible à ce grand jour ? Nous aimer. Nous aimer ! […]

Il y aura sur le monde un flot de lumière. Et qu’est-ce que c’est que toute cette lumière ? C’est la liberté. Et qu’est-ce que c’est que toute cette liberté ? C’est la paix ».

Ainsi s’exprimait Victor Hugo, le 21 août 1849, au Congrès des Amis de la Paix Universelle, à Paris. Hélas, depuis ce grand discours humaniste, les Hommes n’ont cessé de se faire la guerre. Seule la création de l’Union européenne, dont les prémices se situent en 1950 avec le discours de l’Horloge de Robert Schuman, a apporté une forme d’espérance au monde et à notre continent durant ces dernières décennies.

Pourtant, depuis le 24 février, comme le titrait le journal Libération dès le lendemain, nous assistons à L’impensable. La guerre est de retour aux portes de l’Union européenne, sur le sol de l’Ukraine. Et il ne s’agit pas d’un conflit interne résultant d’un problème national mais d’un procédé que l’on pensait révolu en Europe : l’invasion d’une nation par une autre. Oui, nous assistons avec indignation et inquiétude à la violation, par le gouvernement russe, de la souveraineté nationale et territoriale de l'Ukraine. Cette atteinte, extrêmement grave, aux libertés d'un peuple et d'un Etat démocratique, nous choque et nous affecte profondément. Aussi, nous apportons tout notre soutien au peuple ukrainien et lui exprimons notre plus entière solidarité. Nos pensées vont particulièrement aux responsables politiques et aux habitants des villes d’Ukraine et notamment de Lviv et de Kharkiv avec lesquels les équipes municipales et les associations d'Amiens ont coopéré pendant plusieurs années, dans les domaines de la démocratie locale et de la jeunesse. Pour l'heure, nous nous joignons à la douleur des familles endeuillées par la mort de soldats ou de civils et apportons notre plus complet soutien à  Volodymyr  Zelensky, Président de l'Ukraine, et à son peuple. Plus que jamais, nous sommes animés du désir et de l'ambition de faire de notre Ville une capitale européenne de l'interculturalité et de l'amitié entre les peuples.

C’est dans ce contexte que nous accueillons dans notre belle ville le congrès national d’Amnesty International France. Organisation née en 1961 au Royaume-Uni  d’une première victoire : la libération de prisonniers d’opinion. Cette première victoire fut l’étincelle qui a déclenché un mouvement rassemblant aujourd'hui plus de 10 millions de personnes dans 70 pays.

Ce qu’Amnesty International veut est très simple : le respect des droits humains pour tous.

Par exemple, ces dernières années, Amnesty International a contribué :

-à la libération de centaines de personnes injustement emprisonnées ;

-à l’abolition de la peine de mort au Burkina Faso, et dans l’État de Washington ;

-à la dépénalisation de l’homosexualité en Inde ;

-à l’adoption d’une loi qui protège les victimes de torture en temps de guerre en Bosnie-Herzégovine ;

-à l’abrogation d’un article dans la constitution irlandaise qui interdisait l’avortement ;

-à la fin du visa de sortie pour les travailleurs migrants au Qatar, qui les empêchait de quitter le pays sans la permission de leur employeur ;

-à l’adoption d’une résolution au Parlement européen sur l’interdiction des “ robots tueurs ”.

Mouvement indépendant de tout gouvernement, de toute tendance politique, de tout intérêt économique et de toute croyance religieuse, Amnesty International ne sollicite aucune subvention des États, des partis politiques ou des entreprises, et finance ses actions essentiellement grâce au soutien de ses membres et de ses donateurs. J’ai moi-même eu recours aux outils de communication de ce mouvement lorsque j’avais, en tant que députée européenne à l’époque, alerté les citoyennes et citoyens de ma circonscription sur le sort de l’avocat franco-palestinien Salah Hamouri.

Merci, chers congressistes d’Amnesty International France,  d’avoir choisi notre belle ville d’Amiens, il s’agit vraiment pour nous d’un honneur. Située au cœur d’une riche région agricole, Amiens offre un cadre de vie attrayant, grâce à l’omniprésence de ses espaces naturels et jardinés. Les plus connus, les hortillonnages arrivent jusqu’au cœur de notre ville. Ces Jardins sur l’eau et ses multiples canaux font de cet environnement, un site unique au monde.

Ces lieux agréables et paisibles, vous les retrouverez aussi dans la beauté du Parc St Pierre, à l’intérieur des rues de St Leu, le quartier traditionnel et festif, ou encore en visitant la maison où a vécu pendant 18 ans Jules Verne, que j’évoquais au début de mon propos.

Vous l’avez donc compris, manquez la visite de notre ville, c’est passer à côté d’une occasion exceptionnelle de vous retrouver avec la nature en ville et la richesse de la culture amiénoise.

Amiens, c’est aussi notre magnifique cathédrale qui ne laisse aucun d’entre nous indifférent. Elle demeure le plus vaste édifice gothique de France, à tel point qu’elle pourrait contenir deux fois la cathédrale Notre-Dame de Paris. Je précise que depuis quelques années, sur la période de juin à septembre, la cathédrale retrouve ses couleurs d’autrefois  lors d’un magnifique spectacle son et lumière intitulé « Chroma », déjà admiré par plus de 2 millions de visiteurs.

Amiens reste la ville de plus de 100 000 habitants la plus jeune de France grâce à sa grande concentration d’étudiants. Avec l’Université de Picardie Jules-Verne et ses laboratoires de recherche, ainsi que ses écoles supérieures de commerce et d’ingénieurs, notre ville revêt un caractère très animé et festif tout au long de l’année.

L’attractivité résidentielle et culturelle d’Amiens est reconnue dans la presse nationale. Cela constitue pour nous un enjeu majeur, tant pour la diversification de notre tissu économique, que pour la création d’emploi.

 Enfin, Amiens est aussi connue pour être une ville qui a de l’ambition. Après avoir été Capitale Européenne de la Jeunesse en 2020, nous sommes candidats au label « Capitale européenne de la Culture 2028 », année du bicentenaire de la naissance de Jules Verne.

Amiens se définit comme étant une « ville verte » comme il y en a peu en France. Amiens est connue pour sa qualité de vie, pour ses réderies, son animation, mais aussi pour sa solidarité envers les plus démunis. L’entraide entre les habitants et les liens de proximité sont aussi des valeurs pratiquées dans nos quartiers.

Je conclurai mon intervention, si vous le voulez bien, par une anecdote personnelle, en rappelant ceci : à l’occasion de l’entrée dans l’Union européenne de la Pologne, le 1er mai 2004, dont la ville allemande de Görlitz est frontalière, le maire avait invité tous ses homologues des villes jumelées avec Görlitz, dont Amiens. Cet événement était très important pour les habitants car, après la seconde guerre mondiale, la vieille ville, coupée par le fleuve Öder, avait séparé la population entre les dictatures de Pologne et d’Allemagne de l’est. Pour l’occasion, une grande fête avait été organisée sur le pont de la ville. Les Allemands y tenaient beaucoup, tant le souvenir du rideau de fer était intolérable pour eux.  L’image qui restera en moi à jamais est celle-ci : pour symboliser leur entrée dans l’Union européenne, les Polonais attendaient d’un côté du pont et les Allemands de l’autre. Et puis, des enfants polonais portant des costumes très fleuris sont venus main dans la main en chantant l’Hymne à la joie, invitant ainsi les deux Peuples à se rejoindre. Quinze ans après la chute du mur de Berlin et la réunification des deux Allemagne, je peux vous dire que j’ai eu le sentiment à ce moment-là d’assister plus encore à l’unification de l’Europe et à la naissance de la civilisation européenne du droit et de la paix. Le droit, la justice et la paix, trois valeurs universelles si chères que je partage avec Amnesty International.

 

Chers amis d’Amnesty International France, Bienvenue à Amiens !

 

(Discours prononcé le 18 juin 2022 lors de l'ouverture du congrès d'Amnesty International France, à Amiens).

dimanche, 19 juin 2022

Soirée électorale : Elections législatives 2022 - 2nd tour

Dépouillement.jpgVous pouvez suivre les résultats des élections législatives en Picardie sur : 

-France 3 Hauts-de-France, CLIQUEZ ICI.

-France Bleu Picardie, CLIQUEZ ICI.

-Le Courrier Picard, CLIQUEZ ICI.

-Weo, CLIQUEZ ICI.

 

jeudi, 16 juin 2022

ALERTE CANICULE CE VENDREDI ET CE SAMEDI

a9ec5fba73116adec5fba731161fc5v-960x640.jpg-Les bons gestes à adopter lors de températures caniculaires : CLIQUEZ ICI.

-Les conseils pour mieux dormir la nuit : CLIQUEZ ICI.

-Pour tout savoir sur l'opération Un été bien entouré de la Ville d'Amiens : CLIQUEZ ICI.

mercredi, 15 juin 2022

Le parcours Aronnax en hommage à Jules Verne, véritable ouverture sur le monde

Aronnax-le-parcours-Jules-Verne_format_610x450.jpg

Mesdames et Messieurs,

 

Je suis très heureuse d’être parmi vous pour inaugurer Aronnax, le parcours Jules Verne. En ces temps troublés, c’est en effet un rendez-vous que, je pense, nous apprécierons toutes et tous à sa juste valeur.

La vie de Jules Verne, c'est vingt ans à Nantes, vingt-trois ans à Paris, et trente-quatre ans à Amiens, 61 063 habitants à l’époque, comme il l'écrit dans sa Géographie de la France.

Marié en 1857 à l'Amiénoise Honorine de Viane, il s'installe en 1871 dans la ville d'origine de son épouse, avec leur fils Michel et les deux filles nées du premier mariage d'Honorine. Il mène une vie de bourgeois bien rangé et reçoit la bonne société pour faire plaisir à sa femme, mais préfère aux mondanités du salon la solitude laborieuse de son cabinet de travail.

Couronnement de sa vie de notable, il est élu conseiller municipal en 1888. Il est chargé du théâtre, qu'il fréquente assidûment ; il prononce des discours pour la distribution des prix au lycée et inaugure notre Cirque, en 1889, qui porte depuis son nom.

Accablé de travail par Hetzel, Jules Verne, fraîchement installé en Picardie, signait plaisamment une lettre à son éditeur : Votre bête de Somme. Comme Balzac avec La comédie humaine ou Zola, son contemporain, avec Les Rougon-Macquart, il a conçu avec Les voyages extraordinaires, un vaste cycle romanesque qui ne représente toutefois, malgré ses dimensions impressionnantes, qu'une partie de sa production.

Non content de corriger sans cesse et de réécrire de nombreuses fois chaque œuvre, Jules Verne correspondait plusieurs fois par semaine avec son éditeur et terminait souvent ses lettres en réclamant avec insistance de nouveaux jeux d'épreuves qui n'arrivaient jamais assez vite !

Oui, chers amis, l’image d’Amiens est à la fois liée à celle de Saint-Martin, dont nous avons hérité les valeurs de solidarité ; d’entraide et de partage et à l’univers de Jules Verne qui nous a transmis le goût de l’innovation, de l’excellence et de la modernité.

Nous inaugurons ce soir Aronnax, un parcours en 16 étapes à travers le centre-ville d’Amiens et au Cimetière de la Madeleine où Jules Verne repose depuis 1905.

Un Parcours accessible à tous qui est à la fois Touristique, Culturel et Familial,

Des QR code disponibles aux 16 étapes pour découvrir des contenus supplémentaires comme :

Des vidéos immersives et spectaculaires grâce à l’utilisation notamment de drones,

Des visites virtuelles dans des lieux insolites,

 Des extraits de romans et de discours incarnés par le comédien français Jean-Michel Noirey, qui prête sa voix à Jules Verne,

 Des contenus pour les plus jeunes avec des vidéos éducatives et un Quizz à réaliser sur 3 étapes et à terminer à la maison,

7 langues en plus du français sont disponibles en flashant les QR code à l’aide de son Smartphone,

Un parcours inclusif en 6 étapes disponible à partir de Mai 2022 pour les personnes en situation de handicap

Un parcours évolutif avec des nouveautés chaque année à découvrir dès ce soir !

C’est pourquoi je remercie tous les partenaires qui ont rendu possible cette réalisation et  le temps fort que nous vivons ce soir : Merci à Paul-Eric Dècle, Vice-président d’Amiens Métropole délégué au Tourisme, merci également à Pierre Savreux, Vice-président d’Amiens Métropole délégué à la Culture et au Patrimoine ainsi qu’à Sébastien Auchart, directeur de l’action culturelle et du patrimoine, à Flore Jubert, Directrice de la communication  et à l’ensemble des services de la Ville, de la Métropole et du Cirque Jules-Verne, pour leur précieuse aide technique et logistique.

J’ajoute des remerciements tout particuliers à Frédéric Desfeuillet, Chargé de mission Jules Verne auprès de la direction Générale, qui s’est littéralement démené sur ce projet.

A ce stade de mon propos, je veux aussi avoir une pensée pour Jean-Pierre Pernaut, qui a tant fait pour populariser Amiens et la Somme. Je suis certaine qu’il aurait apprécié ce parcours Aronnax !

Les multiples voyages qu’il a effectué font de Jules Verne l'auteur français le plus traduit au monde, et l'imposent comme père de la science-fiction auprès de tous les écrivains en mal d'aventures plus ou moins probables ou improbables et amateurs d'hypothèses scientifiques des plus réalistes aux plus folles. Si Jules Verne jouit encore d'une telle popularité, c'est parce que ses romans sont avant tout de grands voyages initiatiques où le lecteur, autant que le héros, apprend à côtoyer un univers toujours nouveau. Si la Lune a depuis été conquise et que les terra incognita se font de plus en plus rares, lecteurs et écrivains du monde entier ont quelque chose à apprendre des textes de Jules Verne et de sa vision profondément humaine du monde et de sa constante évolution.

Chers amis, les voyages de Jules Verne nous appellent à la tolérance et nous ne pouvons  ce soir ne pas avoir de pensée pour l’Ukraine, qui affronte la guerre sur son sol depuis le 24 février après l’invasion de l’armée russe. Nos pensées vont particulièrement aux responsables politiques et aux habitants des villes d’Ukraine et notamment de Lviv et de Kharkiv avec lesquels les équipes municipales et les associations d'Amiens ont coopéré pendant plusieurs années, dans les domaines de la démocratie locale et de la jeunesse. Pour l'heure, nous nous joignons à la douleur des familles endeuillées par la mort de soldats ou de civils et apportons notre plus complet soutien à  Volodymyr  Zelensky, Président de l'Ukraine, et à son peuple. Plus que jamais, nous sommes animés du désir et de l'ambition de faire de notre Ville une capitale européenne de l'interculturalité et de l'amitié entre les peuples.

Oui, chers amis, dès ce soir, dites-non à l’intolérance en emboitant le pas de Jules Verne  et retrouvez les principaux monuments d’Amiens qui ont marqué la vie de l’auteur : l’hôtel de ville, la rue de la République, la bibliothèque Louis Aragon, le cirque, les illustrations picardes ou encore l’église Saint-Martin et le cimetière de la Madeleine où Jules Verne est inhumé.

 

Dites-oui à l’ouverture sur le monde !

 

(Discours prononcé au cirque Jules-Verne le jeudi 24 mars 2022, à l'occasion de l'inauguration du parcours Aronnax).

dimanche, 12 juin 2022

Soirée électorale : Elections législatives 2022 - 1er tour

Dépouillement.jpgVous pouvez suivre les résultats des élections législatives en Picardie sur : 

-France 3 Hauts-de-France, CLIQUEZ ICI.

-France Bleu Picardie, CLIQUEZ ICI.

-Le Courrier Picard, CLIQUEZ ICI.

-Weo, CLIQUEZ ICI.

 

jeudi, 09 juin 2022

Retrouvez-moi ce soir à 21h10 sur France 2

france-2 logo.jpgJe serai l'invitée ce soir à 21h10 de Léa Salamé et Laurent Guimier, dans l'émission France 2022, sur France 2.

mercredi, 08 juin 2022

Le Festival Minuit avant la nuit, c'est ce week-end !

minuit-avant-la-nuit-20220315094821.jpg

Pour consulter le programme, CLIQUEZ ICI.

mardi, 07 juin 2022

Conférence-santé ce soir à Amiens : les troubles de la thyroïde

flyer-la-thyroide-1--woi2nn.jpg

La glande thyroïde est une glande située à la base du cou, sous la pomme d'Adam. Elle exerce une influence majeure sur l'organisme. Ses actions au niveau des cellules sont indispensables au corps pour maintenir ses fonctions vitales: cœur, cerveau, respiration, digestion, maintien de la température du corps. Une atteinte de la glande thyroïde ou de l'hypophyse, glande qui la commande, peut affecter son fonctionnement: soit elle est au ralenti soit a contrario, elle s'emballe. Ces dérèglements s'expriment à travers de nombreux symptômes ce qui peut être parfois la cause d'un retard de diagnostic. On estime que six millions de Français sont confrontés à des problèmes de cette nature, en particulier les femmes (7,5 %, 12 % après 60 ans).

Lors de cette conférence, le professeur Rachel Desailloud, endocrinologue dans le service Endocrinologie-diabétologienutrition au CHU d'Amiens-Picardie répondra aux questions suivantes:

• À quoi sert la glande thyroïde?

• Quels sont les signes d'un dérèglement et leurs causes?

• Quels en sont les traitements?

• Peut-on prévenir les problèmes de thyroïde?

 

(source : amiens.fr).

mercredi, 01 juin 2022

Ne manquez pas les 26èmes Rendez-vous de la Bande Dessinée !

Festibal BD 2022.jpgEn 1995, 9 passionnés, tous bénévoles créent l’association « On a marché sur la bulle ». 1996 : 1er festival au Coliseum. 1998 : Enki Bilal signe l’affiche du festival. 1ères interventions menées en dehors du temps fort de la manifestation. 1999 : Création d’un prix / jury de lecteurs en lycées techniques, professionnels et agricoles (le prix Meilleur Premier Album des lycéens de la région). 1ères formations sur la bande dessinée à destination des enseignants. 2000 : 1er festival au Pôle Universitaire Cathédrale. Participation au projet « Amiens 2000, les Couleurs du Monde ». 2002 à 2005 : 1ère exposition interactive jeunesse. 1ère journée dédiée aux scolaires avant le festival. Fort développement des partenariats. Participation à l’Année Jules Verne. 2007 : Affiche de Jirô Taniguchi, maître de la bande dessinée japonaise. 2008 : Création des éditions de la Gouttière. 2012 : Création du prix bande dessinée des collégiens de la Somme. Exposition Charlie Hebdo. 2013 : Création d’une SARL dont l’actionnaire unique est l’association. 2014 à 2017 : Labellisation par la Mission du Centenaire de la 1ère Guerre mondiale. Explosion des partenariats avec les structures culturelles de la Ville. Création avec l’Université de Picardie Jules Verne d’un Diplôme Universitaire bande dessinée, en deux ans, codirigé par l’association et intitulé « Créations de bandes dessinées ». 2018 : Affiche de Zep. Transfert du festival à la Halle Freyssinet. 2020 : festival en mode « confiné ». 2021 : 25ème Festival. La crise pandémique a mis en lumière que c’est par la culture que l’idée même de société demeure bien vivante en nous. 2022 : le n° 26 est prêt. (Plus d’informations sur rdvbdamiens.com ou onamarchesurlabulle.fr) Longue vie aux Rendez-vous de la bande dessinée et bravo à toute l’équipe qui contribue à ce brillant succès !

 

(Tribune politique réactualisée du groupe Amiens ensemble au conseil municipal d'Amiens, parue initialement dans le JDA en juin 2021).

lundi, 30 mai 2022

Venez me rejoindre ce mercredi 1er juin à Amiens Sud !

IMG_6118.JPG

samedi, 28 mai 2022

Ateliers seconde vie pour une écologie responsable

tract-atelier-second-88es4a.jpg

Amiens Métropole propose à ses habitants un cycle d'ateliers gratuits de sensibilisation autour des déchets. Les associations locales En Savoir Plus, Les Recyclettes, les Robin.e.s des Bennes et Zero Waste Amiens animeront pendant 3 ans les locaux pédagogiques des déchèteries Nord, Sud et Ouest d'Amiens. De nombreuses thématiques y seront abordées : le tri, l'upcycling, le compostage, le réemploi, la consommation responsable… Ce programme d'ateliers sera mis à jour tous les semestres.


SAMEDI 21 MAI 2022 DE 10H À 12H
> Déchèterie Sud – Route de Saint-Fuscien
Avant de recycler ou d'acheter, avez-vous pensé à réutiliser ? Apprenez grâce à cet atelier participatif à fabriquer de l'utile et/ ou du joli à partir d'objets destinés à être jetés. Nul besoin d'être un as du bricolage ou de la couture pour upcycler ! Au programme de cet atelier : confection de sacs à vrac, totebag et autres objets en tissu de seconde vie !
Atelier animé par Zero Waste Amiens
Public : adultes et adolescents

Construire un composteur en palettes
SAMEDI 11 JUIN 2022, DE 9H30 À 12H
> Déchèterie Nord - Chemin de Vauvoix
Pourquoi acheter un composteur… quand on peut le fabriquer soimême ? A partir de bois de palettes recyclé, apprenez à construire un composteur ! Nous passerons en revue les différentes questions qu'il est important de se poser lors de l'installation d'un composteur, et construirons ensemble un exemplaire, à reproduire chez vous !
Atelier animé par Les Recyclettes
Public : adultes et adolescents

Rentrée des classes : défi rien de neuf !
SAMEDI 18 JUIN 2022 DE 10H À 12H
> Déchèterie Sud – Route de Saint-Fuscien
L'année scolaire n'est même pas finie que vous êtes déjà en train de penser aux courses de rentrée ? Dans cet atelier, partez en immersion dans un cartable ordinaire et découvrez comment appréhender la rentrée scolaire dans une démarche Zéro Déchet. De quoi partir en vacances l'esprit tranquille !
Atelier animé par Zero Waste Amiens
Public : adultes et adolescents

Modalités d'inscription aux ateliers :
Tous les ateliers sont gratuits et sur réservation obligatoire.
Les réservations se font par téléphone au 03 22 47 17 77 ou par mail sur info@ensavoirplus.asso.fr 
Le nombre de places est limité et sera adapté aux consignes sanitaires en vigueur. Gratuit.

 

(Source : amiens.fr).

mercredi, 25 mai 2022

Amiens et Dortmund : 60 ans de fraternité !

Souris-franco-allemande-plantu-1.jpgNous célébrons en ce moment les 60 ans du jumelage entre notre ville d’Amiens et celle de Dortmund, en Allemagne (voir JDA 1013, page 4). L’Union européenne a été construite principalement afin d’établir une paix durable entre les pays d’Europe. Prix Nobel de la Paix en 2012 pour son travail de pacification sur notre continent depuis la Seconde guerre mondiale, l’Union européenne a démontré que les guerres ne sont pas une fatalité. Amiens a, depuis longtemps, développé des liens très étroits avec l’Allemagne, notamment grâce à son jumelage avec Dortmund, partenariat très fécond qui a permis, depuis des décennies, de tisser des liens d’amitié entre Français et Allemands dans notre ville. Je suis d’ailleurs toujours très émue quand je passe devant la statue qui nous a été offerte par la ville de Dortmund en 1980 et qui se trouve devant le Palais de Justice. Il existe plus de 2200 jumelages entre la France et l’Allemagne, chiffre le plus élevé au monde. Les jumelages représentent ainsi au niveau de la société civile une composante essentielle de la coopération franco-allemande. Les jumelages de ville ont en effet été fondés après la Seconde guerre mondiale dans un but de réconciliation entre les peuples, ils contribuent aujourd’hui au développement de l’Europe des citoyennes et des citoyens. Dans une Union européenne à 27 Etats-membres, l’accord entre la France et l’Allemagne est un facteur primordial pour la formation d’un consensus et la poursuite de la construction européenne. Partant de ce constat, nos deux pays ont veillé à jouer pleinement leur rôle dans nombre de sujets importants. Soixante ans après notre jumelage, trente-deux ans après la chute du mur de Berlin et la réunification des deux Allemagne, contribuons plus encore à l’unification de l’Europe et à la naissance de la civilisation européenne du droit et de la paix !

 

(Tribune politique du groupe Amiens ensemble au conseil municipal d'Amiens, parue dans le JDA 1014 daté du 18 mai 2022)

mercredi, 18 mai 2022

A Amiens, l'Institut Faire Faces est un atout pour la santé et la recherche européenne

IFF.jpg

Mesdames, Messieurs,

 

Je suis particulièrement heureuse et fière d’être parmi vous aujourd’hui pour inaugurer ce bâtiment de l’Institut Faire Faces.

L’Institut a été créé en 2009 par les professeurs Devauchelle et Testelin, à la suite de la première greffe mondiale qu’ils ont réalisée en 2005.

Centre de recherche et d’enseignement autour de la chirurgie maxillo-faciale unique en Europe, son objectif est de développer de nouvelles approches diagnostiques et thérapeutiques afin de redonner forme et fonctions aux visages défigurés à la suite d’une malformation congénitale, d’un traumatisme ou d’une tumeur.

Pour remplir sa mission, l’Institut développe des programmes dans 3 champs d’action complémentaires: la recherche, la formation et l’information.

Votre travail, je le sais est aujourd'hui parfois malmené par des injonctions contradictoires, des réformes vécues comme permanente et je le sais aussi ce sont des impatiences, parfois des doutes qui peuvent vous animer.

Pourtant, et c’est une première réalité que je veux ici rappeler, grâce à vous et à vos efforts, notre système de santé reste notre force et notre fierté. C’est grâce à votre dévouement extrême que le système tient encore. D’ailleurs les Français, vos patients, vous le reconnaissent. Ils portent une très haute considération à l’ensemble des professionnels de santé. Et permettez-moi, ici, aujourd’hui, en leur nom, de vous remercier et de vous témoigner solennellement de notre reconnaissance républicaine.

Personne ne souhaite se faire soigner ailleurs qu’en France, beaucoup de nos voisins nous envient l’excellence de notre système de soins. Nous sommes attachés à notre modèle qui associe une médecine hospitalière, publique et privée, et une médecine libérale.

Grâce à ce modèle original, la France est ce pays où arrivé à l’âge de 60 ans, l’espérance de vie des Françaises et des Français se situe au 2ème rang des pays du monde. C’est en France que le reste à charge des ménages pour leur santé est le plus faible des pays du monde. Il atteint moins de 8 % en 2017. Et cela tient d’abord à un haut niveau de couverture par la Sécurité sociale et l’ensemble de celles et ceux qui couvrent ces risques qui constitue un acquis qu’il faut préserver.

Le bâtiment que nous inaugurons ce matin est un espace ouvert, favorisant collaborations et partages des connaissances entre chercheurs, praticiens et le public.

D’une superficie de 3700 m2, conçu par le cabinet Architecture Studio, que je tiens à féliciter pour ce remarquable travail, le bâtiment compte trois étages et regroupera les ressources matérielles et humaines dont l’Institut dispose pour mener à bien sa triple vocation :

 

Recherche : le bâtiment héberge les moyens techniques d’exploration, d’analyse et de simulation (laboratoires de biologie, d’ingénierie tissulaire, plateformes d’imagerie et de robotique) nécessaires à l’équipe de recherche multidisciplinaire de l’Institut, l’équipe CHIMERE de l’UPJV, dont le contenu scientifique a été qualifié de « mûr et excellent » par le Haut Conseil de l’Evaluation de la Recherche et de l’Enseignement Supérieur.

Enseignement : l’amphithéâtre de 135 places, équipé des toutes dernières technologies et connecté aux blocs opératoires du CHU, les espaces de réunions et débriefings, ainsi que la plateforme de chirurgie expérimentale de 8 tables, sont utilisés pour proposer à la communauté scientifique des formations aux techniques chirurgicales de pointe, par une double approche réelle et virtuelle;

Information : la galerie d’exposition, espace d’échanges et de partage des connaissances ouvert à tous, accueillera expositions et présentations sur la thématique de l’Institut, afin de sensibiliser le plus grand nombre au handicap facial et à la chirurgie reconstructrice et régénératrice du visage.

 

A l’origine de tout cela, je le rappelle, c’est le professeur Bernard Devauchelle qui réalisa, en 2005, avec le Professeur Jean-Michel Dubernard, de Lyon, et dont je salue la mémoire en ce jour, une première mondiale en greffant une partie de visage sur la face d’une patiente, défigurée après une tentative de suicide et les morsures de son chien. La greffe concernait le nez, les lèvres et le menton de la patiente. Le monde entier avait commenté cette prouesse médicale réalisée à Amiens.

Avec l’inauguration de ce bâtiment, je souhaite que d’autres chercheurs, d’autres médecins, d’autres professeurs continuent à porter haut et loin l’excellence du travail du Professeur Devauchelle et qu’Amiens continue à rayonner et à gagner du terrain sur une santé au service de l’Humanité.

 

 

(Discours prononcé le samedi 7 mai 2022 lors de l'inauguration du bâtiment l'Institut Faire Faces, à Amiens).

lundi, 16 mai 2022

Joyeux anniversaires !

anniversaire.jpgLe saviez-vous? Amiens célèbre ce mois-ci les 60 ans de son jumelage avec la ville de Dortmund (Allemagne) et les 70 ans du Zoo ! Des festivités réjouissantes en ce printemps ensoleillé !...

samedi, 14 mai 2022

Exposition à la Galerie Totem : 0,01% sur Terre

0,001 Galerie Totem.jpg