Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

mercredi, 11 janvier 2023

Discours à l'occasion de l'inauguration de la statue Do-Rhino, symbole du jumelage avec Dortmund, sur le parvis de la Maison de la Culture (Mai 2022)

Do Rhino.jpg

Mesdames et Messieurs, Chers élèves, Chers amis,

Cher Thomas Westphal, Bourgmestre de Dortmund,

 

Je suis très heureuse d’être parmi vous aujourd’hui afin de raviver avec vous nos liens avec Dortmund en accueillant votre délégation venue célébrer les 60 ans de notre jumelage. 60 ans de fraternité et d’amitié entre nous : quel beau symbole à l’heure où la guerre a refait son apparition  aux portes de l’Union européenne. L’occasion pour nous d’inaugurer Do-Rhino, œuvre symbolisant notre longue amitié, conçue par des élèves du lycée Branly et d’autres du Westfallen-Kolleg de Dortmund. Elle est une version revisitée du rhinocéros ailé, l’animal totem de la ville allemande.

Amiens, qui sera peut-être Capitale européenne de la Culture en 2028, c’est avant tout et vous le savez, notre magnifique cathédrale qui ne laisse aucun d’entre nous indifférent. Elle demeure le plus vaste édifice gothique de France, à tel point qu’elle pourrait contenir deux fois  la cathédrale Notre-Dame de Paris. Je précise que depuis quelques années, sur la période de juin à septembre, la cathédrale retrouve ses couleurs d’autrefois  lors d’un magnifique spectacle son et lumière, déjà admiré par des millions de visiteurs et que je vous invite à découvrir ou redécouvrir à compter du mois de juin. Ce sera une belle occasion pour vous de revenir à Amiens !

Amiens reste la ville de plus de 100 000 habitants la plus jeune de France grâce à sa grande concentration d’étudiants. Avec l’UPJV et ses laboratoires de recherche, ainsi que ses écoles supérieures de commerce et d’ingénieurs, notre ville revêt un caractère très animé et festif tout au long de l’année.

Chers amis, l’Union européenne a été construite principalement afin d’établir une paix durable entre les pays d’Europe. Prix Nobel de la Paix en 2012 pour son travail de pacification en Europe depuis la 2de Guerre Mondiale, l’Union européenne a montré que les guerres ne sont pas une fatalité.

Amiens a, depuis longtemps, développé des liens très étroits avec l’Allemagne, notamment grâce à son jumelage avec Dortmund, partenariat très fécond qui a permis, depuis des décennies, de tisser des liens d’amitié entre Français et Allemands dans notre ville. Je suis d’ailleurs toujours très émue quand je passe devant la statue qui nous a été offerte par la ville de Dortmund en 1980 et qui se trouve devant le Palais de Justice.

Il existe plus de 2200 jumelages entre la France et l’Allemagne. Le nombre de jumelages entre la France et l’Allemagne est le plus important au monde pour nos deux pays. Les jumelages représentent ainsi au niveau de la société civile une composante essentielle de la coopération franco-allemande.

Les jumelages de ville ont été fondés après la 2nde guerre mondiale dans un but de réconciliation entre les peuples, ils contribuent aujourd’hui au développement de l’Europe des citoyens.

Dans une Union européenne à 27 Etats-membres, l’accord entre la France et l’Allemagne est un facteur primordial pour la formation d’un consensus et la poursuite de la construction européenne. Partant de ce constat, nos deux pays ont toujours veillé à jouer pleinement leur rôle dans nombre de sujets importants.

Et c’est pourquoi je conclurai ce propos, si vous le voulez bien, par une anecdote personnelle. A l’occasion de l’entrée dans l’Union européenne de la Pologne, le 1er mai 2004, dont la ville allemande de Görlitz est frontalière, le maire avait invité tous ses homologues des villes jumelées avec Görlitz, dont Amiens. En effet, Amiens est jumelle de deux villes allemandes, et nous en sommes très fiers, à savoir Dortmund et Görlitz. Cet événement était très important pour les habitants car, après la seconde guerre mondiale, la vieille ville, coupée par le fleuve Öder, avait séparé la population entre Pologne et RDA. Pour l’occasion, une grande fête avait été organisée sur le pont de la ville. L’image qui restera en moi à jamais est celle-ci : pour symboliser leur entrée dans l’Union européenne, les Polonais attendaient d’un côté du pont et les Allemands de l’autre. Et puis, des enfants polonais portant des costumes très fleuris sont venus main dans la main en chantant l’Hymne à la joie, invitant ainsi les deux Peuples à se rejoindre. Quinze ans après la chute du mur de Berlin et la réunification des deux Allemagne, je peux vous dire que j’ai eu le sentiment à ce moment-là d’assister plus encore à l’unification de l’Europe et la naissance de la civilisation européenne du droit et de la paix.

Avec la présence de Do-Rhino, dans notre belle ville, c’est toute l’Europe qui s’incarne sur l’espace public et qui participe de ce grand dessein européen.

 

Vive la coopération franco-allemande!

Soyons Unis dans la Diversité !

Écrire un commentaire