Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

jeudi, 11 septembre 2008

Exposition sur la tragédie du 11 septembre au Mémorial de Caen

Rodin.jpg

L'une des pièces fortes de cette exposition est sans doute un bronze de Rodin extrait des gravats du World Trade Center. La statue appartenait à la société Cantor qui a perdu 658 collaborateurs.
Un corps désarticulé allongé sous un drapeau américain. La scène est forte. Depuis le 6 juin, des milliers de visiteurs la découvrent dans l'exposition 11 septembre, présentée par le Mémorial de Caen et le Musée de l'État de New York. Le corps désarticulé est un fragment d'une sculpture en bronze de Rodin. Un morceau sauvé des 1 800 000 tonnes de débris des deux tours du World Trade center. Le seul témoignage de la superbe collection de B. Gerald Cantor, cofondateur de la société de courtage Cantor Fitzgerald. Cantor, décédé en 1996, détenait l'une des plus grandes collections privées au monde d'oeuvres d'Auguste Rodin.

 

Musée dans le ciel

 

En quelques minutes le 11 septembre 2001, Cantor Fitzgerald devient une des firmes américaines les plus marquées par l'attaque terroriste. Les bureaux de la société étaient situés au 101e, 102e, 103e, 104e, et 105e étages de la tour Nord frappée au niveau du 80e étage. Un peu plus de 1 000 personnes travaillent pour Cantor à New York. Quelques jours après le bilan est terrible : la société spécialisée dans les bons du trésor américain a perdu 658 collaborateurs. Tous les employés présents dans les bureaux le 11 septembre. Howard Lutnick, PDG, de Cantor fait partie des survivants parce qu'il accompagnait son fils à l'école. En revanche, son frère figure sur la liste des victimes.

Au 105e étage de la tour étaient présentées des centaines d'oeuvres de la collection de B. Gerald Cantor. Un étage qui avait été baptisé « Le Musée dans le ciel ». Les morceaux du bronze présentés au Mémorial sont tout ce qui reste de cette fabuleuse collection. Cette sculpture brisée en dit beaucoup plus qu'un long discours sur la violence des attentats. La marque orange sur le ventre est le signe posé par le FBI et la police New York lors des fouilles dans les gravats du World Trade. Stéphane Grimaldi, directeur du Mémorial décrit « des objets comparables à ceux des champs de bataille, tordus, brûlés, éclatés ». Il poursuit : « Au fond ce ne sont que les débris des tours de bureaux modernes dans lesquels nous aurions pu les uns les autres nous trouver le matin du 11 septembre 2001 ». Le bronze de Rodin était déjà un morceau de l'histoire présent dans une tour moderne. Avec les attentats, la sculpture entrait une deuxième fois dans l'Histoire.

 

 

Exposition 11 septembre, au Mémorial de Caen jusqu'au 31 décembre, ouverte tous les jours. Entrée : 5 €. Tél. 02 31 06 0 644.

Le catalogue de l'exposition est sorti aux éditions Ouest-France, « Le 11 septembre 2001, un événement planétaire », 95 p, 12 €.

08:00 Publié dans Monde | Lien permanent | Commentaires (2)

Commentaires

Et dire que je ne connaissait pas ce blog, vous voila dans mes favoris !

Écrit par : site de pari sportif | mardi, 27 mai 2014

Avoir un blogue souvent à jour est très important pour garder le contact avec ces internautes, tout à l'instar des commentaires c'est pour ça que nous vous laisse cette remarque pour vous encourager.

Écrit par : cote france honduras | dimanche, 15 juin 2014

Les commentaires sont fermés.