Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

mercredi, 23 novembre 2022

Accueil des "Mariannes de la Diversité" à l'Hôtel de Ville

Marianne.jpgJe suis tout particulièrement heureuse d’accueillir aujourd’hui à l’Hôtel de Ville votre association Les Marianne de la Diversité. Les Marianne de la Diversité est en effet une association de femmes et d’hommes engagés, républicains convaincus pour qui la diversité est un cadeau et non un fardeau. Divers par leurs origines, leurs parcours, leurs histoires, ils entendent inscrire la diversité féminine comme un atout pour renforcer notre cohésion sociale.

Association laïque, fondée au lendemain des émeutes des banlieues de l’automne 2005 par Fadila Mehal et Bornia Tarall, elle a été créée dans le but « d’inscrire la diversité féminine comme un espoir pour renforcer la cohésion sociale et la société française », et entend donner toute leur place dans la République aux femmes soucieuses de s’engager et de transmettre leur savoir, leurs compétences, leurs histoires et la transmission de leur mémoire.

Sur votre carte d’électeur, vous pouvez lire notre devise nationale : Liberté, Égalité, Fraternité. La Liberté, valeur essentielle sans laquelle – justement – nous ne pourrions nous exprimer et choisir notre avenir. L’Égalité, car chaque citoyen dispose des mêmes droits et devoirs devant la Nation, et chaque voix compte. La Fraternité, qui nous rappelle que nous sommes tous des êtres humains qui doivent se respecter et s’écouter.

Le droit de vote est accordé dans notre pays à toute personne majeure de nationalité française, sans distinction de sexe, d’origine ou de religion, inscrite sur les listes électorales, et disposant de ses droits civiques et politiques.

Mais pour arriver à cet acquis considérable qui n’est encore qu’un lointain rêve dans certaines parties du Monde, il a fallu que des hommes et des femmes se lèvent et obtiennent parfois dans le sang le droit de faire entendre leur voix.

Il est vrai que le suffrage universel parait aujourd’hui, un fait, une habitude, un rite, une chose qui va de soi. Certains disent même que c’est un simple bout de papier, le bulletin de vote, que l’on met dans une urne, sans en mesurer complètement le pouvoir.

Et pourtant, les premiers suffrages étaient censitaires et indirects et il faudra, en fait, attendre le décret du 5 mars 1848 pour qu’ils deviennent universels et masculins.

Vous avez bien entendu mesdames, on ne parle que de suffrage masculin. C’est pourquoi, une autre bataille s’engage pour l’égalité des droits entre les femmes et les hommes.

Ainsi, les nombreux combats des suffragettes, au début du vingtième siècle, et l’engagement des femmes au cours de la seconde guerre mondiale donneront l’ordonnance du 21 avril 1944 par lequel les femmes acquièrent le droit de vote, rendant le suffrage véritablement universel.  Pour l’anecdote, il faut savoir que les Françaises, de plus de 21 ans, ont voté pour la première fois lors des élections municipales d’avril-mai 1945.

Je voudrais terminer cette allocution, une fois n’est pas coutume, par un chant spartiate. Bon, la République de Sparte, c'était particulier, mais il y avait dans la République de Sparte un chant que je voudrais vous citer car il dit bien des choses sur ce qu'est la France aussi. Ce chant dit ceci : « nous sommes ce que vous fûtes, nous serons ce que vous êtes ». Nous ne sommes jamais prisonniers de notre histoire, mais nous sommes aussi notre histoire. Et vous allez constituer, Chers membres des  Marianne de la Diversité, par votre apport, ce qu'a été la nation française, ce qu'elle souhaite rester, ce qu'elle veut rester : un peuple libre, un peuple fier, un peuple courageux, un peuple parfois capable du pire mais toujours capable du meilleur, un peuple passionné, un peuple contradictoire, un peuple généreux, capable des plus grandes audaces humaines, intellectuelles, artistiques. C'est tout cela, être Français. C'est bien plus encore. Merci à vous de porter le combat pour une France respectueuse de toutes et tous, donnant à chacune et chacun des perspectives d’avenir. Et de porter haut et fort la devise de l’Union européenne : Unis dans la Diversité.

 

Je vous remercie pour votre attention.

(Discours prononcé le 7 novembre 2022).

Écrire un commentaire