Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

mercredi, 14 juillet 2010

Hervé Morin, Ministre de la Défense et Président du Nouveau Centre, rend hommage aux personnels de la Défense

128031-64780-jpg_39131.jpg
Le ministre de la Défense Hervé Morin a rendu hommage mardi aux personnels de la Défense et notamment à ceux qui sont intervenus dans des conflits à l'étranger ou lors de catastrophes naturelles, lors d'une réception à l'hôtel de Brienne devant quelque 2.500 invités.

Parmi les invités figuraient également des représentants des unités qui défileront mercredi sur les Champs-Elysées dont des délégations des treize anciennes colonies françaises qui seront pour la première fois associés aux soldats français.

"Vous être les héritiers de la force noire, de ces soldats qui, au cours des deux guerres mondiales, ont quitté la terre de leurs pères pour rejoindre la lointaine métropole, participer à la libération de notre pays et sauver l'honneur de la République", leur a dit Hervé Morin dans son discours.

Le ministre s'est félicité que le président Sarkozy ait mis un terme dans la matinée à "une pratique vécue à juste titre comme une injustice" en alignant les pensions des anciens combattants des ex-colonies de la France qui ont servi sous le drapeau tricolore sur celles de leurs frères d'armes de nationalité française.

Hervé Morin a également salué "le courage, le savoir-faire dont nos soldats font preuve en Afghanistan, au Kosovo, dans le Golfe d'Aden, au large de la Somalie ou encore au Liban".

Il a en outre rendu hommage à l'action des forces françaises "dans la gestion des crises humanitaires", citant en exemple l'intervention des soldats français lors de la tempête Xynthia, les inondations dans le Var ou à l'occasion du tremblement de terre en Haïti.

Hervé Morin a aussi rendu hommage au général Marcel Bigeard, décédé fin juin à l'âge de 94 ans.

Il a enfin salué "l'esprit de responsabilité" des personnels civils et militaires à l'occasion de la réforme de la Défense qui a été marquée notamment par un regroupement d'unités.

"Je sais qu'elle vous demande des sacrifices personnels, remet en cause des habitudes, soulève des interrogations. Mais je sais aussi qu'elle est absolument nécessaire", a-t-il fait valoir en expliquant que "la défense ne saurait s'exonérer de l'effort collectif (...) dans la lutte contre les déficits".

 

(Source : Site Internet de l'hebdomadaire Le Point daté du 13 juillet).

Les commentaires sont fermés.