Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

mercredi, 29 mai 2013

Brigitte Fouré : « Agissons pour l’emploi sur le territoire d’Amiens Métropole »

brigitte-foure_090504.jpg

(Communiqué de presse en date de ce jour)

Les entreprises sont le gisement d’emploi principal de notre territoire. Je souhaite que l’on diminue leurs charges pour les aider à se développer et à embaucher. Notre savoir-faire local doit également être mieux mis en valeur, et les idées porteuses d’avenir épaulées. Notre territoire regorge de talents qui méritent d’être mis en lumière ! La majorité de nos zones d’activité économique sont aujourd’hui moroses. 

Amiens ne se développe pratiquement plus : le drame des Goodyear en atteste.

Son potentiel est pourtant considérable. Une véritable volonté politique devrait permettre de transformer notre métropole. Naturellement, c’est d’abord du rôle de l’Etat d’encourager les conditions de la reprise économique. Il faut qu’il puisse permettre aux entreprises d’investir, de se développer pour ensuite pouvoir embaucher. Mais je suis également convaincue que les collectivités locales ont leur rôle à jouer, notamment des villes et des agglomérations comme Amiens. A l'échelle d'une municipalité, d'une communauté d'agglomération, il s'agit de tout mettre en œuvre pour faciliter le développement économique, la création d'entreprises et de nouvelles activités, et incidemment la création d'emplois.

Pour cela, il existe plusieurs leviers ; notamment : 

- la commande publique d'abord qu'il convient d'orienter prioritairement vers les entreprises locales et vers l'inclusion systématique de clauses d'insertion sociale;

- l'accompagnement à la croissance de nos secteurs compétitifs (agro-alimentaire, économie culturelle, tourisme, logistique...) en créant les conditions d'un environnement favorable aux entreprises et aux créateurs en termes d'accessibilité, d'innovation, de transfert de recherche, de réseaux...;

-l’émergence de nouvelles activités économiques s’appuyant sur nos pôles d’excellence universitaire ;

- le soutien aux commerces de proximité et à l'artisanat local sur lesquels se fondent en partie non seulement l'attractivité de notre ville mais également la vie dans nos quartiers;

- l'encouragement au secteur de l'économie sociale et solidaire (ESS) qui dispose de beaux projets dans notre ville et qui ne demande aujourd’hui qu’à grandir.

L’innovation est et restera le moteur de la croissance pour la France comme pour Amiens. Les conditions de réussite de renouveau économique  sont plurielles : une municipalité inspirant la confiance et l’esprit  d’entreprise, un scénario écrit-souhaité et non subi, un renforcement  du capital humain, une stratégie énergétique claire, une politique de  formation lisible. Les secteurs en croissance à l’horizon  2030  reposent sur l’évolution du comportement des consommateurs, la  transformation des activités et des compétences. Une analyse  économique sans concession doit porter sur la concurrence des  métropoles. Amiens se doit de négocier son rôle de plate-forme entre Paris-Londres et Bruxelles pour les pays émergents à forte croissance et d’accès privilégié au marché européen.

 

CONTACT PRESSE - 06 47 54 95 47.

Commentaires

Les leviers sont bons, maintenant j'espère que les mesures envisagées permettront de bien les activer. La situation est assez précaire.

Écrit par : euro-sur | mardi, 06 août 2013

Les commentaires sont fermés.