Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

mercredi, 30 novembre 2022

Discours prononcé à l'occasion de l'inauguration du Marché de Noël 2022

BF marché.jpg

Nous voilà aux portes de Noël.

Dans l’atmosphère de Noël et du Nouvel an, il plane des senteurs assez précieuses pour qu’on les respire sans retenue ! Si ces senteurs venaient à disparaître complètement durant le reste de l’année, je pense que notre monde deviendrait irrespirable, et à terme infernal. L’arôme de ces senteurs particulières n’est méprisé par personne, elles sont plutôt goûtées avec plaisir.

Lorsque nous prononçons des vœux sincèrement bienveillants pour les autres, que faisons-nous ? Du meilleur de nous-mêmes, nous voulons que les autres vivent dans moins de « galères », vivent mieux qu’actuellement ; et nous voulons qu’ils reçoivent dans ce temps-ci cette parcelle de l’horizon tant désiré qui s’appelle le bonheur. Par bonheur, j’entends ici la santé entière de l’existence humaine en relation avec les autres.

Noël est la fête préférée des Français parce qu'elle est, à leurs yeux, de manière privilégiée, la fête de l'enfance vécue en famille. Noël est aussi, dans de nombreuses familles, un temps de retrouvailles et d'échanges. Elle est aussi un temps de repos pour les plus fragiles d’ente nous au sein de la société.

Ce marché de Noël que nous inaugurons ce soir, événement majeur pour notre ville, fondé il y a près de 25 ans, est devenu au fil du temps le marché de Noël le plus important du Nord de la France.

Ces quelques semaines qui nous séparent des fêtes de fin d’année doivent permettre à chacune et chacun d’entre nous d’oublier un peu ses soucis et de faire vivre son âme d’enfant, en ayant à cœur d’être attentifs aux plus démunis.

Je tiens tout particulièrement à remercier les différents services qui ont travaillé sur cette édition 2022, en particulier le service des espaces verts qui nous offre ce magnifique village, situé juste derrière nous, ainsi que le service Communication, sans oublier mon cabinet, particulièrement Alexandre Laloux, directeur de cabinet-adjoint qui a en charge ce dossier, Nathalie Lavallard et Nathalie Le Clercq, adjointes aux commerces et au secteur centre, et tous les commerçants qui jouent le jeu depuis tant d’années avec nous pour faire rayonner la ville-cœur des Hauts-de-France, et pas seulement au moment de Noël !

Dans un instant, la parade amoureuse va se déployer dans nos rues. Il s’agit d’une harde de cerfs et de biches se prêtant à̀ d’étonnantes danses. N’hésitez pas à aller à leur rencontre. Je suis certaine aussi que vous souhaiterez déambuler dans le village de Noël sur la place de l’Hôtel de Ville ou vous amuser sur la patinoire, non loin d’ici. Et que vous reviendrez chaque week-end pour profiter d’animations toutes plus attractives les unes que les autres. Il se murmure d’ailleurs que Saint-Nicolas sera présent en personne dans notre centre-ville le 3 décembre prochain !

Nous vivons une période qui nous interpelle profondément et qui nous fragilise dans nos certitudes avec, notamment, les crises sanitaire et énergétique. Car, après la crise du Covid 19, nous assistons depuis le 24 février, à l’impensable. La guerre est de retour aux portes de l’Union européenne, sur le sol de l’Ukraine. Et il ne s’agit pas d’un conflit interne résultant d’un problème national mais d’un procédé que l’on pensait révolu en Europe : l’invasion d’une nation par une autre.

Nos pensées vont particulièrement ce soir aux responsables politiques et aux habitants des villes d’Ukraine et notamment de Lviv et de Kharkiv avec lesquels les équipes municipales et les associations d'Amiens ont coopéré pendant plusieurs années, dans les domaines de la démocratie locale et de la jeunesse. Plus que jamais, nous sommes animés du désir et de l'ambition de faire de notre Ville une capitale européenne de l'interculturalité et de l'amitié entre les peuples. Nous pensons avec émotion et solidarité aux familles et aux enfants qui vont vivre ce Noël 2022 dans un contexte de guerre. Car la guerre est toujours évitable : elle est une folie inventée par l’être humain.

En ces temps troublés, nous prenons conscience que beaucoup nous échappe. Cela nous a permis de réapprendre à faire confiance à notre intuition et d’être plus agiles dans notre manière de penser et d’agir.

Nous n’en sortirons pas en voulant tout contrôler, tout maîtriser.

Nous n’en sortirons pas non plus en nous méfiant des autres, en étant divisés. Nous en sortirons en nous montrant dignes de confiance, par des actes responsables que nous posons dans la durée et avec constance. Ainsi, je vous annonce notamment que les illuminations de Noël seront éteintes dans le centre-ville chaque soir à 23 heures.

Ainsi nous construisons une société qui montre qu’elle sait tirer le meilleur de chacun et chacune, quelles que soient les circonstances. Et nous surmonterons nos difficultés actuelles ensemble, grâce aux liens humains dont nous avons redécouvert la valeur.

N’ayons pas peur de l’avenir. Abordons-le avec confiance. C’est cela aussi, l’esprit de Noël.

Mesdames et Messieurs,

Les membres du conseil municipal se joignent à moi pour vous souhaiter à tous et à toutes une très belle période de fêtes et, en leur nom, avec vous tous, nous allons égrener le compte à rebours, en commençant par 5, qui va déclencher nos belles illuminations :

 

5 – 4 – 3 – 2 – 1…..0 !

(Discours prononcé le 26 novembre 2022).

Écrire un commentaire