Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

mercredi, 29 juin 2022

Un buste de Jules Verne devant l'Hôtel de Ville d'Amiens !

JV.jpg

Mesdames et Messieurs,

 

Je suis très heureuse d’être parmi vous pour inaugurer ce magnifique buste de Jules Verne et je salue particulièrement M. Jean-Michel Verne, arrière-arrière petit-fils de notre illustre Amiénois. En ces temps troublés, c’est en effet un rendez-vous que, je pense, nous apprécierons toutes et tous à sa juste valeur.

La vie de Jules Verne, c'est vingt ans à Nantes, vingt-trois ans à Paris, et trente-quatre ans à Amiens, 61 063 habitants à l’époque, comme il l'écrit dans sa Géographie de la France.

Marié en 1857 à l'Amiénoise Honorine de Viane, il s'installe en 1871 dans la ville d'origine de son épouse, avec leur fils Michel et les deux filles nées du premier mariage d'Honorine. Il mène une vie de bourgeois bien rangé et reçoit la bonne société pour faire plaisir à sa femme, mais préfère aux mondanités du salon la solitude laborieuse de son cabinet de travail.

Couronnement de sa vie de notable, il est élu conseiller municipal en 1888. Il est chargé du théâtre, qu'il fréquente assidûment ; il prononce des discours pour la distribution des prix au lycée et inaugure notre Cirque, en 1889, qui porte depuis son nom.

Accablé de travail par Hetzel, Jules Verne, fraîchement installé en Picardie, signait plaisamment une lettre à son éditeur : Votre bête de Somme. Comme Balzac avec La comédie humaine ou Zola, son contemporain, avec Les Rougon-Macquart, il a conçu avec Les voyages extraordinaires, un vaste cycle romanesque qui ne représente toutefois, malgré ses dimensions impressionnantes, qu'une partie de sa production.

Non content de corriger sans cesse et de réécrire de nombreuses fois chaque œuvre, Jules Verne correspondait plusieurs fois par semaine avec son éditeur et terminait souvent ses lettres en réclamant avec insistance de nouveaux jeux d'épreuves qui n'arrivaient jamais assez vite !

Oui, chers amis, l’image d’Amiens est à la fois liée à celle de Saint-Martin, dont nous avons hérité les valeurs de solidarité ; d’entraide et de partage et à l’univers de Jules Verne qui nous a transmis le goût de l’innovation, de l’excellence et de la modernité.

Nous inaugurons ce soir ce superbe buste en bronze, créé par le sculpteur Philippe Arnault dans le cadre du projet Jules Verne, visant à valoriser le patrimoine Vernien, autour des lieux emblématiques consacrés à Jules Verne à Amiens. Il est composé d'un piédestal de 1,20 mètre et de 700 kg en granit bouchardé, sur lequel est posé le buste de 80 cm de haut et de 73 kg en bronze, qui représente Jules Verne âgé d'une cinquantaine d'année. Il a été réalisé à partir d'une photo de Félix Nadar. Ce buste vient couronner le parcours Aronnax, que nous avons inauguré le 24 mars dernier.

C’est pourquoi je remercie tous les partenaires qui ont rendu possible cette réalisation et  le temps fort que nous vivons ce soir : Merci à Paul-Eric Dècle, Vice-président d’Amiens Métropole délégué au Tourisme, merci également à Pierre Savreux, Vice-président d’Amiens Métropole délégué à la Culture et au Patrimoine ainsi qu’à Sébastien Auchart, directeur de l’action culturelle et du patrimoine, à Flore Jubert, Directrice de la communication  et à l’ensemble des services de la Ville, de la Métropole et du Cirque Jules-Verne, pour leur précieuse aide technique et logistique.

J’ajoute des remerciements tout particuliers à Frédéric Desfeuillet, Chargé de mission Jules Verne auprès de la direction Générale, qui s’est littéralement démené sur ce projet.

Les multiples voyages qu’il a effectué font de Jules Verne l'auteur français le plus traduit au monde, et l'imposent comme père de la science-fiction auprès de tous les écrivains en mal d'aventures plus ou moins probables ou improbables et amateurs d'hypothèses scientifiques des plus réalistes aux plus folles. Si Jules Verne jouit encore d'une telle popularité, c'est parce que ses romans sont avant tout de grands voyages initiatiques où le lecteur, autant que le héros, apprend à côtoyer un univers toujours nouveau. Si la Lune a depuis été conquise et que les terra incognita se font de plus en plus rares, lecteurs et écrivains du monde entier ont quelque chose à apprendre des textes de Jules Verne et de sa vision profondément humaine du monde et de sa constante évolution.

Citoyenne, Citoyen, quand tu passeras devant ce buste de Jules Verne, ouvre ton cœur à l’émerveillement, à la curiosité et à la tolérance !

 

(Discours prononcé par Brigitte Fouré, Maire d'Amiens, lors de l'inauguration du buste le jeudi 23 juin).

Écrire un commentaire