Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

mercredi, 22 août 2007

Pour un été solidaire

b66f403157af268617d6fdc98de14dc1.jpg

Pour beaucoup, l’été est synonyme de vacances, de dépaysement, de soleil…mais c’est aussi le moment où les villes se vident. Les associations vivent au ralenti, voire cessent toute activité…

Pourtant, bien des personnes n'ont pas la chance de partir en vacances et restent dans les villes, en particulier les personnes âgées…

Nous avons tous en mémoire l’élan d’émotion suscité par les 15 000 décès supplémentaires en France durant la première quinzaine d’août 2003, conséquence directe de la forte canicule de cette année-là.

 

 

Objectif : Développer des mesures concrètes pour améliorer l'écoute et l'intervention auprès des personnes les plus fragiles

 

 

A Amiens, des mesures ont été mises en œuvre immédiatement après ce drame. Depuis, chaque été, le « plan prévention canicule » est activé : courrier personnalisé adressé à toutes les personnes âgées de plus de 70 ans leur proposant d’être répertoriées sur le logiciel « Fragilist » afin d’être régulièrement appelées ; rappel du numéro vert (appel gratuit) 0 800 60 50 00 fonctionnant 7 jours sur 7 et 24 heures sur 24 permettant aux personnes âgées ou à leurs proches d’accéder à toute sorte d’informations…

Certes, Amiens n’a pas connu cette année d’épisode caniculaire, loin s’en faut. Mais l’isolement de nos aînés, l’été, reste un problème. Alors je rêve que les Amiénois, fidèles à leur histoire (c’est à Amiens que Saint Martin a partagé son manteau), créant une véritable chaîne de solidarité, pensent à téléphoner, écrire, rendre visite aux plus isolés. Les nouveaux moyens de communication peuvent nous y aider !

 

 

NB : n’hésitez pas à faire ici vos suggestions…

Commentaires

Il faudrait que chaque personne vivant seule chez elle est la possibilité d'avoir un ordinateur portable avec un accès à Internet permanent et une Webcam ou une caméra sur IP qui resterait constamment branché.

Cela permettrait que chaque personne isolée reste en contact permanent avec l'extérieur (sa famille, ses amis, les services d'urgences de la ville).

Bien sur cela aurait un cout (matériel et formation). Est-ce que la ville ne pourrait pas prendre en charge une partie des finances avec justement la journée de solidarité que chaque citoyen donne en travaillant une journée gratuitement.

- La formation pourrait également être faites par des bénévoles venant d'association (par exemple).

- La ville prendrait en charge le partie matériel (ordinateur portable : 548 euros sur TopAchat.com par exemple)

- Accès internet (avec France Citévision ou autre FAI) pris en charge par la personne elle même. N'oublions pas que maintenant avec le dégroupage sur Amiens tout le monde ou presque peut avoir un abonnement Internet, le téléphone illimité et la télévision pour seulement 29,90 Euros avec Free.

Voilà une idée à creuser qu'en pensez-vous ?

Cordialement

J-Manuel

Écrit par : J-Manuel | vendredi, 24 août 2007

Merci, J-Manuel, pour votre idée. Je vais en parler aux associations susceptibles d'intervenir et la faire étudier, notamment sous l'angle financier. En tout cas, c'est une suggestion très intéressante pour rompre l'isolement des personnes âgées, du moins celles qui sont déjà habituées à utiliser Internet ou prêtes à le faire...

Écrit par : Brigitte Fouré | samedi, 25 août 2007

Pour les ordinateurs, si la ville ne peut avoir un budget pour fournir le portable (qui serait je penses assez conséquent), il existe un moyen moins onéreux et plus écologique :

Le Conseil Régional fournit assez régulièrement des ordinateurs aux différents Lycées de la Région pour des mise à niveau et les anciens ordinateurs restent généralement dans des caves et ne servent plus.

Vous pourriez vous en tant que Conseillère Régionale voir de ce côté : fournir des ordinateurs des Lycées (qui ne servent plus) aux personnes isolées. Faire de cette façon serait rentable et écologique.

Pour les formations, il faudrait créer une association de bénévole et spécialiste en informatique et pourquoi pas avec également des personnes à la retraite qui serait formées et formeraient à leur tour. Et tout ceci sans débourser un centime, uniquement du bénévolat.

A méditer

Cordialement

J-Manuel

Écrit par : J-Manuel | samedi, 25 août 2007

Merci pour cette nouvelle suggestion, que je vais non seulement méditer mais chercher à concrétiser d'une façon ou d'une autre!

Écrit par : Brigitte Fouré | dimanche, 26 août 2007

Les commentaires sont fermés.